Baiterek Astana Kazakhstan

Kazakhstan: Astana fête ses 20 ans

Partager avec

Le Jour de la capital, ou « Astana Day » comme le nomment les médias, aura lieu le vendredi 6 juillet 2018 pour commémorer l’avènement d’Astana, anciennement Tsélinograd à l’époque soviétique, en tant que nouvelle capitale du Kazakhstan en 1998. Depuis 2008, ce jour est une fête nationale.

Astana, la capitale du Kazakhstan, fête ses 20 ans le vendredi 6 juillet. Pour cette occasion, de nombreux projets et événements sont au menu.

Une ville en développement

En 20 ans, la nouvelle capitale est passée d’une petite ville dans la steppe à une métropole aux bâtiments futuristes, visionnée par le Président kazakh Noursoultan Nazarbaïev et conceptualisée par l’architecte japonais Kisho Kurokawa.

Selon le média en ligne EURACTIV, le maire de la capitale Asset Issekechev a fait un retour sur l’historique de la ville depuis 1997 lors de l’ouverture du Forum des maires des pays de la route de la soie.

Lire aussi sur Novastan : Comment vivent les habitants des datchas d’Astana

47 milliards de dollars on été investis dans la ville en 20 ans. Le produit régional brut (PRB) est passé de 341 millions à 17,7 milliards de dollars entre 1997 et 2017.  Les petites et moyennes entreprises (PME), secteur privilégié de l’économie de la ville, représentent 57,5% du PRB. Le secteur industriel a aussi été financé par de grandes entreprises telles qu’Alstom ou General Electric.

Son objectif: faire d’Astana une ville intelligente, ou « smart city », parmi les plus développées au monde, à l’instar de Dubaï et Singapour, et donner une meilleure qualité de vie aux résidents. Pour le faire, il s’ouvre aux investissements étrangers, pousse à la transition digitale et prévoit d’internationaliser les établissements éducatifs.

Toujours plus de projets

Le média kazakh en ligne Astana Times, dévoile quelques projets inaugurés pour l’occasion:

Un pont futuriste de 313,5m de long sur la rivière Ichim, destiné aux piétons et aux cyclistes. Lors de son inauguration le 1er juillet dernier, le Président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaïev l’a qualifié d’un cadeau qui servira les résidents et les visiteurs de la capitale pendant de nombreuses années.

56 km de pistes cyclistes dans la capitale ont été ouvertes le même jour. Toujours dans une optique « smart », ces pistes ont un accès à la Wi-Fi et des points de recharges pour téléphones mobiles.

Lire aussi sur Novastan: EXPO 2017 à Astana : 174 hectares pour faire le tour du monde

Le parc Jetysou, inauguré lui-aussi le 1er juillet dernier, s’étend sur 15 hectares. Sa construction est estimée à 9 millions de dollars. Conçu par Almaty, ancienne capitale du pays, le parc retranscrit les principaux monuments de la ville.

Dix « cadeaux » régionaux ont été offerts à la ville (dont le parc Jetysou), geste salué par le président.

De grands festivals et événements à l’œuvre

La mairie de la capitale a annoncé plus de 600 événements en l’honneur de l’anniversaire de la capitale.

Plusieurs festivals tels que le « Samgau » du 10 au 16 juin ou le Festival  d’Astana du 16 au 30 juin inviterons des artistes de plusieurs pays tels que la Russie, l’Allemagne et l’Ouzbékistan, comme le rapporte un article de Kazakh TV.

D’après le média kazakh en ligne inform.kz, le festival de musique turcique « Astana Arqau » se tiendra à l’Opéra d’Astana avec plus de 30 musiciens venant des différentes régions turcophones du monde.

Une conférence sur la paix et aussi planifiée avec plus de 200 experts internationaux. Elle sera organisée en grande partie par la Fondation du premier Président du Kazakhstan et aura pour but de créer un débat sur l’utilisation de l’art, de l’éducation, de la science et de la politique pour en faire bénéficier l’économie et les relations internationales.

La vision du Président

Il est à noter que l’anniversaire de la capitale du Kazakhstan coïncide avec celui du Président du pays.

Revenant sur les éventements qui l’ont poussé à fonder la capitale dans une interview publiée par Astana Times, le Président kazakh souligne d’abord qu’Astana est un symbole de l’indépendance du pays.

Lire aussi sur Novastan : D’Astana à Almaty : l’autoroute des ruines soviétiques

En parlant d’Almaty et du choix de transfert de la capitale, il affirme que « Dans la ville qui a été formée pendant de nombreuses années comme la capitale de la République socialiste soviétique, il y avait toujours une atmosphère des politiques difficiles de l’époque ». Il ajoute que sa géolocalisation dans le sud du pays entravait son développement et celui des régions périphériques.

Astana est au centre géographique du pays. Des centaines d’entreprises internationales et des dizaines de représentants étrangers ont participé à sa construction.

Pour Noursoultan Nazarbaïev, « Astana est la fierté de l’État, le grand accomplissement du peuple et l’incarnation du rêve séculaire de nos ancêtres ».

Karl Haddad
Rédacteur pour Novastan à Bichkek

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

La tour du Baiterek à Astana, capitale du Kazakhstan.
Arthur Fouchère
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *