Faire connaître l'Asie centrale et rapporter l’actualité de cette région de l'intérieur,  telle qu'elle est vécue par les jeunes d’ici, saisie dans sa fraîcheur, sa vivacité, dénuée de clichés, voilà la mission première de Francekoul.com (Novsatan.org), celle qui m'a convaincu de me lancer dans cette aventure. Avec mon acolyte français, Anatole Douaud, et une petite équipe de kirghizes francophones, nous avons commencé à construire un pont inter-culturel, pierre par pierre, jusqu'à aujourd’hui. Deux ans et des poussières plus tard, le projet rassemble une  cinquantaine de membres dans 7 pays. Et le projet continue à se développer ! lA coeur vaillant, Rien d’impossible... lActuellement étudiant en deuxième année de Master, mention Communication, à l’École Supérieure de Management ECEMA Lyon, et diplômé du master 2 de l’Université de Nantes, mention « Ingénierie en projets européens et internationaux », j’ai lancé, avec Anatole Douaud et une équipe multiculturelle et bilingue français/kirghiz, cette belle aventure qu'est Francekoul.com (Novsatan.org)  il y a deux ans à Bichkek, la capitale du Kirghizstan. Avant, sous la casquette de guide-interprète touristique, j’avais eu la chance de faire découvrir le Kirghizstan et la route de la soie à de nombreux visiteurs francophones. Ce sont ces rencontres  qui m’ont convaincu de la nécessité de montrer l’Asie centrale sous un autre jour, hors des sentiers battus. Faire connaître l'Asie centrale et rapporter l’actualité de cette région de l'intérieur,  telle qu'elle est vécue par les jeunes d’ici, saisie dans sa fraîcheur, sa vivacité, dénuée de clichés, me semble de fait indispensable à la construction d’un regard critique sur notre région, aussi bien dans le monde francophone qu'en Asie centrale. Voilà le projet lancé, l’équipe recrutée, le fruit d’un long travail commencé avant moi par tous les étudiants kirghizes, ouzbeks, tajiks, kazakhs, turkmènes, ouïghours qui ont appris le français puis sont allés étudier en France au Québec en Belgique ou en Suisse et qui participent toujours à Francekoul. Notre intension est de faire connaître à nos lecteurs occidentaux notre région, souvent entourée de mystères et objet de préjugés farfelus. Notre Asie centrale, celle que nous  voyons, sentons, resentons, celle que nous vivons chaque jour, est forte et déterminée à ce que la francophonie, qui représente un espoir pour beaucoup d’entre nous, s’épanouisse ici et aide, comme elle l’a fait par le passé, à construire des ponts entre les peuples. Je serai toujours heureux de vous faire parvenir toute information pouvant vous être utile. Francophonement vôtre, Artiom Ismaïlov

Avec le 80ème congrès des écrivains

Que signifie aujourd'hui être un marxiste,

Evgueniy Timofeev, venu à Sotchi remplacer

Francekoul.com est fier d'envoyer 8 de

Francekoul.com fête son premier anniversaire. L'occasion

Le dernier classement de Transparency International

Le Kirghizstan occupe la troisième place

Cela fait presque un an que

Le caravansérail de Tach Rabat est

La Fashion Week kirghize est certainement

Pour avoir une image littéraire d’une