Russie Kazakhstan Belarus Biélorussie Union économique eurasiatique UEE Union douanière Kazakhstan Kirghizstan Arménie Critique

Le Kazakhstan critique “l’évolution inappropriée” de l’intégration eurasiatique : le début de la fin de l’UEE ?

DÉCRYPTAGE. Alors que l’Ouzbékistan se rapproche inexorablement de l’Union économique eurasiatique (UEE) en devenant prochainement un membre observateur, le dernier conseil des chefs d’États de l’organisation douanière a signé un désaccord sans précédent. Durant la réunion, les États membres ont refusé d’adopter la stratégie pour 2025 de l’organisation supranationale qui vise à intégrer l’ancien espace soviétique et au-delà. Le plus surprenant est que la critique n’est pas venue uniquement de ceux, comme l’Arménie et le Bélarus, qui souhaitent une diminution du prix du gaz russe, mais par le Kazakhstan, pays fondateur qui s’est fait le chantre de l’intégration eurasiatique.

Le président du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokaïev, a ainsi déclaré lors d’une réunion en ligne du Conseil économique eurasiatique le 19 mai dernier qu’il n’était pas prêt à adopter la nouvelle stratégie jusqu’à 2025 de l’UEE, car celle-ci était une « évolution inappropriée » en l’état et qu’il faudrait encore négocier et discuter en personne entre chefs d’État avant de l’adopter.  Selon plusieurs politologues, ce sommet et ces critiques pourraient bien signer la fin de l’intégration eurasiatique, bien que toutes les portes ne soient pas encore fermées, notamment à Nur-Sultan. Novastan tente de décrypter ce sommet en ligne qui a fait trembler l’Union eurasiatique dans ses fondements.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos soutiens, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org.

Les présidents biélorusse Alexandre Loukachenko, kazakh Noursoultan Nazarbaïev et russe Vladimir Poutine à l’époque de la signature du traité fondateur de l’Union économique eurasiatique, le 29 mai 2014.
Kremlin.ru
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *