Mine d'or, mineur

Kirghizstan : la fermeture de la mine de Solton-Sary demandée par la population locale

Les résidents de la région de Naryn ont manifesté contre l’exploitation minière du champ aurifère de Solton-Sary par la société chinoise Zhong Ji Mining. Les locaux accusent la compagnie de polluer la région et d’être à l’origine de la mort du bétail. Un conflit de plus entre les Kirghiz et les exploitants miniers, dans un pays où l’extraction de l’or est la principale source de richesse.

Le 17 juillet dernier, une réunion de la population locale avec les dirigeants de la région s’est tenue au gisement aurifère de Solton-Sary dans la province de Naryn, dans le centre du Kirghizstan. Selon le média kirghiz Turmush,  le représentant du gouvernement Amanbaï Kaïypov, le directeur et directeur adjoint de l’Inspection d’Etat pour la sécurité écologique et technique, le directeur du centre de surveillance sanitaire et épidémiologique et les représentants de Zhong Ji Mining, entre autres, se sont déplacés.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

La centaine de villageois présents ont exigé l’arrêt du travail de la compagnie chinoise Zhong Ji Mining et ont proposé d’engager des experts indépendants pour mener un audit interne. Amanbaï Kaïypov a promis de transmettre ces demandes au Premier ministre Moukhammetkaly Abylgaziev et de fournir une réponse rapide.

Des dégâts écologiques et agricoles imputés à la compagnie aurifère 

Cette réunion fait suite au rassemblement des habitants le 15 juillet dernier. Ce jour-là, ils ont manifesté contre les mineurs d’or chinois de la société Zhong Ji Mining, rapporte le média spécialisé sur l’Asie centrale Fergana News. Environ 70 personnes se sont retrouvées devant le bâtiment de l’administration régionale à Naryn pour dénoncer le rôle de l’exploitant du champ minier de Solton-Sary dans la pollution les eaux et des sols de la région. Selon les habitants, l’activité de la compagnie chinoise, située à 355 kilomètres de la capitale Bichkek, au nord de la chaîne montagneuse Kapka-Tach, est à l’origine de la mort massive des bovins dans les pâturages locaux et d’une centaine de moutons.

Les résidents ont exigé la cessation de l’activité de l’entreprise et ont promis qu’ils interpelleraient le président kirghiz Sooronbaï Jeenbekov grâce aux signatures des habitants des villages d’Emgekchil, de Min-Bulak et d’On-Archa.

Une explosion à Solton-Sary dont l’origine est source de contradictions

Le même jour, les médias locaux ont également rapporté qu’une explosion avait eu lieu près de Solton-Sary. D’après Fergana News, le département régional des affaires intérieures a déclaré que la détonation provenait de la mine d’or, soulignant que des explosions avaient déjà eu lieu auparavant mais que « cette fois, les locaux n’ont pas été avertis. » Grâce au déploiement de l’état d’urgence, personne n’a été blessé.

Des vidéos tournées lors d’opérations de dynamitage sur le site ont été publiées sur les réseaux sociaux ainsi que des photos montrant les dommages sur le pâturage local, notamment sur le compte Facebook « Contre l’expansion chinoise ».

Moutons, enclos

Cependant, Fergana News et le média kirghiz 24.kg indiquent que selon le bureau d’Amanbaï Kaïypov, des informations incorrectes ont été communiquées à la population. Selon les officiels, les annonces selon lesquelles l’explosion aurait eu lieu à la mine d’or et celles selon lesquelles les habitants de Solton-Sary suffoquent en raison de la propagation de la poussière ne correspondent pas à la réalité. L’explosion aurait en fait eu lieu lors de travaux de la construction d’une route d’accès à la mine par Zhong Ji Mining. Ulan Jaanibaïev, chef du département de l’Inspection technique et écologique de la région de Naryn, assure que les explosions sont un processus fréquent dans le développement minier, ce qui est autorisé par le projet d’exploitation.

Ouverture d’une enquête pour déterminer la cause de la perte du bétail

Des échantillons ont été prélevés le 17 juillet dernier, d’eau et de sol ainsi que sur du bétail mort. Les officiels ont promis de découvrir rapidement la cause de la perte du bétail avec l’ouverture d’une enquête. Cependant, selon les autorités, la mort du bétail n’est à déplorer que dans un seul cheptel. « Nous ne pouvons pas dire pour l’instant que cela est dû à l’eau, à des explosions, ou peut-être à de mauvais traitements. Le fait étant que plus de 20 animaux ont péri dans un seul cheptel. Le bétail voisin est sain et sauf » ont-elles affirmé à 24.kg.

Lire aussi sur Novastan : Vallée de Chatkal, le « Klondike Kirghiz » : mines, isolement et corruption

Le député de l’oblast de Naryn, Aziz Kasenov, a déclaré dans une interview au média russe Spoutnik que si la commission spéciale incluant les résidents créée pour déterminer les causes de la perte agricole découvrait que le bétail avait péri suite aux explosions sur le site, la société chinoise les indemniserait. En cas d’infraction, la compagnie chinoise serait passible d’une amende de plusieurs millions de soms et de la suspension de sa licence d’exploitation.

Le mécontentement de la population locale face à la multiplication des projets d’exploitation minière

Ce n’est pas la première fois que les résidents exigent la fermeture de l’entreprise à Solton-Sary. Le conflit le plus important a eu lieu en 2011 quand les habitants se sont rassemblés sur le site et ont demandé que l’exploitation minière soit développée par les résidents locaux.  Six personnes avaient été blessées dans la confrontation. Selon  le média kirghiz Kloop, en mai et en décembre 2018, environ 100 habitants du village d’Emgekchil avaient organisé une réunion au cours de laquelle ils avaient demandé l’annulation de la licence de la compagnie chinoise pour la section Buchuk. Ils avaient déjà invoqué la pollution aquatique.

Lire aussi sur Novastan : Koumtor : Combien d’onces d’or coûte une vie humaine ?  

Le Kirghizstan est depuis longtemps le théâtre de conflits entre locaux et compagnies minières, notamment concernant la mine de Koumtor, exploitée depuis 1997 par le groupe canadien Centerra Gold où l’état d’urgence avait été décrété en 2013. La population demandait la nationalisation de la mine qui représente environ la moitié des exportations du pays et environ 10% de la richesse produite dans le pays. Le climat a toujours été délétère autour de la mine et empoisonne la vie politique nationale à cause des soupçons d’accords corrompus entre Centerra Gold et les gouvernements kirghiz successifs, sans évoquer les dégâts écologiques.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Zhong Ji Mining, qui emploie environ 160 locaux, avait obtenu en 2012 une licence pour développer les trois zones du site aurifère de Solton-Sary- Buchuk, Ak-Tach et Altyn-Tor, dont les réserves d’or sont estimées à 20 tonnes. En 2018, la société a annoncé qu’elle envisageait le début de la construction d’infrastructures, principalement une usine d’extraction d’or dans la section Buchuk et dont la date d’achèvement des travaux est prévue pour fin 2020 selon le média kirighiz economist.kg.

Le projet de la construction de l’usine s’est concrétisé avec la signature d’un mémorandum de coopération entre le chef de l’administration de la région de Naryn et le directeur général adjoint de la société chinoise le 28 juin dernier, comme le rappelle Turmush. Le contrat prévoit d’investir 100 millions de dollars (89 millions d’euros).

Plus largement, le Kirghizstan doit composer entre intérêts économiques et considérations sanitaires et écologiques. La cas de Solton-Sary n’en est qu’une illustration supplémentaire.

Manon Mazuir
Rédactrice pour Novastan

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

La mine d’or de Koumtor est exploitée depuis 1967 et constitue la principale richesse du pays. Comme la mine de Solton-Sary, elle est sujette a de nombreuses controverses./ Image d’illustration
Kalia Moldogazieva
Partager avec
Commentaires
  • Merci pour cette article complet sur la situation ayant mené aux violences en début de semaine.

    8 août 2019

Ecrire un commentaire

Captcha *