Tengiz Violences Inégalités Pétrole Economie Kazakhstan Akim Gouverneur discours

Violences et inégalités au coeur de la principale région pétrolière du Kazakhstan

DECRYPTAGE. Le 29 juin, des travailleurs kazakhs de Tengiz, l’un des plus grands gisements de pétrole du Kazakhstan, s’en sont pris violemment à leurs collègues étrangers, faisant une trentaine de blessés. C’est la photo d’un des expatriés libanais, Eli Daoud, envoyée sur WhatsApp et le montrant dans une position légèrement suggestive aux côtés d’une collègue kazakhe, qui a mis le feu aux poudres. Sous  couvert de conflits de mœurs, les revendications des travailleurs kazakhs à l’origine des violences dénoncent surtout les inégalités de traitement entre les travailleurs kazakhs et leurs collègues expatriés. Ces violences rappellent que le pétrole, cœur de l’économie du pays, est encore largement dépendant des travailleurs expatriés, malgré près de 30 années d’investissements dans l’éducation et d’obligation pour les compagnies étrangères de former et d’employer des Kazakhs.

Décryptage de ces incidents et de la dépendance du pays le plus développé de la région envers les travailleurs expatriés.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos membres, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez devenir membre de Novastan à partir de 2 euros par mois ou en adhérant à notre association. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre mail : novastan.france@novastan.org .

Après des violences ayant eu lieu entre des employés kazakhs et étrangers à Tengiz, dans l’ouest du Kazakhstan, le gouverneur de la province d’Atyraou Nourlan Nogaïev s’est déplacé.
Capture d'écran Akimat d'Atyraou
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *