visite président france kazakhstan tokaïev Macron MEDEF

La préparation de la visite d’Emmanuel Macron au Kazakhstan bat son plein

Une délégation de chefs d’entreprises français a rencontré le président et le Premier ministre kazakh pour préparer la visite du président français au Kazakhstan. Aucune date précise pour cette visite n’a été communiquée.

Une importante délégation du Mouvement des entreprises de France (MEDEF) a rencontré le Premier ministre kazakh, Askar Mamin, puis le président kazakh, Kassym-Jomart Tokaïev à Nur-Sultan (ex-Astana) le 29 novembre dernier. Le but de cette rencontre : préparer la visite du président français Emmanuel Macron à Nur-Sultan et permettre d’avoir des contrats à signer lors de sa visite. Aucune date de cette visite présidentielle n’a cependant été communiquée.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Kassym-Jomart Tokaïev a rappelé l’imminence et l’importance de la visite de son homologue français au Kazakhstan. « Les contacts réguliers au plus haut niveau indiquent le niveau élevé de relations entre les deux États. Nous espérons que la prochaine visite du président Emmanuel Macron au Kazakhstan donnera un nouvel élan à la coopération bilatérale », selon le communiqué de la présidence kazakhe.

Le Kazakhstan pousse pour la visite du président français

Selon des sources de Novastan dans les milieux d’affaire franco-kazakhs, l’Élysée attendrai d’avoir des contrats à signer avant de faire déplacer le président français à Nur-Sultan. Ce qui explique l’envoi de cette délégation du MEDEF ainsi que la participation du président kazakh à ces rencontres afin de faire avancer la visite. Le pouvoir kazakh semble particulièrement y tenir, avec des annonces régulières alors que l’Élysée et le Quai d’Orsay n’ont jamais confirmé la visite du président français au Kazakhstan.

Lire aussi sur Novastan : Un vol entre Almaty et Paris ouvrira en 2020

Cela fait depuis plus d’un an qu’une visite du président français est évoqué à Nur-Sultan. Cependant, avec le mouvement des gilets jaunes en France puis le changement de président au Kazakhstan, cette visite a été largement retardée. Depuis l’élection de Kassym-Jomart Tokaïev en tant que successeur de Noursoultan Nazarbaïev en juin dernier, les appels du pieds pour une visite présidentielle française au Kazakhstan se font de plus en plus pressants.

Le 30 juillet dernier, le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire s’est rendu en visite officielle au Kazakhstan, une première depuis sa prise de fonction. L’occasion de rencontrer le président kazakh, mais aussi de faire avancer le lancement d’une mine d’uranium par Orano (ex-Areva). Comme Novastan l’avait révélé, Bruno Le Maire a obtenu des autorités kazakhes qu’elles autorisent la destruction d’une forêt protégée pour qu’Orano puisse démarrer l’extraction d’uranium.

Lire aussi sur Novastan : Orano va raser une forêt protégée pour exploiter une mine d’uranium au Kazakhstan

Le président kazakh annonce publiquement et régulièrement qu’il « attend le président français » depuis début août. En septembre puis novembre dernier, le président kazakh a rencontré à deux reprise Jacques Attali pour parler de la visite d’Emmanuel Macron, bien que Jacques Attali n’ait aucune fonction officielle et parle lui de « visite de courtoisie ».

Discussion sur de nombreux projets, mais aucune annonce concrète

Les projets abordés lors de ces rencontres entre entreprises françaises et le gouvernement kazakh sont nombreux et divers selon le communiqué de l’agence de presse Kazinform suite à la rencontre entre la délégation du MEDEF et le Premier ministre kazakh Askar Mamin. On y trouve notamment de l’énergie avec Total dans le pétrole et le gaz mais aussi dans le solaire, jusqu’à la modernisation de l’eau et du logement et des infrastructures communales avec Veolia ou Bouygues. Des projets dans la santé numérique avec Sanofi, les systèmes biométriques, mais aussi dans l’automobile avec Renault et dans « l’assemblage de satellites spatiaux » probablement avec Thales ont été abordés, bien qu’il n’ait pas été indiqué s’ils faisaient partie de la délégation.

Lire aussi sur Novastan : « Le Kazakhstan est le premier partenaire de la France en Asie centrale », affirme Jean-Baptiste Lemoyne

Sur le neuf premiers mois de cette année, les échanges commerciaux entre le Kazakhstan et la France ont augmenté de plus de 6 % pour atteindre 3,4 milliards de dollars, dépassant dépassant largement les autres pays de l’Union européenne, selon le gouvernement kazakh. L’afflux d’investissements français directs dans l’économie du Kazakhstan au premier semestre de cette année augmenté de plus de 24 % pour atteindre 537 millions de dollars.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Selon les chiffre rapportés par le Premier ministre kazakh lors de sa rencontre avec la délégation du MEDEF, environ 230 entreprises avec des capitaux français opèrent dans divers domaines dans le pays, notamment les grandes multinationales telles que Total, Orano ou Alstom. Au cours des années d’indépendance, les entreprises françaises auraient investi au Kazakhstan plus de 16,4 milliards de dollars en tout.

La visite du président français, si elle se confirme, pourrait être un moment clé dans la relation bilatérale entre l’Asie centrale et la France. En effet, le président français pourrait en profiter pour visiter d’autres pays de la région. Le ministre des Affaires étrangères kirghiz, en visite en France à la mi-novembre, a ainsi dit attendre une visite française de haut-niveau au Kirghizstan en 2020. La décision de la tenue de cette visite ou non dépend désormais entièrement de l’Élysée.

La rédaction

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Le président kazakh, Kassym-Jomart Tokaïev (au centre) avec les représentants des entreprises françaises du MEDEF au Kazakhstan pour préparer la visite du président français, Emmanuel Macron.
Akorda.kz
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *