jour indépendance astana kazakhstan

Comment le Kazakhstan est devenu indépendant

Le 16 décembre 1991, le Kazakhstan déclare son indépendance de l’URSS sous l’égide de son président du Soviet Suprême, Noursoultan Nazarbaïev. Vingt-six ans après, le leader, devenu président de la République, a changé le visage de son pays et sa capitale.

À Astana, la fête de l’indépendance n’attire pas vraiment les curieux. Certes, les transports étaient gratuits le 16 décembre dernier. Quelques petits concerts et grands feux d’artifices étaient organisés en ce week-end férié mais le public n’a pas été au rendez-vous.

Lire aussi sur Novastan : Le Kazakhstan va réduire les pouvoirs de son président

Et pourtant, la météo affichait un grand soleil. Il ne fait « que -20 degrés » se réjouit Klara, une habitante de la capitale kazakhe.

jour indépendance astana kazakhstan

Une indépendance tardive

Le plus grand pays d’Asie centrale a été le dernier à déclarer son indépendance de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques, plus d’un an et demi après le premier pays à l’avoir fait, la Lituanie, et même après la Russie. Le 8 décembre 1991, dans la forêt de Belovej, près de Minsk, les chefs d’États russe, bélarusse et ukrainien signent un traité mettant fin à l’Union Soviétique comme État fédéral. Ce dernier est remplacé par une structure plus souple, la Communauté des États Indépendants (CEI).

Lire aussi sur Novastan : 25 ans du Kazakhstan : qu’est devenue la génération de l’indépendance ?

Un soulagement pour le leader kazakh Noursoultan Nazarbaïev qui attendait la création d’une nouvelle entité, pensant que l’appartenance commune avec la Russie éviterait les contestations. Quelques jours plus tard, le 16 décembre, le Kazakhstan déclare son indépendance.

jour indépendance astana kazakhstan

Noursoultan Nazarbaïev a toujours voulu conserver des bons rapports avec Moscou pour éviter une sécession des territoires du Nord, majoritairement peuplés de Russes , tout en continuant sa politique de kazakhisation. A l’indépendance, le Kazakhstan est ainsi la seule République de l’Union où le peuple national n’est pas majoritaire.

Lire aussi sur Novastan : Kazakhstan : après 25 ans d’indépendance, le temps de la maturité ?

En 1991, 37,8% des habitants du Kazakhstan sont ethniquement russes, dont 66% sont nés dans le pays et 37% y vivent depuis plus de vingt ans. Ils sont massivement présents dans le Nord-Est avec les autres ethnies européennes.

jour indépendance astana kazakhstan

26 ans de modernisation du pays

Depuis l’indépendance, le président Noursoultan Nazarbaïev a entamé une politique d’intense modernisation de l’économie et des infrastructures en utilisant les ressources des hydrocarbures. Le Kazakhstan fait en effet partie des 15 pays qui produisent le plus de pétrole. Cette modernisation s’est cependant faite au prix d’un règne sans partage.

Lire aussi sur Novastan : Le Kazakhstan raconté à travers ses habitants

1995, 2006, 2011, 2015 : le président a été réélu pas moins de quatre fois, son dernier score en date étant de 97,7 %. L’objectif du chef d’État? Que le Kazakhstan fasse partie des 30 pays les plus développés au monde.

Nazerbaiev Politique Kazakhstan poster

Pour atteindre cet objectif, Noursoultan Nazarbaïev met en place sa politique de « modernisation de la conscience publique ». « Après l’obtention de notre souveraineté nationale, nous avons constamment établi un Kazakhstan fort et prospère. Durant ces années, notre pays a accompli de nombreux victoires et succès significatifs » a ainsi déclaré le président lors d’une remise de prix le jour de l’indépendance.

jour indépendance astana kazakhstan

Astana, une nouvelle capitale pour un nouveau pays

Le 16 décembre dernier, à Astana, capitale du Kazakhstan depuis 1997, les citoyens ont fêté leur indépendance dans une ville ultra-moderne, avec ses airs de Dubaï au milieu des steppes. Une capitale conçue comme une vitrine du régime.

jour indépendance astana kazakhstan fireworks

Lire aussi sur Novastan : Initiative globale pour un monde sans armes nucléaires

Une plaisanterie courante dit que le pays aurait dû déclarer son indépendance six mois plus tôt, comme son voisin kirghiz qui lui profite de sa fête sous la chaleur d’août. »Les gens ne se sont pas déplacés, il fait trop froid. On se gèle dehors » ajoute Klara. Dommage. « La fête est plus importante pour le jour du premier président, le 1er décembre« .

Clara Marchaud
Rédactrice en chef adjointe de Novastan

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Plus de -20 degrés à Astana pour le jour de l’indépendance, une température qui a un peu effrayé les curieux.
Clara Marchaud
Dans toute la ville, des posters annoncent la fête de l’indépendance.
Clara Marchaud
Le 16 décembre 1991, le Kazakhstan devenait indépendant de l’Union soviétique.
Clara Marchaud
« Ediny narod » – un pays uni, en russe. Sur la maison des ministère, à Astana, des slogans défilent en russe et en kazakh.
Clara Marchaud
Les rares spectateurs prennent des photos du concert sur la place de la tour Bayterek.
Clara Marchaud
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *