SDPK Russie Accord Coopération

Kirghizstan : le parti présidentiel se lie d’amitié avec le parti de Poutine

Le 15 février dernier, le Parti social-démocrate du Kirghizstan et le parti présidentiel russe ont signé un accord de coopération. Le pouvoir à Bichkek cherche à s’imprégner des pratiques de Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine, alors que ce dernier vient tout juste d’être réélu triomphalement à la tête de la Russie.

Novastan reprend et traduit un article initialement paru sur Kloop.kg.

Le Parti social-démocrate du Kirghizstan (SDPK) et Russie Unie, le parti présidentiel actuellement majoritaire à Moscou, ont signé un accord de coopération le 15 février dernier. Russie Unie, selon l’accord, s’engage à former le SDPK aux méthodes de construction et de développement d’un parti politique.

Farid Niyazov, membre du SDPK ayant récemment démissionné de l’administration présidentielle kirghize, et Andreï Tourtchak pour Russie Unie ont signé l’accord un peu plus d’un mois avant la réélection de Vladimir Poutine à la présidence de la Russie.

Lire aussi sur Novastan : Réélection de Poutine : quels changements pour le Kazakhstan ?

Pour Farid Niyazov, « Russie Unie accomplit un important travail dans le développement de structures partidaires. Profiter de cette expérience sera réellement bénéfique pour nous au SDPK. »

Profiter de l’expérience russe

Un autre membre influent de Russie Unie, Sergueï Jeleznyak, a déclaré que son parti était prêt à aider le SDPK dans le développement d’une organisation régionale cohérente à travers le Kirghizstan. « Nous avons l’expérience de ce type d’actions structurelles et nous sommes prêts à partager cette expérience », a renchéri l’homme politique russe.

Il a également ajouté que le parti présidentiel russe aidera son homologue kirghiz à développer des propositions programmatiques. « Nous sommes prêts à construire des plateformes thématiques conjointes avec le SDPK. Nous envisageons aussi d’autres formats permettant d’échanger nos opinions et nos expériences respectives afin qu’elles soient profitables à tous », détaille Sergueï Jeleznyak.

Le SDPK est le parti actuellement au pouvoir à Bichkek. Ses membres détiennent la majorité des sièges au Parlement kirghiz. Le président actuel, Sooronbaï Jeenbekov, et le Premier ministre, Sapar Isakov, en sont tous les deux membres. À l’heure actuelle, c’est l’ancien président du Kirghizstan, Almazbek Atambaïev, qui est le leader de fait du parti.

Lire aussi sur Novastan : Le pouvoir au Kirghizstan, une histoire de famille

Du côté russe, Russie Unie est le principal parti du pays. Vladimir Poutine lui-même en est membre, de même que son Premier ministre, Dmitri Medvedev.

Emil Soultanaliev

Traduit du russe par Jérémy Lonjon
Rédacteur en chef de Novastan

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram !
Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

SDPK et Russie Unie signent un accord de coopération.
SDPK Press Centre
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *