canicule asie centrale chaleur climat réchauffement

Canicule en Asie centrale : controverses, montée des eaux et feux de forêt

L’Asie centrale est habituée à la chaleur durant les mois d’été, cependant cette année les températures sont proches des records historiques, voire les dépassent à certains endroits. Les conséquences de ces fortes chaleurs donnent un avant-goût des effets du réchauffement climatique sur la région : montée des eaux brutales, feux de forêt et problèmes de santé.

Dans les pays d’Asie centrale, la période la plus chaude de l’été bat son plein. Elle est appelée « childe » qui signifie « quarante jours » en persan. C’est une période de forte chaleur estivale dépourvue de vent qui dure 40 jours, de la fin juin à début août. Rien d’anormal a priori. Cependant, cette année, les records historiques de chaleur sont proches d’être dépassés avec à certains endroits de la région des températures dépassants les 44 °C.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Depuis deux semaines, c’est une chaleur anormale dépassant à beaucoup d’endroits les 40 °C dans toute la région, ce qui est exceptionnel. Les conséquences sont toutes aussi exceptionnelles, montrant l’impréparation de la région face à la menace toujours plus réelle du réchauffement climatique. Des feux dans le nord du Kazakhstan à la montée des eaux au Tadjikistan et en Ouzbékistan, en passant par la déformation des chaussées et des problèmes de santé, un soleil brûlant plus que d’habitude cause de nombreux problèmes dans la région. Tour d’horizon.

Au Kazakhstan : feu de forêt au Nord et asphalte fondante au Sud

Au Kazakhstan c’est l’absence de précipitation depuis plusieurs semaines combinée au fort soleil qui a fait s’enflammer une forêt sur une montagne du parc national de Borovoe, destination de vacance populaire pour les résidents de la capitale et du nord du pays.

Toujours au Kazakhstan, sur les routes d’Almaty, c’est l’asphalte qui se déforme sous la chaleur combinée aux passages de voitures.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Selon la direction de la santé de la ville d’Almaty, contactée par le média kazakh Tengrinews, le nombre d’appels et de patients dans les hôpitaux de la capitale du sud du pays ont largement augmenté avec des cas d’attaques cérébrales ou de crise cardiaque plus fréquentes à cause de la chaleur inhabituelle. 

Ouzbékistan, Turkménistan et Tadjikistan : controverse sur la mesure et montée des eaux

En Ouzbékistan, comme au Turkménistan, beaucoup accusent les autorités de sous-estimer les températures selon CA-news, car si celles-ci dépassent le seuil des 45 °C les autorités doivent selon la loi annuler les journées de travail dans tout le pays. De nombreuses photos sur les réseaux sociaux circulent montrant des mesures de température autour des 50 °C à 60 °C. De son côté, la direction météorologique ouzbèke, Uzgydromet, a répondu que ces mesures de températures sont effectuées sous le soleil et proche du sol, ce qui n’est pas la façon exacte de mesurer la température : il faut la prendre à l’ombre et à deux mètres au-dessus du sol.

Lire aussi sur Novastan : Toujours plus de charbon en Ouzbékistan malgré la signature de l’accord de Paris sur le climat

Au Tadjikistan, les autorités ont annoncé que la chaleur exceptionnelle pourrait aboutir au grossissement anormal et potentiellement dangereux des rivières dans le pays, notamment du Piandj et de la Vakhch. L’Ouzbékistan a d’ailleurs entrepris de renforcer les berges des rivières ZarafchanKara-Daria et Ak-Daria à cause de la menace de montée brusque et dévastatrice des eaux. 

La rédaction

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Une famille se rafraichit sur les bords du lac Kairakoum au Tadjikistan. La canicule frappe l’Asie centrale fortement cette année
Mareike Müller
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *