Cryptomonnaies Bitcoin Ouzbékistan Asie centrale Kirghizstan Règlementation prix électricité

Cryptomonnaies : le Far west des mineurs en Asie centrale

DECRYPTAGE. Le secteur des cryptomonnaies, naissant en Asie centrale, pourrait déjà disparaître. De fait, alors que les pays de la région offrent un prix pour l’électricité parmi les plus bas au monde, ce qui est plus qu’attractif pour ce secteur, le vent est en train de tourner. Après avoir accueilli avec une relative bienveillance les “mineurs” de Bitcoin et autres monnaies virtuelles, l’Ouzbékistan et le Kirghizstan semblent faire machine arrière. En cause : la consommation d’électricité de ces opérations, qui dépasse grandement les capacités à fournir en quantité suffisante l’électricité pour les autorités centrasiatiques.

Alors que l’Asie centrale commence à être une destination de choix pour le “minage” après des années de lutte du gouvernement en Chine, ces volontés pourraient tuer dans l’œuf une industrie en plein essor. Tentative de décryptage de ces récentes évolutions.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos membres, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez devenir membre de Novastan à partir de 2 euros par mois ou en adhérant à notre association. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org .

L’Ouzbékistan et le Kirghizstan réfléchissent à augmenter les tarifs d’électricité pour les mineurs de cryptomonnaies.
Antana
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *