Donald Trump Noursoultan Nazarbaïev Kazakhstan Etats-Unis Rencontre Visite

Les États-Unis et le Kazakhstan renforcent leur partenariat stratégique au XXIème siècle

Le 16 janvier 2018, le président américain Donald Trump a accueilli à la Maison Blanche Noursoultan Nazarbaïev, son homologue kazakh, pour discuter du renforcement du partenariat stratégique entre les États-Unis et le Kazakhstan. Les deux pays ont notamment signé pour 7 milliards de dollars de contrats. 

Novastan reprend et traduit ici un article initialement publié par Central Asian News Network.

C’était une rencontre attendue entre Donald Trump et Noursoultan Nazarbaïev. Les deux présidents se sont rencontrés pour la première fois le 16 janvier dernier. Reconnaissant la consolidation des relations entre les États-Unis et le Kazakhstan depuis l’indépendance kazakhe en 1991, les deux présidents ont décidé de renforcer leur collaboration sur les questions politiques, dans les domaines de la sécurité, du commerce et des investissements, mais aussi la coopération entre les citoyens des deux pays. Ce partenariat va prendre forme au cours de réunions régulières de haut niveau dans le cadre du Dialogue sur le partenariat stratégique élargi.

Les deux dirigeants ont aussi promis de traiter des problèmes généraux en Asie centrale dans le cadre de plateformes régionales comme le dialogue C5+1 (Kazakhstan, Turkménistan, Tadjikistan, Ouzbékistan et Kirghizstan + États-Unis), qui prévoit notamment l’intégration future de l’Afghanistan. Noursoultan Nazarbaïev et Donald Trump veulent s’efforcer de régler le conflit en Afghanistan de manière pacifique et de mettre en œuvre des initiatives favorisant une collaboration politique et économique plus active dans la région. Les deux présidents se sont engagés à approfondir leur coopération dans la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme international, tout en respectant la primauté de la législation et des droits humains.

Assurer la sécurité dans la région, notamment en Afghanistan

Donald Trump a remercié Noursoultan Nazarbaïev du ferme soutien du Kazakhstan à la stratégie américaine en Asie du Sud et de sa participation logistique, ainsi que de sa contribution à l’effort humanitaire. Les deux chefs d’État ont souligné que seul un processus de paix mené par les Afghans eux-mêmes pourrait garantir la stabilité et la sécurité en Afghanistan. Donald Trump a tout particulièrement salué l’aide financière apportée par le Kazakhstan aux forces de sécurité afghanes. Tout en exprimant son soutien à une répartition égale de l’aide, Noursoultan Nazarbaïev a rappelé l’engagement du Kazakhstan à fournir davantage de moyens pour résoudre les problèmes de sécurité en Afghanistan. Il a également proposé de prolonger les programmes de formation des citoyens afghans et des services de sécurité au Kazakhstan, en privilégiant notamment l’amélioration des droits des femmes afghanes.

Les deux dirigeants ont salué la participation du Kazakhstan dans des projets de développement des infrastructures de transports afghanes. En ce qui concerne la Syrie, les deux pays ont applaudit les initiatives diplomatiques garantissant un véritable désamorçage de la violence et renforçant les bases d’une résolution politique du conflit dans le cadre des négociations de paix de Genève, sous l’égide de l’ONU. Le processus à Astana n’a pas été abordé officiellement. Fait symbolique important, les Etats-Unis a officiellement soutenu l’intégralité territoriale du Kazakhstan, alors que le pays craint un scénario similaire à celui de l’Ukraine avec certaines minorités russes dans le nord du pays.

Une coopération dans les secteurs de la défense et de la sécurité

Les deux chefs d’État ont promis d’approfondir leurs relations dans les secteurs de la défense et de la sécurité, après avoir souligné leur intention de conclure plusieurs accords renforçant leur coopération ainsi que l’accès et les voies logistiques pour sécuriser la région centrasiatique. Donald Trump et Noursoultan Nazarbaïev ont également insisté sur la signature d’un quatrième plan quinquennal de coopération militaire entre le ministère de la Défense kazakh et le département de la Défense américain.

Lire aussi sur Novastan : C5+1: Quel futur pour la politique américaine en Asie centrale ?

Les deux présidents se sont engagés à étudier la possibilité d’inclure le Kazakhstan dans la Convention sur la cybercriminalité, fondement de la coopération mondiale contre la menace que représentent le commerce électronique et les crimes commis sur Internet. Ces accords multilatéraux permettent de renforcer un peu plus la coopération des forces de l’ordre et l’échange d’informations pour lutter contre le terrorisme internationale et l’extrémisme violent.

Renforcement de la coopération économique

Donald Trump et Noursoultan Nazarbaïev ont également promis d’encourager un partenariat économique équitable et réciproque, qui permette d’améliorer le commerce et les investissements bilatéraux et de créer des emplois et des opportunités dans les deux pays. Le président kazakh a reconnu les États-Unis comme principal investisseur au Kazakhstan. De son côté, Donald Trump a encouragé le Kazakhstan à respecter ses engagements auprès de l’Organisation internationale du travail, favoriser un environnement de travail juste, assurer le respect des traités et protéger la propriété intellectuelle, si le pays souhaite, à l’avenir, rejoindre des organisations économiques internationales.

Donald Trump Noursoultan Nazarbaïev Kazakhstan Etats-Unis Rencontre Visite

Donald Trump a également salué les projets ambitieux du Kazakhstan visant à développer une économie diversifiée et innovatrice, après avoir souligné que les instituts financiers de développement américains s’efforcent de soutenir les investissements au Kazakhstan. Les deux dirigeants soutiennent l’élaboration d’une législation qui garantirait au Kazakhstan des relations commerciales constantes et normalisées. Ils ont également souligné qu’un tel statut participerait à renforcer des relations commerciales bilatérales.

Se concerter pour éviter les imprévus

Ils ont reconnu l’amélioration du Dialogue stratégique sur l’énergie, dont l’objectif est une coopération énergétique bilatérale prévoyante, notamment en ce qui concerne le secteur pétrogazier, la non-prolifération nucléaire et le développement du nucléaire civil. Les deux présidents ont promis d’examiner une coopération bilatérale dans le domaine de l’économie numérique, de la santé publique, des infrastructures publiques, de l’aviation commerciale, des finances et des banques, de l’agriculture et de la conquête spatiale.

Lire aussi sur Novastan : Kazakhstan : derrière les feux des projecteurs, la réalité

Ils ont également rappelé leur engagement dans l’Accord-cadre sur le commerce et les investissements en Asie centrale (TIFA) et ont salué la participation de l’Afghanistan aux futures réunion du Conseil du TIFA. Le Kazakhstan et les États-Unis prévoient de renforcer leur partenariat concernant l’utilisation des technologies spatiales visant à évaluer les risques écologiques et à minimiser la menace des catastrophes naturelles au Kazakhstan. Les deux chefs d’État ont l’intention de se concerter au sujet des sanctions afin d’anticiper leurs effets imprévus sur l’économie kazakhe. Enfin, Donald Trump a félicité Noursoultan Nazarbaïev pour le succès de l’EXPO 2017, qui a donné la mesure du potentiel économique du Kazakhstan et qui est désormais appelée à devenir le futur centre financier international d’Astana. Et ce malgré le fait que cette EXPO ait été une véritable déception quant à l’absence de visiteurs étrangers durant l’été 2017.

Une visite largement commentée en Russie

Comme le rapporte le site d’informations kazakh tengrinews (lien en russe), la visite de Noursoultan Nazarbaïev aux Etats-Unis a fait réagir en Russie. « Les Kazakhs sont malins. La visite de trois jours de Noursoultan Nazarbaïev aux États-Unis illustre le pragmatisme et l’efficacité dont il faut faire preuve en traitant avec les États-Unis et l’acharnement avec lequel il faut promouvoir  et défendre à Washington les intérêts de son économie, sans s’embarrasser de stéréotypes idéologiques et de sa propre propagande », a réagi le politologue russo-américain Nikolaï Zlobine, président du Centre d’étude des relations entre la Russie et les États-Unis, sur Twitter.

Donald Trump Noursoultan Nazarbaïev Kazakhstan Etats-Unis Rencontre Visite

Dans un article de BFM.ru (lien en russe), il souligne que les relations liant le Kazakhstan aux États-Unis se cantonnent exclusivement au monde des affaires. « Le Kazakhstan apparaît en ce moment comme un partenaire potentiel des États-Unis en Asie centrale, si ce n’est un allié », décrit-il. L’agence de presse russe TASS a publié (lien en russe) un article sur la réussite kazakhe, qui a conclu des contrats de 7,5 milliards de dollars avec les États-Unis.

Une première visite en… 1992

« Le Kazakhstan est un pays qui nous est très proche et qui désire ardemment développer ses relations avec la Russie. (…) Nazarbaïev a ici affiché les intérêts de son propre pays, mais aussi ceux de la Russie en tant que proche partenaire au sein de l’Union économique eurasiatique », a déclaré à Russia Today Alexeï Tchepa, vice-président de la commission des affaires étrangère de la Douma russe, comme pour se rassurer.

Lire aussi sur Novastan : Comment le Kazakhstan est devenu indépendant

Le Moskovski Komsomolets estime pour sa part que la rencontre de Noursoultan Nazarbaïev et de Donald Trump ne change rien pour la Russie : « La conversation des deux présidents est en soi importante, mais elle ne représente aucune menace pour la Russie. La Russie et la Chine sont en contact direct avec l’Asie centrale et financent le secteur réel de son économie. Il est donc difficile d’imaginer un projet international dans lequel les États-Unis pourraient rivaliser avec les acteurs régionaux principaux ».

Malgré l’importance de cette visite, elle n’est cependant pas la première au pays de l’oncle Sam pour le président kazakh. De fait, comme l’a remarqué avec malice Radio Free Europe, Noursoultan Nazarbaïev s’était rendu aux Etats-Unis pour la première fois en… 1992.

Traduit du russe par Camille Calandre

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

La visite de Noursoultan Nazarbaïev aux Etats-Unis a été officiellement un succès.
President.kz
Noursoultan Nazarbaïev (à gauche) et Donald Trump ont affiché une certaine complicité durant la visite.
President.kz
Donald Trump n’a pas manqué de levé le pouce, comme à son habitude.
President.kz
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *