Sooronbaï Jeenbekov passation Président Kirghizstan

Kirghizstan : Sooronbaï Jeenbekov a pris ses fonctions

Partager avec

Le 24 novembre dernier, la passation de pouvoir officielle entre Almazbek Atambaïev et son successeur Sooronbaï Jeenbekov a eu lieu. Lors de la cérémonie solennelle à la résidence d’État Ala-Archa, le nouveau président du Kirghizstan a assuré qu’il poursuivrait la politique de son prédécesseur.

Novastan reprend et traduit ici un article initialement publié sur notre version allemande.

Avec  Sooronbaï Jeenbekov, la République kirghize a à sa tête son cinquième président. Le social-démocrate, élu le 16 octobre avec 54% des voix, a hérité le 24 novembre dernier des fonctions de son camarade de parti Almazbek Atambaïev, qui a, après six ans, quitté ses fonctions depuis la résidence officielle d’Ala-Archa. Il a remercié le peuple kirghiz et a demandé de l’indulgence pour les espoirs qu’il n’a pu combler.

« J’ai essayé d’être loyal avec les gens et Dieu. Je suis optimiste pour le futur du Kirghizistan. Nous ne voulons jamais revenir vers le passé, seulement regarder vers l’avenir. Je suis convaincu que Sooronbaï Jeenbekov travaillera avec loyauté et justice », a affirmé Almazbek Atambaïev. Il a en outre souhaité chance et patience à son successeur pour ses desseins futurs.

Lire aussi sur Novastan : Kirghizstan : « Des élections concurrentielles mais pas entièrement libres »

Environ 450 invités s’étaient rassemblés dans la salle de réception de la résidence Ala-Archa. Parmi eux : des membres de cabinets, des artistes, des parlementaires et des proches des victimes des émeutes d’avril 2010.

Sooronbaï Jeenbekov Almazbek Atambaïev Président Kirghizstan Passation

Sooronbaï Jeenbekov promet de combattre la corruption

Après avoir prêté serment et embrassé le drapeau kirghiz, Sooronbaï Jeenbekov a promis, en tant que président, d’atteindre l’égalité pour tous et de combattre la corruption.

« Un pays ne peut se développer que quand l’État travaille dans la transparence. Un combat sans merci a commencé contre la corruption. […] Les gens commencent à nouveau à faire confiance au pouvoir car tôt ou tard tous les voleurs finiront en prison », a affirmé le nouveau président kirghiz.

Lire aussi sur Novastan : Kirghizstan : les dossiers qui attendent le nouveau président & Présidentielle au Kirghizstan : le jour d’après

Il a en outre annoncé que sa première décision présidentielle serait de gratifier son prédécesseur Atambaïev de la médaille « Ak-Shumkar », celle le faisant héros de la nation. Il s’agit de la plus haute distinction honorifique du pays.

Ce mercredi 29 novembre, Sooronbaï Jeenbekov s’est rendu en Russie pour sa toute première visite officielle à l’international. Il s’est notamment entretenu avec le Premier ministre Dimitri Medvedev ainsi que le président russe, Vladimir Poutine. A l’avenir, il pourrait également répondre à l’invitation d’Emmanuel Macron, qui lui a proposé de visiter la capitale française.

Janina Lackmann
Rédactrice en chef de Novastan

Traduit de l’allemand par Joseph Glad

Sooronbaï Jeenbekov est le nouveau président du Kirghizstan.
President.kg
Sooronbaï Jeenbekov (à gauche) a longtemps été considéré comme l’héritier d’Almazbek Atambaïev (à droite), président du Kirghizstan entre 2011 et 2017.
President.kg
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *