26 ans d’indépendance fêtés par les Bichkekois

Ce 31 août 2017, le Kirghizstan a fêté ses 26 ans d’indépendance. L’occasion d’une grande fête traditionnelle pour les Bichkekois. Retour en images sur les célébrations de la capitale kirghize.

Plusieurs enfants peu attentifs courent autour des fontaines et parterres de fleurs qui seuls viennent briser l’étendue de bitume dont est couverte la place Ala-Too. Derrière eux, une immense scène a été installée plusieurs jours plus tôt sur la place la plus connue de Bichkek pour accueillir les célébrations de la fête de l’Indépendance. Il y a 26 ans, la République socialiste soviétique de Kirghizie devenait la République du Kirghizstan, suite à l’effondrement de l’URSS.

Aujourd’hui, alors que les élections présidentielles d’octobre approchent, la fête avait une saveur particulière. L’année dernière, l’ancienne présidente Roza Otounbaïeva avait en effet quitté la scène durant le discours du président, très virulent à son égard. Almazbek Atambaïev s’est présenté cette année seul et s’est félicité de son bilan face à un public bichkekois distrait. Après ce long discours, le public a assisté sous un soleil de plomb à un spectacle réunissant plusieurs centaines de danseurs en costumes traditionnels kirghizs. La place Ala-Too n’était pas la seule en fête, d’autres événements étaient organisés à travers la ville et le pays pour les 26 ans de la petite république centrasiatique.

Lire aussi sur Novastan : Le principal opposant kirghiz Omurbek Tekebayev arrêté à Bichkek

Les Bichkekois sont venus nombreux sur la place Ala-Too, la plus connue de la capitale kirghize.

Sous un soleil de plomb, les curieux assistent à une cérémonie de plus de deux heures.

La place Ala-Too est parée d’un grand nombre de décorations dont d’immenses affiches annonçant l’événement.

La cérémonie débute sur l’hymne national kirghiz, repris en coeur par le public.

Le président kirghiz Almazbek Atambaïev donne son traditionnel discours du 31 août seul sur scène.

Plusieurs centaines de danseurs et chanteurs participent au spectacle sur la place Ala-Too.

Dans le public comme chez les officiels, la chaleur écrasante de l’été kirghiz se fait sentir.

Une danseuse traditionnelle kirghize.

La fête de l’indépendance est l’occasion de sortir les habits traditionnels kirghiz comme ce kalpak.

Une danseuse kirghize en costume traditionnel.

Clara Marchaud
Rédactrice en chef adjointe de Novastan

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *