Asie centrale Age d'or

Dix inventions nées en Asie centrale

Le grand public l’ignore, mais c’est en Asie centrale qu’ont vu le jour de grandes innovations telles que la distillation, le téléviseur électronique ou encore le pantalon. Kaktakto revient sur les dix inventions les plus remarquables ayant éclos dans la région.

Novastan reprend et traduit ici un article publié par le média Kaktakto.

Le pantalon

Eh oui ! C’est aux anciens peuples nomades d’Asie centrale que l’on doit l’invention des pantalons modernes. Les fouilles effectuées dans l’est de la région ont permis de découvrir les premiers pantalons du monde, appartenant à deux bergers nomades locaux.

Les vêtements de type « tunique », en ce compris les robes, blouses et toges, sont apparus beaucoup plus tôt, de même que les guêtres, qui étaient tendues sur les pieds. Toutefois, la partie reliant les jambes, qui forme les pantalons tels que nous les connaissons, est née en Asie centrale à la fin du deuxième millénaire avant notre ère.

L’atlas stellaire d’Ulugh Beg

En 1437, un atlas stellaire a été établi parmi les Tables sultaniennes, qui décrivait 1018 étoiles connues à l’époque. On a déterminé pour la première fois dans ce même atlas la durée d’une année : 365 jours, 6 heures, 10 minutes et 8 secondes, ainsi que l’inclinaison de l’axe terrestre : 23,52 degrés.

La méthode d’Avicenne

Le célèbre médecin Avicenne a été le premier à décrire les symptômes et les principes du traitement des ulcères d’estomac et du diabète, et a également démontré que les maladies provenaient demicro-organismes présents dans l’air.

Avicenne, en persan Abu Ali al-Husayn Ibn Abd Allah Ibn Sina, a été le premier à reconnaître l’existence d’effets secondaires en cas de prise de médicaments ainsi que l’interaction de médicaments consommés simultanément. Il est notamment l’auteur d’ouvrages traitant d’éducation physique, de prévention contre les erreurs médicales, de coliques gastriques et intestinales.

Novastan est le seul site en français et en allemand sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

La distillation

Au début du XIe siècle, Avicenne a mis au point la technique de distillation à la vapeur pour produire des huiles essentielles. Simultanément, sur le territoire du Tadjikistan actuel, les esprits sont découverts et seront ensuite acheminés vers l’Europe.

La télévision et le téléviseur électronique

En 1928, à Tachkent, un groupe de scientifiques dirigé par Boris Grabovski réalise la première retransmission à distance d’une image mobile.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire par ici.

Tout d’abord, l’appareil a réussi à transmettre à 20 mètres l’image en mouvement de son compatriote Ivan Belianski, tournant la tête et agitant les lèvres. Peu après, les scientifiques installent un récepteur sur le porche du cinéma « Khiva », qui va permettre de retransmettre l’image du tram de Tachkent en mouvement.


Un appareil ménager permettant la production de koumis

L’inventeur kazakh Orozbaï Nourgogine a mis au point un robot permettant de préparer chez soi jusqu’à une tonne de koumis, cette boisson d’Asie centrale à base de lait de jument ou de chamelle fermenté.

Lire aussi sur Novastan : Cinq mythes sur l’Asie centrale

La conservation des vaccins sans refroidissement

En 2017, une scientifique kirghize, Asel Sartbaïeva, a mis au point un procédé de stockage des vaccins sans les refroidir. Cette méthode a pour principe l’utilisation du silicium, résistant aux changements de température et aux influences extérieures. Ce procédé permettra de réduire les coûts de transport des vaccins et les rendra ainsi plus abordables.

Un récipient spécial pour la préparation du plov

En 2015, un chef cuisinier tadjik a inventé la marmite à induction, qui permet de préparer le plov en conservant son goût traditionnel, tel que cuit sur un feu de camp.

Un robot à coton

Il semble que l’année 2015 ait été riche en inventions. Au printemps, un robot à coton a été présenté en Ouzbékistan. Le robot distingue les capsules de coton parmi les feuilles et les tiges, les détache de l’arbuste et les place dans un panier.

Une prothèse bionique pour bras

Le 21 octobre 2018, une prothèse bionique spéciale a été présentée à Bichkek. Si ses performances sont analogues aux modèles européens et russes, son prix est nettement plus démocratique.  Le coût des prothèses étrangères varie entre 4 000 et 40 000 dollars en fonction de la complexité de l’appareil et du lieu de production. Les prothèses bioniques kirghizes, elles, ne coûteront pas plus de 2 000 dollars, à en croire leurs développeurs.

 

Traduit du russe par Pierre-François Hubert

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Il semble que l’âge d’or de l’Asie centrale se soit terminé avec les invasions arabes du Moyen-Âge.
www.katkakto.com
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *