Peter Burian Représentant Union européenne UE Asie

Peter Burian : « L’Union européenne n’a aucune ambition géopolitique en Asie centrale »

Pour Peter Burian, représentant spécial de l’Union européenne en Asie centrale, Bruxelles n’a aucune ambition géopolitique en Asie centrale. C’est ce qu’il a déclaré en février dernier à Astana dans le cadre d’une conférence sur les relations entre le Vieux Continent et l’Asie centrale.

Novastan reprend et traduit un article initialement paru sur Kazakhskaïa Pravda.

Le 22 février dernier à Astana, la capitale du Kazakhstan, s’est tenue une conférence sur le thème « 25 ans de relations entre l’Union européenne et l’Asie centrale : passé et futur ». Parmi les participants figurait Peter Burian, représentant spécial de l’Union européenne (UE). Ce dernier a notamment déclaré à cette occasion que l’UE n’avait aucune ambition géopolitique en Asie centrale.

Un centre d’intérêt pour l’Europe

Le représentant de l’UE a noté que l’Asie centrale était un marché en pleine croissance avec un grand potentiel pour le commerce et les investissements. Selon lui, l’Asie centrale devrait logiquement constituer un centre d’intérêt pour Bruxelles. En effet, la région continue d’être un lien fondamental entre l’Europe et l’Asie.

« Je voudrais souligner que l’UE n’a ni arrière-pensées cachées, ni d’ambitions géopolitiques dans la région. Nos intérêts fondamentaux en Asie centrale sont la sécurité et la stabilité. Nous sommes prêts à travailler avec tous ceux qui s’intéressent véritablement à la stabilité et à la prospérité de l’Asie centrale », a affirmé Peter Burian.

Lire aussi sur Novastan : L’Union européenne en Asie centrale : un (grand) jeu qui n’en vaut pas la chandelle ?

« Nous sommes prêts à coopérer avec tout le monde, y compris les principaux voisins de l’Asie centrale. Il nous semble inapproprié de devoir décider entre l’UE, la Chine et la Russie. Il y a suffisamment de possibilités pour tous de coopérer et d’investir dans le développement de la région. J’insiste sur le fait que nous devons tous éviter les jeux géopolitiques ou les conflits d’intérêts entre les différents acteurs présents en Asie centrale », a ajouté le représentant européen.

Julia Mager
Kazakhskaïa Pravda

Traduit du russe par Jérémy Lonjon
Rédacteur en chef de Novastan

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur TwitterFacebookTelegramLinkedin ou Instagram !
Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Peter Burian, représentant spécial de l’UE en Asie centrale
Andrej Klizan
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *