histoire, Kirghizistan, URSS, Football

Football, URSS et Kirghizstan : les origines (1/5)

Le 14 juin 2018 débutera en Russie la Coupe du Monde de football. À cette occasion, et malgré le fait qu’aucun pays centre-asiatique ne soit parvenu à se qualifier, Novastan partage une série d’articles sur l’histoire du football en Asie centrale produite par notre partenaire Footballski, média spécialisé sur le Football en Europe de l’Est.

Novastan reprend et partage un article paru initialement sur Footballski.

La République socialiste soviétique du Kirghizstan est créée en 1926 sur les restes de l’ancien oblast autonome faisant partie de la Russie. Il faut cependant attendre l’intervention du commissaire aux ethnies, Joseph Staline, pour voir la République prendre ses frontières définitives selon un tracé ethnique dont seul le futur leader d’origine géorgienne a le secret.

La part de nationaux dans la République a décru sans cesse avec l’arrivée de Russes ou autres Slaves, principalement dans la capitale, mais également avec l’arrivée de déportés de l’après-guerre, principalement des Nord-Caucasiens accusés de connivence avec l’ennemi, comme des Ingouches ou des Tchétchènes. Ces derniers repartent à la mort de Staline, mais les Kirghiz représentent toujours moins de 50% de la population.

L’économie de la République, elle, s’est développée plus doucement. Des usines de machineries sont implantées et les ressources naturelles montagneuses sont exploitées avec de l’extraction de gaz, de charbon, de zinc, de plomb et d’autres minéraux. Du ciment est également produit au Kirghizstan, mais le gros de la production industrielle est alors représenté par l’agroalimentaire (viande ou lait, notamment). L’agriculture pendant ce temps-là, notamment traditionnelle, a constitué une des principales activités économiques du pays.

L’histoire de la République soviétique a pris fin brusquement, comme pour la plupart des autres, avec des tensions et violences ethniques entre Kirghiz et Ouzbeks, nombreux dans la République. La déclaration d’indépendance survient, elle, en août 1991.

Le Kirghizstan dans le championnat soviétique 

Le Kirghizstan n’a jamais connu l’élite soviétique, mis à part l’Alga Bichkek. Quelques autres formations ont fait des apparitions dans les divisions nationales ou se sont distinguées en remportant des titres républicains, comme le Stroitel Djalalabad, le Tekstilschik Osh ou encore quelques sélections de ville comme Och ou Mayli-Say dans un football plutôt dominé par les équipes de Frounzé, l’ancien nom de Bichkek, la capitale.

Lire la suite : Le football dans les RSS : Le Kirghizstan – Introduction 

Cet article sera suivi d’un événement important (Alga Bichkek face au Dniepropetrovsk en Coupe d’USSR 1990/91), d’un club ayant marqué l’histoire (Alga Bichkek), d’un homme (Edgar Bernhardt) et enfin d’un point sur vingt-sept années de football après l’indépendance.

La rédaction

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

 

Introduction à l’histoire du football kirghiz du temps de l’URSS
Footballski.fr
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *