Aéroport Almaty ADP Kazakhstan Groupe Achat TAV Airports

ADP rachète l’aéroport d’Almaty pour plus de 400 millions de dollars

Le groupe ADP est désormais entièrement en possession de l’aéroport d’Almaty, le plus grand d’Asie centrale. Pour l’obtenir, le groupe français a payé 415 millions de dollars et s’est engagé à une modernisation. 

Cette fois, c’est fait. Après plus de six mois de négociations, le groupe ADP est maintenant propriétaire de l’aéroport d’Almaty, au Kazakhstan. C’est à travers sa filiale turque TAV Airports que le groupe français (anciennement Aéroports de Paris) a acquis une participation de 100 % dans l’aéroport de l’ancienne capitale kazakhe, selon un communiqué de presse de TAV Airports publié le 8 mai dernier.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Cet accord de 415 millions de dollars (378 million d’euros) était pressenti depuis novembre 2019, lorsque le groupe ADP a annoncé la finalisation de l’acquisition de l’aéroport international d’Almaty à travers sa filiale TAV Airports. TAV a également indiqué que la société avait l’intention d’investir 150 millions de dollars dans l’augmentation des capacités d’accueil de l’aéroport, mais aussi dans la qualité du service aux passagers ou encore dans l’amélioration des procédures de sécurité conformément aux normes internationales. Une somme bien inférieure aux négociations en cours à l’automne dernier, où 700 millions de dollars étaient évoqués. Le service de presse du Comité d’aviation civile du Kazakhstan a cependant tenu à rassurer les usagers de l’aéroport d’Almaty en leur affirmant que les prix ne devraient pas augmenter suite à ce changement de propriétaire.

Une transaction avec l’homme le plus riche d’Asie centrale 

La perspective de cette vente avait été préalablement acceptée le 12 novembre dernier par le ministre kazakh de l’Industrie, Beibout Atamkoulov, rapporte le média kazakh Inbusiness. Comme le rappelle le média kazakh The Village, l’aéroport d’Almaty appartient à Timour Koulibaïev, l’homme le plus riche d’Asie centrale. Dans le détail, l’aéroport était jusqu’à ce jour officiellement possédé par Venus Airport Investments B. V., une entreprise enregistrée aux Pays-Bas, elle-même entièrement contrôlée par Steppe Capital Pte, une entreprise singapourienne appartenant elle aussi à Timour Koulibaïev. Ce dernier est accessoirement le gendre du premier président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev.

Pour acquérir cet aéroport, le groupe ADP a également eu recours à ce jeu de poupées russes. Les négociations ont été menées par un consortium entre TAV Airports, une entreprise turque contrôlée majoritairement par ADP, et VPE Capital, un gestionnaire de fonds spécialisé sur les anciens pays soviétiques.

Le Kazakhstan, carrefour stratégique de la nouvelle route de la Soie

Le premier aéroport du Kazakhstan deviendra le 15e aéroport du réseau mondial de la société turque, et le 25e du groupe ADP.  De fait, l’aéroport d’Almaty, la capitale économique du Kazakhstan, est le plus grand d’Asie centrale : il a accueilli environ 6 millions de passagers en 2018, dont la moitié provenait de liaisons internationales. 

Comme le rappelle le communiqué de TAV airports, l’aéroport d’Almaty est situé dans le sud-est du pays, véritable point de passage sur l’ancienne route de la Soie. Almaty se positionne aujourd’hui comme un carrefour stratégique du projet chinois « One Belt One Road » reliant la Chine centrale à l’Europe. Le groupe ADP opère donc un positionnement judicieux en renforçant son emprise dans une région appelée à devenir un hub de transit entre Orient et Occident. 

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

« Nous sommes heureux d’ajouter l’aéroport international d’Almaty, qui est la principale plaque tournante entre l’Asie et l’Europe, dans notre portefeuille. […] Nous pensons qu’il existe un potentiel de croissance important dans cet aéroport et, sur la base de nos connaissances approfondies, nous travaillerons pour exploiter pleinement ce potentiel », a affirmé Sani Shener, le PDG de la holding TAV Airports, au média spécialisé dans l’aviation TRBusiness

Cette annonce ne fait en réalité que conforter la position du groupe français comme leader mondial de la gestion aéroportuaire. ADP a multiplié les intéressements dans les pays en voie de développement et l’acquisition de ce nouvel aéroport s’inscrit dans la stratégie de développement du groupe français en Asie centrale, estimait un communiqué du groupe en novembre 2019. ADP a déjà acquis en février dernier 49 % de GMR Airports, qui opère entre autres les aéroports de New Delhi et Hyderabad, pour un montant total de 1,4 milliard d’euros.

Hadrien Canter
Rédacteur et co-responsable traductions pour Novastan

Relu par Anne Marvau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Le groupe ADP est devenu propriétaire de l’aéroport d’Almaty via sa filiale TAV Airports.
Groupe ADP
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *