École Kirghizstan

Kirghizstan : l’Union européenne verse 10 millions d’euros pour l’éducation

Le 3 janvier dernier, l’Union européenne a annoncé un versement de 10 millions d’euros à destination du Kirghizstan. Cette somme sera allouée à l’amélioration du système éducatif kirghiz.

Novastan traduit ici un article initialement paru sur Kloop.kg.

La somme de 10 millions d’euros versée à Bichkek par l’Union européenne (UE) vise à améliorer et renforcer l’éducation au Kirghizstan conformément à la Stratégie de Développement de l’Éducation votée par le pays. Conformément à cette stratégie, l’UE versera 36 millions d’euros d’ici la date butoir de 2020. C’est ce qu’a rappelé le Ministère de l’Éducation kirghiz le 3 janvier dernier.

Cette somme devrait servir à mener différentes réformes dans les écoles primaires et secondaires et à améliorer les standards éducatifs du Kirghizstan.

Jusqu’à la ratification final de l’accord autorisant le versement de cette bourse européenne à destination du Kirghizstan, les parlementaires kirghiz avaient proposé d’utiliser ces fonds afin d’acheter des manuels scolaires, d’élargir l’accès à Internet dans les écoles et d’améliorer les conditions d’accueil dans les structures préscolaires.

Lire aussi sur Novastan : 10 kilomètres à pied : comment les enfants kirghiz se rendent à l’école

En plus du versement européen de 36 millions d’euros au total prévu dans le cadre de la Stratégie de Développement de l’Éducation au Kirghizstan, l’UE s’est engagée à apporter une aide technique et à conduire des formations auprès du Ministère de l’Éducation et du Ministère des Finances kirghiz.

La Stratégie de Développement de l’Éducation

Adoptée en 2012, la Stratégie de Développement de l’Éducation du Kirghizstan prévoit un ensemble de réformes structurelles dans le système éducatif du pays d’ici 2020.

Le texte prévoit qu’en 2020, les programmes éducatifs soient dispensés à l’ensemble des jeunes Kirghiz de l’école primaire et que l’accès à l’éducation en général soit garanti à tous les segments de la population du pays, sans distinction de genre, de religion ou de moyens financiers.

Ainsi, les autorités du Kirghizstan veulent créer les conditions d’une éduction de qualité dans le pays et dispensée tout au long de la vie.

Lire aussi sur Novastan : De la difficulté d’enseigner le kirghiz au Kirghizstan

Selon la Stratégie, les étudiants devraient être à même de travailler et d’étudier, notamment avec l’introduction d’un système de crédits dans l’éducation (sur le modèle ECTS). Comme le rappelle le texte voté en 2012, le système éducatif kirghiz doit être modelé de sorte que l’enseignement soit possible dans les deux langues officielles du pays, c’est-à-dire le kirghiz et le russe.

Traduit du russe par Jérémy Lonjon
Rédacteur en chef de Novastan

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur TwitterFacebookTelegramLinkedin ou Instagram !
Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Une école au Kirghizstan
Kloop.kg
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *