Noursoultan Nazarbaiev Macron Emmanuel Visite Kazakhstan France Diplomatie

Emmanuel Macron se rendra au Kazakhstan à la fin de l’année

Le président français se rendra au Kazakhstan à la fin de l’année ou au début de l’année prochaine, selon le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères français, Jean-Baptiste Lemoyne.

« À la fin de cette année ou au début de l’année prochaine, une visite du Président Emmanuel Macron au Kazakhstan est prévue, à l’invitation de Noursoultan Nazarbaïev. Ce sera l’un des moment forts de notre partenariat », a déclaré le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, le 28 mai dernier. Il s’exprimait lors de l’ouverture à Paris du Forum d’investissement France-Kazakhstan, selon le média kazakh 24.kz.

Lire aussi sur Novastan : Le premier forum d’investissement France-Kazakhstan porte ses fruits

La dernière visite d’un chef d’Etat français à Astana remonte à décembre 2014, marquée par la photo de François Hollande habillé en costume traditionnel kazakh par son homologue Noursoultan Nazarbaïev, ce qui avait provoqué de nombreuses moqueries en France.

Une visite nécessaire pour continuer les relations économiques avec Astana

Les visites aux plus haut niveau son nécessaires au Kazakhstan, comme dans les autres pays d’Asie centrale afin de pouvoir nouer des liens commerciaux solides, comme l’a souligné Gilles Rémy, président du CIFAL, une entreprise de conseil spécialisée sur l’ex-URSS, à l’occasion d’une interview pour France24.

Lire aussi sur Novastan : « Le Kazakhstan est le premier partenaire de la France en Asie centrale », affirme Jean-Baptiste Lemoyne

De fait, la France est bien présente au Kazakhstan, notamment dans la sphère économique avec Total, Thales ou Vicat, aidée depuis 2016 par une Chambre de commerce et d’industrie franco-kazakhe. Un programme d’échange universitaire « Abaï-Verne » a été mis en place au début de l’année pour accueillir 100 étudiants kazakhs en France.

Le Kazakhstan est le premier partenaire commercial de la France en Asie centrale, et le seul pays d’Asie centrale à avoir été visité par tous les présidents français depuis l’indépendance en 1991, à l’exception de Jacques Chirac qui avait annulé son voyage au dernier moment pour raison de santé en 2005. Emmanuel Macron semble ne pas pouvoir faire l’impasse d’une visite d’Etat à Astana afin de poursuivre la relation économique fleurissante entre Astana et Paris.

La rédaction

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev (ici à l’expo KADEX 2018) rencontrera son homologue français Emmanuel Macron (ici au parlement européen).
President.kz / European Parliament on VisualHunt.com
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *