Corruption révélation kirghizstan enquête

Corruption, blanchiment et scandale sur la route de la Soie : sulfureuse investigation au Kirghizstan

Au moins 700 millions de dollars auraient été blanchis en passant par les douanes kirghizes via un schéma de corruption complexe, permettant à la famille Matraïmov de devenir l’une des plus riches et puissantes du Kirghizstan. L’homme qui a fourni les documents de cette investigation a été assassiné à Istanbul le 10 novembre dernier. L’affaire fait scandale et pourrait être un tournant politique pour le pays.

C’est une bombe médiatique sans précédent au Kirghizstan. Les journalistes d’Azattyk, la branche kirghize du média américain Radio Free Europe, de l’Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP) et du média kirghiz Kloop ont mené une enquête conjointe qui a révélé que 700 millions de dollars auraient été blanchis ces dernières années dans le pays. L’enquête a été publiée grâce aux révélations d’Ayerken Saimaiti, un Ouïghour vivant en Turquie qui aurait aidé à blanchir cet argent. Il a été assassiné dans un café à Istanbul le 10 novembre dernier.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Plus d’une vingtaine de journalistes de ces organisations ont travaillé pendant des mois sur cette enquête – publiée en kirghiz, en russe et en anglais – appelée « Pillage et patronage au cœur de l’Asie centrale ». En raison des multiples menaces reçues par les journalistes et la mort du principal informateur, assassiné suite à des menaces de mort liées aux révélations qu’il était en train de faire, les noms des journalistes n’apparaissent pas sur les articles.

Une affaire tentaculaire

L’affaire est tentaculaire et révèle les nombreux liens entre politique, économie et des systèmes de corruption et de blanchiment d’argent en provenance d’Asie centrale. Au cœur du scandale, on trouve les activités du multimillionnaire ouïghour Khabibula Abdukadyr et sa famille, présent dans l’import-export de produits chinois vers l’Asie centrale et l’ex-URSS. Les journalistes ont révélé des liens proches entre lui et l’ex-vice-président du service des douanes Raïmbek Matraïmov, ainsi que de nombreuses personnalités politiques kirghizes.

Lire aussi sur Novastan : 700 millions de dollars siphonnés via les douanes kirghizes

L’enquête a décrit les stratagèmes par lesquels l’entreprise parallèle de Raïmbek Matraïmov et sa famille s’est développées, en collusion avec les douanes kirghizes que Raïmbek Matraïmov contrôlait pendant de longues années. Selon les enquêteurs, les 700 millions de dollars auraient été discrètement déplacés vers une douzaine de pays via un système de transfert en cash et en virements officiellement entre des individus et des entreprises contrôlées par Khabibula Abdukadyr et sa famille.

Une enquête des mêmes journaux avait déjà révélé ce système de corruption de la famille Matraïmov en juin dernier grâce aux informations d’Ayerken Saimaiti, un intermédiaire qui réalisait les opérations financières. Entré en contact avec les journalistes au début de l’année 2019, il avait commencé à parler et à fournir de nombreux documents prouvant ses dires et précisant cette affaire.

Des réactions, mais peu d’action des autorités suite aux révélations

Les réactions à la publication de cette investigation ont été nombreuses au Kirghizstan, notamment de la part de la présidence de la République kirghize. Parmi les documents publiés figurent des photos de la famille du multimillionnaire ouïghour Khabibula Abdukadyr à l’inauguration du président kirghiz Sooronbaï Jeenbekov.

La porte-parole de la présidence, Tolgonay Stamalieva, a commenté l’enquête. Elle a précisé que le président Sooronbaï Jeenbekov et l’ancien président Almazbek Atambaïev ont rencontré Khabibula Abdukadyr en 2017. En 2012, les deux hommes politiques ont rencontré son frère cadet à Och, la deuxième ville du pays. L’actuel président était alors gouverneur de la région d’Och.

932 millions de dollars

La porte-parole de la présidence kirghize a précisé que le développement de la relation entre Khabibula Abdukadyr et Almazbek Atambaïev n’était pas connu du président actuel. Selon Tolgonay Stamalieva toujours, de nombreuses forces veulent utiliser cette enquête journalistique comme une tentative pour connecter Sooronbaï Jeenbekov à ces cercles, mais selon elle il n’y a jamais eu entre eux de projets commerciaux communs.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

La porte-parole a affirmé que la photo de Khabibula Abdukadyr à l’inauguration de Sooronbaï Jeenbekov ne voulait rien dire, car c’est bien l’appareil présidentiel du précédent président, Almazbek Atambaïev, qui était en charge entièrement de dresser la liste des invités et de les placer dans la salle.

Le 26 novembre*, une enquête préliminaire menée par les autorités kirghizes a décrit qu’au moins 932 millions de dollars avaient transité par 17 banques, rapporte Kloop.

Raïmbek Matraïmov déjà en dehors du pays ?

La justice kirghize va se saisir des documents publiés pour mener l’enquête. Cependant, beaucoup réagissent sur les réseaux sociaux au Kirghizstan pour dire que ce n’est pas suffisant, alors que le service des douanes kirghizes tente de nier les accusations et les preuves de l’enquête, selon Kloop qui a rassemblé l’ensemble de ces réactions.

Selon la députée kirghize Irina Karamoushkina, Raïmbek Matraïmov et des membres de sa famille auraient quitté le pays il y a déjà quatre jours. Cependant, ces informations ne sont pas confirmées par le service des douanes kirghizes. Ces informations sont en effet à prendre avec précaution : ce ne serait pas la première fois qu’il est annoncé comme étant en fuite.

La rédaction

*Edition 27 novembre: Nous avons rajouté un lien et un inter-titre mentionnant que le détournement serait d’au moins 932 millions de dollars.

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Un scandale de corruption révélé par les journaliste de RFE/RL, Kloop et l’OCCRP secoue le Kirghizstan.
OCCRP (capture d'écran)
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *