Compétition des grandes puissances pour l’Ouzbékistan

DECRYPTAGE. L’Ouzbékistan semble plus que jamais être l’objet de convoitises de la part des grandes puissances. Cette semaine, des ministres russes et américains ont ouvertement marqué leurs divergences autour de ce que doit ou ne doit pas faire l’Ouzbékistan sur la scène internationale. Au cœur des tensions russo-américaines : l’entrée de l’Ouzbékistan dans l’Union Économique Eurasiatique (UEE) dirigée par Moscou, que Washington dit être difficilement compatible avec une entrée dans l’OMC. Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, n’a pas tardé à critiquer vertement la mise en garde américaine, la jugeant être clairement du chantage.

Depuis son indépendance, l’Ouzbékistan, a tenté de garder de bonnes relations avec tous, tout en penchant pour l’isolationnisme. Aujourd’hui, le pays le plus peuplé d’Asie centrale s’ouvre et fait l’objet de toutes les attentions, notamment de la Russie qui souhaite voir revenir clairement Tachkent dans son orbite. Cependant, les Etats-Unis semblent être très actifs pour tenir le pays à une certaine distance de Moscou, alors que la Chine semble regarder cela tout en avançant ses projets économiques dans la région. Un jeu qui ne semble que commencer.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos membres, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez devenir membre de Novastan à partir de 2 euros par mois ou en adhérant à notre association. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org.

Chavkat Mirzioïev, président de l’Ouzbékistan
Bolat Shaikhinov – wikimédia
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *