Léopard Neiges Kazakhstan Almaty Photographie Environnement Nature

Deux léopards des neiges photographiés près du grand lac d’Almaty, une première en plus de 30 ans

Pour la première fois depuis 1986, une femelle léopard et son petit ont été photographiés à proximité du grand lac d’Almaty, au Kazakhstan. Cette surprenante découverte pourrait avoir été favorisée par les mesures de confinement en vigueur dans le pays. Le léopard des neiges, menacé par le braconnage et la transformation de son habitat, est une espèce classée « vulnérable » par l’Union internationale pour la conservation de de la nature.

Un cliché « inattendu ». Zarina Nazarbaïeva, coordinatrice de la fondation kazakhe Snow Leopard Foundation, ne s’attendait visiblement pas à ce que les pièges photographiques posés par son organisation ne délivrent un tel résultat. Pourtant, une femelle léopard des neiges et son petit ont bel et bien été repérés à proximité du grand lac d’Almaty, comme l’a rapporté le média kazakh Vlast.kz le 12 mai dernier. Situé à environ 2 500 mètres d’altitude, ce lac ne se trouve qu’à une quinzaine de kilomètres au sud d’Almaty, la plus grande ville du Kazakhstan.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Le léopard des neiges, également appelé « panthère des neiges », n’avait pas été photographié dans la zone depuis 1986. Zarina Nazarbaïeva, citée par Vlast.kz, souligne que « nous savions déjà que le grand lac d’Almaty était un habitat des léopards. Nous avons trouvé des traces, il y a des témoignages oculaires, mais il n’y avait jusqu’à maintenant pas de preuve documentaire. Le lac et les montagnes voisines sont le territoire historique des léopards des neiges. »

Un effet des mesures de confinement imposées au Kazakhstan ?

L’organisation a posé ses pièges photographiques entre le mois de mars et la fin du mois d’avril. Toutefois, à cause des mesures de confinement alors en vigueur au Kazakhstan, elle n’a pu les relever qu’au début du mois de mai. Par ailleurs, la fondation pense que la découverte de léopards des neiges près du lac d’Almaty est liée « à la diminution de la présence humaine, elle-même due à l’introduction du régime de confinement. Sans aucun doute, la quarantaine a influencé l’activité des animaux sauvages, ils sont devenus plus audacieux. »

Lire aussi sur Novastan : Les sept animaux sauvages menacés en Asie centrale

Outre les deux léopards des neiges, des caméras ont filmé plusieurs autres espèces. Une vidéo mise en ligne sur le compte Instagram de la Snow Leopard Foundation montre ainsi un renard, un ours, ou encore des bouquetins femelles avec leurs petits. Les appareils ont été installés dans l’ensemble du parc naturel Ile-Alatau, créé en 1996, qui couvre environ 200 000 hectares. L’ours, déjà présent dans ce parc, n’avait pas non plus été photographié à proximité du grand lac d’Almaty depuis le siècle dernier.

Le léopard des neiges victime du braconnage et de la transformation de son habitat

La Snow Leopard Foundation a été fondée en février 2018 par l’homme d’affaires kazakh Nourali Aliev. Petit-fils de l’ancien président Noursoultan Nazarbaïev et plus connu pour ses démêlés avec la justice britannique que pour son engagement en faveur de l’environnement, Nourali Aliev vise à restaurer la population de léopard des neiges au Kazakhstan, comme le proclame le site Internet de la fondation. Pour atteindre cet objectif, Zarina Nazarbaïeva affirme que la fondation envisage de « construire un centre de réhabilitation » pour léopards des neiges près du grand lac d’Almaty.

Lire aussi sur Novastan : Le léopard des neiges toujours vulnérable au Kirghizstan

Depuis 2017, le léopard des neiges est une espèce classée « vulnérable » par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). L’espèce ne vit qu’en Asie, dans une vaste zone montagneuse comprise entre 500 et 5 000 mètres d’altitude, s’étendant de la chaîne de l’Himalaya au sud à l’Altaï au nord. L’organisation estime que le nombre total de léopards des neiges est actuellement compris entre 2 700 et 3 400. 100 à 200 individus vivraient au Kazakhstan, principalement dans les montagnes situées dans le sud-est du pays.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Le léopard des neiges, dont la population est en diminution, est victime du braconnage et de la transformation de son habitat. En effet, l’espèce, bien que protégée, est chassée pour sa fourrure, qui se revend plusieurs milliers de dollars au marché noir, ainsi que pour ses os, dont la médecine traditionnelle chinoise est friande. En outre, le territoire du léopard des neiges se réduit progressivement, principalement à cause du changement climatique, mais également à cause du tourisme. Interrogée par Novastan en mars 2019, Sherry Young, membre de l’ONG de protection des léopards Snow Leopard Trust, constatait alors que « l’augmentation de la température moyenne permet aux arbres de pousser à des altitudes de plus en plus élevées. Le léopard des neiges vivant dans un environnement rocailleux, l’élévation de la limite des arbres réduit son habitat naturel ». Enfin, Zarina Nazarbaïeva rappelle que le développement incontrôlé du tourisme « force les léopards des neiges à migrer ».

Lire aussi sur Novastan : Le léopard des neiges, ce prédateur au bord de l’abîme

Pour protéger les derniers représentants de l’espèce, un vaste programme de coordination intergouvernementale, piloté par le Snow Leopard Trust, a été mis en place. Dans vingt-trois zones, situées dans cinq pays, les habitants des villages se sont engagés à s’opposer au braconnage de l’espèce et à promouvoir sa protection. Toutefois, le Kazakhstan ne fait pas partie de ce programme. Les clichés pris à proximité du lac d’Almaty contribueront-ils à convaincre les autorités kazakhes de renforcer les mesures de protection de ce majestueux félin ?

Quentin Couvreur
Rédacteur pour Novastan

Relu par Anne Marvau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Une femelle léopard des neiges et son petit ont été photographiés près du grand lac d’Almaty, ce qui n’était plus arrivé depuis 1986.
Snow Leopard Foundation (via Vlast.kz)
Partager avec
Commentaires
  • Magnifiques images, une belle consolation de voir ces animaux toujours en danger de disparition … Un grand merci à vous !!

    24 mai 2020

Ecrire un commentaire

Captcha *