ONU Conseil de sécurité Kazakhstan

Le Kazakhstan obtient un siège au Conseil de sécurité de l’ONU

 

Le mardi 28 juin, l'Assemblée générale de l'ONU a élu le Kazakhstan membre non-permanent du Conseil de sécurité. Avec 138 voix sur 193 obtenues au cours du second tour du scrutin, il occupera le siège de la région Asie-Pacifique pour la période 2017-2018. C'est un moment historique pour le Kazakhstan, un peu plus de 25 ans après son indépendance de l'URSS, qui recherche son intégration et sa reconnaissance dans le plus d'organisation internationales possible. Le Conseil de Sécurité représente un aboutissement pour cette stratégie qui vise à inscrire le Kazakhstan dans le concert des nations, donnant même lieu à une déclaration télévisée du président Nazarbayev spécialement pour l'occasion. 

 

Une stratégie ambitieuse

Le Kazakhstan a dû développer une stratégie solide pour convaincre ses homologues. Il a misé sur le renforcement de la paix et de l'ordre mondial, la lutte contre le terrorisme, le désarmement et la sécurité alimentaire. Dans sa candidature, il a soutenu la création d'une coalition antiterroriste et insisté sur un autre aspect important des travaux, celui de réduire les tensions en Asie centrale en raison de la pénurie d'eau. Par ailleurs, le Kazakhstan a déjà mis en œuvre le programme de développement du marché du blé et de la sécurité alimentaire en Asie centrale, en collaboration avec l'Agence de développement international des Etats-Unis et le Programme de développement des Nations Unies.

 

Respect de la communauté internationale

C'est une première dans l'histoire du pays, considérée comme « une victoire de toute la nation kazakhe » selon Yeraly Tugzhanov, vice-président de l'Assemblée du peuple, organe consultatif réunissant des « sages » appartenant aux 140 ethnies du pays. Le message est fort puisque le rôle actif que le Kazakhstan joue dans les affaires internationales est récompensé par la reconnaissance de sa réputation dans le concert des nations. Ken Fairfax et Larry Napper, anciens ambassadeurs des Etats-Unis au Kazakhstan, ont félicité personnellement le gouvernement kazakh en soulignant les efforts accomplis par le pays depuis son indépendance en 1991.

ONU Kazakhstan Conseil de sécurité

 

L'influence diplomatique kazakhe

L'élection du Kazakhstan au Conseil de sécurité coïncide avec sa présidence de l'Organisation de coopération de Shanghai dont le prochain sommet aura lieu à Astana en 2017. Cela permettra à l'OCS d'intensifier ses relations avec l'ONU en vue de solution aux problèmes régionaux de l'Asie centrale, étant donné que la Chine et la Russie sont des membres permanents du Conseil de sécurité.

Lire aussi sur Novastan : Sommet de Tachkent : nouvelle page d'histoire pour l'OCS ?

En 2010, le pays avait déjà occupé un poste à haute responsabilité avec la présidence de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, puis celle de l'Organisation de la Conférence Islamique l'année suivante. Il fut le premier pays centrasiatique à ce poste. Ainsi, le pays démontre sa capacité à se placer comme un acteur incontournable pour la stabilité de la région centrasiatique.

Cependant, la course aux organisations internationales ne semble pas se traduire par une influence croissante du Kazakhstan, notamment au sein de la diplomatie centre-asiatique, où l'influence du Kazakhstan lors de la crise kirghize en 2010 a été plutôt limitée comme le souligne The Diplomat. 

Pour sa prochaine démonstration de puissance, le Kazakhstan organisera l'Éxposition internationale 2017 à Astana sur le thème de « l'énergie du futur », événement autant diplomatique qu'économique, mais qui s'empêtre dans les scandales de corruption, coutant très cher au pays qui subit une de ses plus sévère recession.

 

Zoé De Nadaï, journaliste pour Novastan à Bichkek

Relu par Grégoire Domenach

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

ONU Conseil de sécurité Kazakhstan
UN Photo/Manuel Elias
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *