Solton-Sary Kirghizstan Mine Chine Incident

Kirghizstan : le conflit autour de la mine chinoise de Solton-Sary continue

Plusieurs centaines de villageois de la région de Naryn se sont rendu sur le territoire de la mine d’or de Solton-Sary, exploitée par une compagnie chinoise. Les manifestants et les employés chinois se sont mutuellement caillassés.

Ce lundi 5 août, les habitants des villages entourant la mine de Solton-Sary dans la région de Naryn, dans le centre du Kirghizstan, sont venus demander la fermeture de la mine exploitée par la compagnie chinoise Zhong Ji Mining. La manifestation sur le lieu de l’exploitation a tourné au conflit entre les employés chinois de la mine et les manifestant, qui se sont échangés des jets de cailloux, selon le média kirghiz Turmush. Les forces de l’ordre ont dû s’interposer. La manifestation s’est poursuivie par un sit-in sur les lieux de la mine où les manifestants demandent le départ des engins immédiatement.

Lire à ce sujet : Kirghizstan : la fermeture de la mine de Solton-Sary demandée par la population locale

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Cet accrochage fait suite à un incident survenu le 2 août dernier entre quelques Kirghiz et des employés chinois de la mine. Les Kirghiz avaient demandé de l’aide aux employés pour réparer leur voiture tombée en panne non loin de là,  mais des malentendus ont généré un conflit entre les deux parties en présence. Ajoutant ainsi des tensions à une situation déjà difficile entre les mineurs chinois et les habitants de la région.

Un conflit qui dure depuis plusieurs années

De fait, les habitants des alentours manifestent activement depuis plusieurs mois contre les activités de la mine chinoise. Selon les habitants qui s’étaient rassemblés près de la mine le 17 juillet dernier, l’activité de la compagnie chinoise, située à 355 kilomètres de la capitale Bichkek, au nord de la chaîne montagneuse Kapka-Tach, est à l’origine de la mort massive des bovins dans les pâturages locaux et d’une centaine de moutons.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Ce n’est pas la première fois que les résidents exigent la fermeture de l’entreprise à Solton-Sary. Le conflit le plus important a eu lieu en 2011 quand les habitants se sont rassemblés sur le site et ont demandé que l’exploitation minière soit développée par les résidents locaux.  Six personnes avaient été blessées dans la confrontation. Selon le média kirghiz Kloop, en mai et en décembre 2018, environ 100 habitants du village d’Emgekchil avaient organisé une réunion au cours de laquelle ils avaient demandé l’annulation de la licence de la compagnie chinoise pour la section Buchuk. Ils avaient déjà invoqué la pollution aquatique.

La rédaction

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Des Kirghiz et des employés chinois de la mine se sont échangés des jets de pierres.
Turmush / Montage Novastan
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *