Coronavirus Kazakhstan premier cas COVID-19

Coronavirus : le Kazakhstan touché, premiers cas en Asie centrale

Trois Kazakhs ont été testés positifs au coronavirus ce vendredi 13 mars. Deux sont arrivés d’Allemagne et sont hospitalisés à Almaty, la dernière d’Italie et est hospitalisée à Nur-Sulan. Ce sont les premiers cas confirmés dans les cinq pays d’Asie centrale.

Le Kazakhstan a déclaré ses trois premiers cas de coronavirus (COVID-19). L’annonce a été faite à Almaty par le ministre kazakh de la Santé Yeljan Birtanov, ce vendredi 13 mars. Le Kazakhstan est ainsi le premier pays d’Asie centrale à confirmer avoir des cas de coronavirus sur son territoire.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre actif par ici.

Lire aussi sur Novastan : Coronavirus : où en est la situation en Asie centrale ?

« Comme vous le savez, nous combattons le coronavirus depuis trois mois déjà. Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour empêcher l’importation. Aujourd’hui, nous avons reçu la confirmation d’infection de deux de nos concitoyens. Ils sont arrivés d’Allemagne. Ils ont été hospitalisés à l’hôpital des maladies infectieuses d’Almaty. Ces deux personnes ne présentent aucun symptôme, elles se sentent bien. Toutes les mesures nécessaires sont prises », a tenté de rassurer le ministre de la Santé, selon les propos rapportés par le média kazakh Tengrinews.

Un peu plus tard dans la journée, Yeljan Birtanov a annoncé un troisième cas dans le pays. Cette voyageuse « est arrivée de Milan à Nur-Sultan le 12 mars. Conformément à notre procédure, nous l’avons placée en quarantaine, où nous avons découvert qu’elle avait le coronavirus », a expliqué le ministre, décrit le média russe Sputnik. Les autorités tentent d’identifier les personnes avec qui cette voyageuse aurait pu entrer en contact parmi les 90 passagers de l’avion, qui était parti de Moscou.

Quarantaine et interdictions vis-à-vis des voyageurs européens

Le Kazakhstan était jusque-là préservé de cas de coronavirus, malgré la pandémie mondiale et sa proximité avec la Chine. Le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev a pris de nombreuses mesures préventives, dont des interdictions de voyage et des quarantaines pour la plupart des pays européens, ainsi que l’annulation de tous les événements publics dans le pays.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

« Il n’y aura pas d’interruption de l’approvisionnement des citoyens en denrées alimentaires et en biens essentiels. Il est important de prévenir les dommages aux PME », a promis le président, dont le pays fait également face à une crise économique naissante du fait de la baisse des prix du pétrole causée par l’épidémie et la guerre des prix entre la Russie et l’Arabie saoudite. Le Kirghizstan et le Kazakhstan interdisent désormais l’entrée sur leur territoire aux personnes ayant été en France récemment.

La rédaction

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Les deux premiers cas de coronavirus ont été annoncés par le ministre de la santé kazakh le 13 mars 2020. Ce sont les premiers cas des cinq pays d’Asie centrale.
mmmCCC via Needpix
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *