Eolienne Korday Kazakhstan

COP21 : le Kazakhstan affiche des objectifs ambitieux

Grand consommateur et producteur d’hydrocarbures, le Kazakhstan est arrivé à la COP21 avec des objectifs ambitieux. Au coeur de son projet : exploiter un potentiel très important en énergies renouvelables tout en abandonnant progressivement sa dépendance au pétrole. 

La délégation kazakhe à la COP21 de Paris, dirigée par le Premier ministre Karim Massimov, promet une transition verte et fait la promotion de l’Expo 2017 à Astana. Le Kazakhstan est le seul pays d’Asie Centrale à s’être engagé sur une transition énergétique crédible pour réaliser ses promesses de réduction de gaz à effet de serre. De plus, le Kazakhstan possède d’énormes atouts dans la production d’énergies renouvelables, que les autorités souhaitent transformer en relais de croissance pour une économie frappée par les bas prix du pétrole dont il dépend lourdement.

Des engagements de réduction en forme de hausse autorisée

En septembre 2015, le Kazakhstan a soumis son plan d’action climat à la Convention Cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). L’objectif principal des contributions présentées par le Kazakhstan est la réduction inconditionnelle de 15% des émissions de gaz à effet de serre avant la fin décembre 2030 avec pour base l’année 1990. En cas de transferts de technologies, cette réduction pourrait être de 25% en 2030.

Cette base pour calculer les réductions futures est très avantageuse pour l’ensemble des pays de l’ex-URSS. De faitn l’effondrement de l’Union soviétique a induit une baisse très rapide des émissions de gaz à effet de serre, alors que l’industrie soviétique périclitait. En conséquence, prendre pour base l’année 1990 pour calculer les émissions à atteindre en 2030 revient pour ces pays à avoir un objectif d’augmenter leurs émissions, comme de nombreux pays en développement. Ainsi le Kazakhstan peut augmenter ses émissions de gaz à effet de serre de 12,74% d’ici à 2030 et atteindre son objectif de réduction le plus ambitieux de -25% par rapport à 1990.

Radio Free Europe émissions gaz Kazakhstan

Une Expo 2017 marquée par les énergies renouvelables

Le Kazakhstan est un important pays producteur de gaz et de pétrole avec une production de 1,70 million de barils par jour en 2014. Le pays a décidé de s’orienter progressivement vers les énergies renouvelables, afin de ne plus dépendre des prix du pétrole, et aussi de profiter de la position favorable du Kazakhstan sur les nouveaux marchés liés à ces énergies nouvelles.

En  2012, le Kazakhstan a été choisi pour organiser l’Expo 2017 dont le thème principal est consacré aux énergies de l’avenir. Le but de cette exposition universelle est d’attirer de nouveaux projets et technologies vertes pour engranger la transition énergétique du pays. Afin de pousser l’innovation et le transfert de technologies, les bâtiments liés à l’organisation de l’Expo-2017 dans la capitale Astana seront alimentés en énergies renouvelables.

La COP21 comme promotion

En parallèle de l’obtention de l’Expo-2017, le président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaïev a adopté en 2013 la stratégie Kazakhstan-2050 qui définit entre autres des objectifs pour la transition du pays vers l’énergie verte, et l’augmentation de l’efficacité énergétique. Le but est d’augmenter la part des énergies renouvelables dans la production énergétique jusqu’à 3% en 2020 et jusqu’à 50% en 2050, les émissions des gaz à effet de serre se réduisant proportionnellement. Cette stratégie est cependant bien plus large.

Lire aussi sur Novastan : Le Kazakh, bientôt en lettres latines ?

Le Kazakhstan profite de la COP21 pour promouvoir et préparer l’Expo 2017 avec l’organisation du forum «énergie du futur » par l’Université Nazarbaïev et la compagnie nationale « Astana EXPO-2017 », qui a eu lieu à Paris le 9 décembre 2015, en plein milieu des négociations de la COP. D’autres pays centrasiatiques, comme le Kirghizstan ou le Tadjikistan, n’oublient pas leurs intérêts locaux lors de cette conférence mondiale.

Un énorme potentiel pour les énergies renouvelables

Le Kazakhstan s’intéresse de près à la transition énergétique mondiale et à l’environnement. Ce pays a connu de nombreux désastres écologiques, comme celui de la disparition de la mer d’Aral, ou les essais nucléaires soviétique à Sémipalatinsk, ajouté à des graves pollutions engendrées par des usines chimiques dans l’Est du pays.

Lire aussi sur Novastan : Stepnogorsk – Zaoziorny, villes « mono-industrielles » de l’URSS au Kazakhstan

Construction éolienne Erementay Kazakhstan

Mais il est également un producteur majeur des matières brutes qui seront à la base de la transition énergétique. Ainsi le Kazakhstan est actuellement le premier producteur d’uranium mondial, et un des producteurs majeurs de terres rares qui servent dans l’industrie photovoltaïque notamment.

Si le Kazakhstan est mieux connu pour la production des énergies fossiles, il possède également un énorme potentiel pour les énergies renouvelables. Le pays détient aujourd’hui 44 sites de production d’énergies renouvelables pour une capacité totale de 227,52 MégaWatts (MW) incluant des centrales photovoltaïques, des parcs éoliens et des stations hydrauliques. Il existe même une station de production de biogaz. Cela reste cependant modeste et la production totale d’électricité au Kazakhstan est actuellement dominée à plus de 80% par le charbon.

Hydroélectrique, éolien, solaire : des capacités importantes

Concrètement, le potentiel hydroélectrique du Kazakhstan s’élève à environ 170 milliards de kiloWatt/heure par an. Cette filière, qui a été déjà exploitée en période soviétique est activement étudiée pour les futurs investissements. Certains projets déjà approuvés prévoient l’implantation des 17 nouvelles stations hydrauliques avec la capacité de 200 MW.

De plus, avec un vaste territoire de steppes battues par les vents, le Kazakhstan estime son potentiel d’énergie éolienne à 18 000 Giga Watts / heure par an. On voit sur la carte ci-dessous que le climat du pays est plus que favorable à l’installation des parcs éoliens, plus de la moitié du territoire a la vitesse du vent de 4-5m/s.

La localisation du développement du plus grand parc éolien Yerementau qui se situe près d’Astana, n’a pas été choisie par hasard. La capitale veut montrer l’exemple de l’efficacité de l’énergie renouvelable à l’aune de l’Expo-2017.

Vent Kazakhstan

Enfin, le Kazakhstan investit dans l’énergie solaire, qui selon les autorités a un ensoleillement stable et favorable au développement des centrales photovoltaïques. En 2015 la construction de la première centrale avec la capacité de 35 MW a commencé à Koksarai, au sud du Kazakhstan. En plus de cela, le ministre d’énergie du Kazakhstan Vladimir Shkolnik a annoncé la mise en place avant 2020 de 28 projets photovoltaïques avec la capacité totale de 713,5 MW.

Des tarifs verts pour faciliter les projets environnementaux

Tous ces projets ne seraient pas faciles à concrétiser sans l’adoption des lois et des initiatives par le gouvernement. Ainsi le gouvernement a modifié la base législative du marché de l’électricité, en adoptant la loi des « tarifs verts » qui peut permettre de soutenir les investisseurs ainsi que les consommateurs des énergies renouvelables.

En résumé, le Kazakhstan a un important potentiel de croissance de sa production d’énergies renouvelables, avec des ressources minières pour alimenter ces nouvelles énergies. De plus, le pays affiche un positionnement politique fort en faveur de l’innovation et de l’attraction de savoir-faire étranger avec des projets comme l’Expo-2017 ou l’université Nazarbaïev. Mais pourra-t-il maintenir ce cap dans la grave crise économique causé par sa dépendance aux exportations de pétrole ?

Aïperi Subankulova
Journaliste pour Novastan.org au Kazakhstan

Relu par Etienne Combier

 

#mc_embed_signup{background:#fff; clear:left; font:14px Helvetica,Arial,sans-serif; }
/* Add your own MailChimp form style overrides in your site stylesheet or in this style block.
We recommend moving this block and the preceding CSS link to the HEAD of your HTML file. */

Sources :

http://www.akorda.kz/en/national_projects/expo-2017

http://kazcham.com/renewable-energy-in-kazakhstan-more-than-1-gw-until-2020/

http://www.hydroworld.com/articles/2013/02/kazakhstan-announces-plan-for-hydro-project–renewable-developme.html

http://www.ebrd.com/news/2014/ebrd-finances-first-largescale-wind-farm-in-kazakhstan.html

www.atlas.windenergy.kz

http://newsroom.unfccc.int/unfccc-newsroom/kazakhstan-submits-its-climate-action-plan-ahead-of-2015-paris-agreement/

http://www4.unfccc.int/submissions/INDC/Published%20Documents/Kazakhstan/1/INDC%20Kz_eng.pdf

http://newsroom.unfccc.int/unfccc-newsroom/kazakhstan-submits-its-climate-action-plan-ahead-of-2015-paris-agreement/

 

Eolienne Korday Kazakhstan
МаратД
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *