Lindemann Leader Groupe Rammstein Clip Kazakhstan

Le chanteur de Rammstein a tourné un clip au Kazakhstan

Till Lindemann, leader du groupe de métal allemand mondialement connu, s’est rendu en avril dernier dans la région d’Almaty pour tourner un clip d’une de ses chansons en solo. La vidéo a été diffusée sur YouTube le 13 septembre dernier.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié sur le média en ligne kazakh Tengrinews.

C’est un événement passé quasiment inaperçu dans les villages d’Iéssik et de Chelek, situés à une heure de route d’Almaty, l’ancienne capitale kazakhe. Fin avril dernier, le chanteur et parolier de longue date du groupe de métal allemand Rammstein s’est rendu sur place dans le but d’y filmer un clip d’une de ses chansons en solo.

Till Lindemann a en effet publié le 13 septembre dernier sur YouTube le résultat de ce tournage assez inhabituel : le nouvel opus s’intitule Steh auf (Debout, en français) et rend un étrange hommage à la culture du Kazakhstan.

Des lieux choisis pour des raisons logistiques

L’actrice kazakhe Bibigoul Aktan et les cascadeurs du collectif Nomad Stunts ont été invités à participer à cette vidéo, interprétant des cavaliers en tenue traditionnelle. Les lieux du tournage, un restaurant d’Iéssik et la steppe à proximité de Chelek, ont été choisis pour des raisons essentiellement pratiques.

Vue Village Iéssik Heure Almaty Clip Rammstein

« Le restaurant d’Iéssik a été choisi car il était proche du camp de base des cascadeurs. Comme nous n’avions que deux jours pour tourner, l’aspect logistique a joué un grand rôle dans ce choix. Notre équipe a été très étonnée par l’enthousiasme de nos collègues allemands envers une toïkhana (restaurant de grande taille pouvant accueillir différentes fêtes et célébrations en Asie centrale, ndlr) des plus ordinaires » a expliqué Bibigoul Aktan à Tengrinews. « Ils ont trouvé les fausses dorures de la salle très kitsch et le lieu, inhabituel pour un regard occidental. La steppe choisie, elle, se trouve non loin de Chelek, près du village de Kyzylcharyk. Le réalisateur du clip voulait une steppe bien plate, mais avec des collines verdoyantes et des monts enneigés en arrière-plan. La beauté et la richesse de notre nature font partie des raisons qui ont poussé Till Lindemann à choisir le Kazakhstan », a-t-elle continué.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Si le réalisateur, Zoran Bihac, l’opérateur Konstantin Minnich, et le producteur exécutif du clip sont des Européens, le reste de l’équipe était composé de citoyens kazakhs. De même, l’ensemble des costumes a été fabriqué au Kazakhstan. « Pendant le tournage, notre équipe comptait plus de 70 personnes. La tâche a été complexe. Dans la vidéo, un mur est détruit et le réalisateur a voulu filmer cette partie en utilisant le minimum d’effets graphiques. Au final, le résultat a été plus que satisfaisant. Zoran Bihac s’est réjoui du fait qu’avec un budget non-hollywoodien, nous avons réussi à concevoir quelque chose de similaire. Il a également été surpris par le professionnalisme des Kazakhs », se souvient Bibigoul Aktan.

Un budget trois à quatre fois moins élevé

La jeune actrice kazakhe a elle-même pris part au projet, connaissant personnellement Till Lindemann et Zoran Bihac. Ces derniers ont été à l’initiative de la collaboration et le clip a été entièrement financé par la partie allemande de l’équipe. « À la fin du tournage, je me suis sentie extrêmement soulagée. La préparation au projet a pris deux mois et nous avons travaillé comme des fous, parfois jusqu’à trois heures du matin. Pour la scène de la destruction du mur, les chevaux ont été préparés pendant plus de deux semaines », raconte Bibigoul Aktan.

Actrice Bibigoul Aktan Clip Rammstein Kazakhstan

Selon elle, avec un budget similaire à celui alloué au projet, il est possible de tourner un film entier au Kazakhstan. Initialement, le clip de Steh auf devait être tourné dans un studio hollywoodien. Mais, après quelques calculs, il est apparu clair que cela coûterait trois à quatre fois plus cher que de le tourner dans la région d’Almaty.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

« J’ai réussi à convaincre tout le monde de venir au Kazakhstan pour réaliser le clip. Till Lindemann s’était déjà rendu à Almaty par le passé. Il a compris que les studios d’Hollywood n’offraient pas de tels paysages et que cela serait encore une dépense supplémentaire. Je lui avais promis que le résultat serait au même niveau que celui obtenu avec un budget plus important. D’ailleurs, notre clip était une commande d’Universal Music. J’espère que nous pourrons attirer d’autres stars mondiales de la musique et du cinéma dans la région à l’avenir », s’enthousiasme l’actrice kazakhe.

Le leader du groupe Rammstein s’était auparavant rendu à Almaty en décembre 2018 pour une dédicace de son livre Messer (Couteau, en allemand), traduit en russe. L’occasion pour de nombreux fans de rencontrer leur idole qui a montré depuis qu’elle n’avait pas oublié l’ancienne « capitale du sud » et ses environs.

Traduit du russe et édité par Jérémy Lonjon
Correspondant de Novastan à Almaty

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Till Lindemann, leader du groupe Rammstein, dans son clip tourné au Kazakhstan.
Tengrinews – Lindemann Official
Vue sur le village d’Iéssik, à une heure d’Almaty, où a été tourné le clip de Till Lindemann.
Jérémy Lonjon
La jeune actrice kazakhe Bibigoul Aktan apparaît dans le clip de Till Lindemann tourné au Kazakhstan.
Tengrinews – Nikolaï Rabotyagov
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *