Etats-Unis Asie centrale diplomatie stratégie Mike Pompeo Kassym-Jomart Tokaïev

La stratégie américaine en Asie centrale, simple redite ou véritable changement ?

DECRYPTAGE. Après de longs mois d’attente, Washington a dévoilé sa stratégie entre 2019 et 2025 pour l’Asie centrale. Le texte, qui liste six priorités, a été rapidement critiqué par les observateurs de la région pour sa similitude avec la précédente stratégie de 2015. Cependant, on sent entre les lignes un regain d’intérêt de l’Amérique pour la région, à l’aune d’une compétition de plus en plus fraîche avec la Russie et la Chine. Bien que le texte soit encore assez empreint du désengagement d’Afghanistan, qui a été le prisme américain pour entrer dans la région, l’Asie centrale semble désormais porter un intérêt en tant que tel pour les Américains : celui de pouvoir court-circuiter la Chine et la Russie en plein milieu du continent eurasiatique. Pour autant, cette stratégie ne semble pas (encore?) se donner les moyens de contrecarrer réellement et vigoureusement l’influence chinoise et russe dans une région qui reste une des plus lointaines pour Washington.

La nouvelle stratégie américaine montre-t-elle un véritable tournant pour la région ou se contente-t-elle de faire la même confiture dans un vieux pot ? Novastan vous explique les enjeux de ce texte. 

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos membres, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org.

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo (à gauche) lors de sa rencontre avec le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev le 2 février 2020.
President.kz
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *