Noursoultan Nazarbaïev Kazakhstan Président

Kazakhstan : Noursoultan Nazarbaïev nommé président à vie du Conseil national de sécurité

Le Parlement kazakhstanais a adopté un projet de loi attribuant à Noursoultan Nazarbaïev la présidence à vie du Conseil national de sécurité, renforçant drastiquement les pouvoirs de celui qu’on appelle Elbasy, « leader de la nation ». 

« Le président de la République du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaiev, en raison de sa mission historique pour le pays, a le droit de présider le Conseil de sécurité à vie » a indiqué le rapport du Comité sénatorial sur la législation constitutionnelle, le 30 mai dernier.  Cette décision, déjà validée par la chambre basse du Parlement le 23 mai dernier, accorde des pouvoirs conséquents et assure la pérennité du « Père de la Nation » dans les plus hautes sphères de l’Etat, cela même si quelqu’un prend sa succession à la tête du pays lors des prochaines élections présidentielles prévues pour 2020. Il ne reste plus qu’à Elbasy, le titre officiel de « leader de la nation » de Noursoultan Nazarbaïev, en tant que chef de l’Etat, de signer ce projet de loi afin qu’il se fasse lui même président à vie du Conseil national de sécurité. 

Lire aussi sur Novastan : « Nazarbaïev est un abominable tyran » : la charge de Jean-Luc Mélenchon contre le régime kazakh

Président du Kazakhstan depuis l’indépendance des pays en 1992, Noursoultan Nazrbaïev a été réélu par deux fois à la tête de la nation kazakhe avec plus de 90% des voies. La mort d’Islam Karimov en 2016, en Ouzbékistan, a fait de lui le président d’Asie centrale à la plus longue longévité avec 28 années au pouvoir, avec sa nomination à la tête de la République socialiste soviétique du Kazakhstan en 1990.

Un conseil consultatif devenu constitutionnel

Le Conseil national de sécurité est un organe consultatif, formé par le Président, dont le but est de garantir la capacité de défense et la sécurité du Kazakhstan tout en définissant les grandes lignes stratégiques du pays, les principaux domaines de protection des intérêts nationaux ainsi que l’identification des menaces à la sécurité nationale. 

Alors qu’il était seulement consultatif, le projet de loi nouvellement adoptée détermine le statut juridique, la compétence et l’organisation du Conseil de sécurité. Ainsi, le Conseil national de sécurité devient un organe constitutionnel, ses prérogatives et ses pouvoirs, ainsi que celle de son président, s’en trouvent renforcés. En tant que président à vie de ce Conseil Noursoultan Nazarbaïev contrôle de facto les forces de l’ordre et maintiendrait son pouvoir sur tout président qui pourrait lui succéder.

Qui pour succéder à Nazarbaïev ? 

L’actuel mandat du président kazakh prendra fin en 2020. A 78 ans, l’actuel chef de l’Etat n’a pas indiqué vouloir prendre sa retraite. Pour autant, les débats au sujet de sa succession font rage au Kazakhstan, malgré le fait qu’en trois décennies il n’ait pas créé les conditions pour une transition démocratique, ni laissé émerger une personnalité pouvant lui succéder. 

Lire aussi sur Novastan : Y aura-t-il un combat pour le trône présidentiel au Kazakhstan ?

Pour beaucoup d’observateurs étrangers, Dariga Noursoultanova, la fille de Noursoultan Nazarbaïev, semble être la plus à même de lui succéder. Selon Andreï Grozin, la passation du pouvoir à un membre de la famille de Nazarbaïev ne déstabiliserait pas le pays. « Malheureusement, l’expérience du Kazakhstan et d’autres pays de l’ex-Union soviétique indique que la société civile et l’opinion du peuple passent en dernier dans les passations de pouvoirs. Je ne pense pas qu’il y aura un mouvement de protestation de masse si Dariga Noursoultanova est soudainement promue à la présidence » explique le chef du département de l’Asie centrale et du Kazakhstan au sein de l’Institut des pays de la Communauté des États Indépendants. Cependant, comme le précise le chercheur, ce n’est là qu’une des nombreuses options pour la succession qui sera de toute façon une surprise décidée après la mort du premier président.

Quoi qu’il en soit, cette décision de nommer Noursoultan Nazarbaïev comme précisent à vie du Conseil national de sécurité lui permettra de maintenir le contrôle sur son successeur, s’il en désigne un de son vivant. 

Augustin Forissier
Rédacteur pour Novastan

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev va se maintenir au pouvoir à vie, même avec un successeur désigné.
president.kz
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *