Kirghizstan : des députés sur-payés?

"Certains députés sont payés deux fois plus que leurs collègues" a déclaré le 29 octobre le député Omurbek Abdrakhmanov  lors de la session parlementaire du Comité pour le Budget et les finances.

Selon lui, le salaire de certains députés est de 30 000 soms. "Quelques députés gagnent jusqu'à 70 000 soms. A mon avis, les députés devraient être payés en rapport avec la quantité et la qualité de leur travail. Ce principe devrait nécessairement être introduit dans toutes les agences d'Etat" a-t-il ajouté. 

Ces chiffres restent difficilement vérifiables. Ils contrastent cependant avec le salaire moyen au Kirghizstan, situé aux environs des 10 000 soms. Cette différence salariale est à la source d'un anti-parlementarisme croissant, d'autant plus que le travail des députés reste largement critiqué. Certains députés avaient ainsi organisé début septembre une cérémonie afin d'expulser les mauvais esprits hors du Parlement. "Les députés prouvent tous les jours qu'ils font tout, sauf travailler" avait alors réagit la journaliste de 24.kg Makhinur Niyazovadéta. De plus, de nombreux députés ont d'autres sources de revenus et bénéficient de multiples avantages (sécurité sociale améliorée, frais de transports compris). 

Il semblerait que la vocation parlementaire soit en réalité un prétexte pour servir des intérêts économiques personnels. Il est à noter que les députés kirghiz ne s'identifient aucunement à un courant politique défini. Ainsi, plus de quinze députés de l'Ata-Jurt, parti de l'opposition, avaient rejoint le coalition menée par Jantoro Satybaldiev lors du changement gouvernemental le 6 septembre dernier. 

Le Jogorku Kenesh, Parlement du Kirghizstan.
Le Jogorku Kenesh, Parlement du Kirghizstan. Crédit : Kokonis

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *