Président Ashraf Ghani Conférence Londres Afghanistan

Le président afghan pour une coopération militaire renforcée avec le Kazakhstan et l’Ouzbékistan

Lors d’une rencontre avec les chefs d’état-major des forces armées de l’Ouzbékistan et du Kazakhstan, le Président afghan Ashraf Ghani a déclaré que la venue de hauts responsables de ces pays en Afghanistan ouvrait un nouveau chapitre dans les domaines de la sécurité et de la coopération économique en Asie centrale.

Novastan reprend et traduit un article initialement paru sur Uz24.uz.

Le 12 février dernier, les médias  afghans ont rapporté que les chefs des états-majors des forces armées de l’Ouzbékistan et du Kazakhstan se sont rendus à Kaboul, capitale de l’Afghanistan, et ont participé dans la même journée à une réunion trilatérale au palais présidentiel, l’Arg.

Voir aussi sur Novastan : Le Kazakhstan, première armée d’Asie centrale

« J’ai reçu les chefs des armées de l’Ouzbékistan et du Kazakhstan », a déclaré le président de la République d’Afghanistan, Ashraf Ghani, la veille. « Leur visite marque le début d’une nouvelle étape de coopération entre les armées d’Afghanistan, d’Ouzbékistan et du Kazakhstan. Nous avons échangé sur de nombreux thèmes dont la lutte contre le terrorisme et le développement de la coopération économique entre nos trois pays. »

Une conférence internationale face aux tensions en Afghanistan

Les chefs d’état-major des forces armées de l’Ouzbékistan et du Kazakhstan ont également participé à une conférence régionale sur la coopération militaire dans le cadre de la lutte contre les menaces pour la sécurité régionale.

Les délégations des forces armées du Kirghizstan, du Tadjikistan, du Turkménistan et du Pakistan ont également participé à cet événement international à Kaboul. Le chef d’état-major de l’armée nationale afghane, le général Mohammad Sharif Yaftali, le commandant des forces armées américaines et de l’OTAN en Afghanistan, le général John Nicholson, ainsi que d’autres personnalités influentes dans le domaine militaire à l’international ont aussi fait le déplacement jusqu’à Kaboul.

Lire aussi sur Novastan : Les enjeux de l’Afghanistan pour l’Asie centrale

Le problème des exactions armées des forces rebelles dans le nord de l’Afghanistan, forces qui préoccupent tout particulièrement Tachkent et Astana, a été largement abordé lors de cette conférence.

Traduit du russe par Dana Terlikbayeva

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur TwitterFacebookTelegramLinkedin ou Instagram !
Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Le Président afghan, Ashraf Ghani, lors de la Conférence de Londres sur l’Afghanistan en 2014
Wikimedia Commons
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *