Ouzbékistan Protectionnisme Economie Politique économique Commerce

Le retour du protectionnisme en Ouzbékistan : un revirement brutal

DECRYPTAGE. L’Ouzbékistan a annoncé le retour des taxes sur l’importation de plus de 450 produits, mettant fin à la politique libre-échangiste mise en place au début de l’année. La fin des droits de douane sur des centaines de produits n’aurait pas provoqué les effets attendus sur l’économie ouzbèke. Une inflation importante continue sur l’année et un fort mécontentement des producteurs locaux concurrencés par les produits importés semblent être les principales raisons de ce retournement brutal de politique économique. Ce retour au protectionnisme, avec des taxes sur les voitures de luxe notamment, semble également être un geste politique pour retrouver plus de justice sociale.

Mais n’est-ce pas trop tard, alors que les Ouzbeks les plus fortunés se pavanent déjà dans les rues de Tachkent avec des Lamborghini ou des Ferrari ? Décryptage d’un retournement surprise d’une des politiques phares du président ouzbek, Chavkat Mirzioïev depuis son arrivée au pouvoir.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos membres, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez devenir membre de Novastan à partir de 2 euros par mois ou en adhérant à notre association. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org.

Le président ouzbek Chavkat Mirzioïev a initié un virage protectionniste.
President.uz
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *