Amou-daria mer d'Arala étude scientifique âge

Les scientifiques ont établi l’âge de la mer d’Aral : 17 600 ans

La mer d’Aral se serait formée, il y a 17 600 ans selon un article scientifique récemment publié grâce à des datations au carbone 14 de sédiments forés dans le fond de la mer désormais disparue. La mer qui a existé pendant près de 18 000, depuis la fin de la dernière ère glacière, aura dû attendre l’action des hommes pour la faire disparaître.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié par le média en ligne spécialisé sur l’Asie centrale, Fergana.ru.

La revue scientifique Quaternary Science Reviews a publié un article en février dernier annonçant que l’âge de la mer d’Aral, qui disparaît désormais est de près de 18 000 ans, cela grâce à la méthode de datation par le carbone 14. Selon l’article publié par 5 chercheurs, l’intérêt pour l’âge de la mer intérieur centrasiatique s’explique par « la disparition catastrophique de la mer d’Aral à la fin du XXème siècle qui a stimulé d’importants efforts internationaux pour comprendre les évolutions géologiques, hydrologiques et climatologiques du niveau lacustre (de la mer d’Aral) à des échelles de temps allant de plusieurs années à plusieurs millénaires.« 

Lire aussi sur Novastan : La mer d’Aral malgré les coups de comm’ : de pire en pire ?

Pour obtenir ces nouvelles données sur l’histoire géologique de la mer d’Aral, le groupe de chercheurs américains et russes a percé plusieurs puits de forage et a obtenu l’épaisseur totale des sédiments lacustres, permettant de dater la formation de la mer à cet endroit.

Lire sur Novastan : Les vies multiples de la mer d’Aral

Commencé en 2009, l’étude s’est concentré sur le sud de l’ancienne île Borsa-Kelmas, en 2007 l’eau s’est retirée définitivement de cet endroit, le lieu ressemblait alors à une plaine couverte de boue mal séchée.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Le forage le plus profond était de 15 mètres, dont 10 correspondaient à la période de l’existence du lac (en effet, pour les scientifiques, il s’agit d’un lac et non d’une mer).

La datation la plus précise : 17 600 ans

Avec cet échantillon et grâce à la méthode innovante de la spectrométrie de masse, 23 datations ont été obtenues ; ceci est un record dans les recherches faites depuis 1950 sur la mer d’Aral. Afin de déterminer l’âge les chercheurs ont également étudié la composition des sédiments de la mer d’Aral et la microflore, c’est à dire les organismes aquatiques à coquilles de petites tailles et de tailles microscopiques, comme les ostracodes et les foraminifères. Les chercheurs ont d’ailleurs pu prouver que cette microflore a existé dans la mer d’Aral dès sa formation.

Ainsi, pour la première fois et avec certitude, les scientifiques ont établi que la mer d’Aral, dans sa superficie d’avant 1970, date à laquelle elle commence à perdre de sa surface, est apparue il y a 17 600 ans. Cette conclusion survient suite à une série de datations du radiocarbone des coquilles de mollusques ostracodes, qui n’ont pas subi de nouvelles sédimentations.

Lire aussi sur Novastan : Tempête de sel en Ouzbékistan : la tragédie de la mer d’Aral en action

Les chercheurs ont ainsi établi qu’à l’endroit du forage, donc au nord de l’ancien bassin, la mer d’Aral a existé depuis sa naissance (il y a 17 600 ans) jusqu’à nos jours. La présence de dépôts dans les coquilles des ostracodes et des foraminifères le prouve, en sachant que ces mollusques peuvent habiter seulement dans le milieu aquatique.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Par ailleurs, les volumes d’eau durant la période allant de 17 600 ans à 13 000 ans, n’étaient pas stables. La période la plus précoce du développement de l’Aral (d’il y a 17 600 ans à 15 300 ans) a été marquée par l’afflux abondant des eaux fluviales dans le bassin lacustre. Tandis que lors de la période d’il y a 15 300 ans à 14 000 ans, le taux de salinité des masses d’eau a augmenté suite à la diminution des flux fluviaux. Les chercheurs remarquent que le taux le plus haut de salinité arrive vers la période de 14 500 ans à 14 000 ans.

La mer d’Aral s’est formée à la fin de la dernière ère glacière

L’édition « Naouka v Sibiri » (la science en Sibérie) note que dans les années 2000, les questions de la formation et du développement de la mer d’Aral attiraient l’attention de plusieurs équipes internationales de scientifiques. Ainsi, une équipe de chercheurs britanniques a réussi à étudier au début des années 2010, les plus anciennes sédimentations.

L’analyse géologique de l’évolution du bassin de la mer a montré que lors de la dernière glaciation (d’il y a 18 000 à 23 000 ans), une grande masse de glace s’est accumulée sur les glaciers du Pamir et du Tian Chian. Puis lors d’un réchauffement global qui s’en est suivit, ces glaces ont commencé à fondre et leurs eaux se sont écoulées, il y a 18 000 ans, à travers les fleuves Amou-Daria et Syr-Daria et qui ont commencé à remplir le bassin. C’est ainsi que l’actuelle mer d’Aral a vu le jour.

Traduit du russe par Sevara Abdullaeva 
Edité par la rédaction

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Le delta de l’Amou-Daria se jettant dans la mer d’Aral en 1994. La mer d’Aral aurait près de 18 000 ans selon une récente étude scientifique.
Wikipedia
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *