Soufre Maroc Turkménistan Accord Economie Diplomatie Contrat

Les engrais au cœur d’une relation naissante entre Maroc et Turkménistan

DECRYPTAGE. Au début du mois de mars, le chef de la diplomatie turkmène s’est rendu en visite officielle au Maroc, une première depuis 1992 et l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Au cœur de cette visite, un ingrédient pour le moins inattendu : les engrais. Le Turkménistan va ainsi acheter un million de tonnes de soufre au Royaume chérifien.

Depuis plusieurs années, Achgabat cherche à lancer son industrie de production d’engrais pour diversifier son économie. Après une expérience malheureuse avec une entreprise biélorusse, son attention se porte maintenant sur le Maroc, l’un des leaders du marché. Avec à la clé une potentielle coopération fructueuse à long terme. 

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos soutiens, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org.

Le Turkménistan va acheter un million de tonnes de soufre au Maroc (illustration).
Gord McKenna
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *