Kirghizstan Premier Ministre Nomination Koubatbek Boronov

Koubatbek Boronov nommé Premier ministre du Kirghizstan

Koubatbek Boronov a été nommé le 16 juin dernier Premier ministre du Kirghizstan suite à la démission de Mouhammedkaly Abylgaziev. Le nouveau Premier ministre a bénéficié du soutien total de sa coalition parlementaire. Il lui revient désormais de gérer les affaires intérieures du pays, en pleine période de pandémie de coronavirus et de crise économique. 

Le 16 juin dernier, le premier vice-Premier ministre Koubatbek Boronov a été nommé Premier ministre par l’ensemble des chefs de sa coalition, rapporte le média kirghiz AKIpress. Cette nomination survient après la démission de l’ancien Premier ministre Mouhammedkaly Abylgaziev, annoncée la veille. Le décret de nomination a été signé le jour même par le président du Kirghizstan, Sooronbaï Jeenbekov, a annoncé la présidence du Kirghizstan. 

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Koubatbek Boronov a bénéficié du soutien du Parlement avec un vote à l’unanimité des députés présents au Jogorkou Kenech, rapporte le média russe Sputnik. Il serait notamment salué par ses pairs comme un homme de dialogue, selon le média kirghiz 24.kg.

Une démission précipitée

Koubatbek Boronov succède ainsi à Mouhammedkaly Abylgaziev, en fonction depuis avril 2018. Ce dernier a démissionné suite à un scandale de corruption ayant éclaté le 20 mai dernier, lorsque le député Janar Akaïev l’a accusé d’être impliqué dans la vente de fréquences radio à très bas prix par rapport à ceux pratiqués sous les gouvernements précédents.

Lire aussi sur Novastan : Le Premier ministre du Kirghizstan a démissionné

Son gouvernement a été plusieurs fois entaché par des scandales politiques. Dernièrement, une douzaine de fonctionnaires attachés au ministère des Transports et des routes ont été arrêtés pour une affaire de corruption. 

Bien qu’ayant démissionné, l’ancien Premier ministre a toutefois déclaré ne pas être lié à l’affaire des radiofréquences, rapporte Kg.akipress.org. “Récemment, des accusations portant sur des faits non confirmés ont été exprimées auprès du gouvernement, à mon adresse à Jogorkou Kenech. Tout cela m’a beaucoup dérangé. Il y a toujours eu des critiques contre le gouvernement, mais des mots qui jettent une ombre sur sa crédibilité et sa réputation m’ont amené à cette décision. Je tiens à souligner une fois de plus que je n’ai rien à voir avec l’affaire pénale sur les radiofréquences”, a-t-il déclaré avant d’affirmer, en terme de conclusion, que le Kirghizstan avait “un brillant avenir”.

L’histoire d’un maçon devenu Premier ministre

Son successeur, sans être un inconnu de la vie politique kirghize, ne semblait pourtant pas destiné à rentrer un jour au gouvernement, explique 24.kg. Né en 1964 dans le village de Zerger dans la région d’Och, dans le sud du pays, Koubatbek Boronov obtient un diplôme en construction agricole à l’Institut polytechnique de Frounze, l’ancien nom de la capitale Bichkek, en 1991. Après ses études, il sert un temps dans l’armée puis obtient un emploi de maçon dans la société SMU-9 . Grâce à ses compétences il parvient à devenir chef adjoint de la base de production Stroyleskomplekt à Kyrgyzkouroulouch en 1992. 

Il est remarqué et est nommé en 2003 chef du Département de la planification, de l’économie et de la logistique du siège de la défense civile du ministère de l’Écologie et des urgences. En 2006, il devient chef adjoint de la Direction générale de la protection civile et, en 2008, chef adjoint du département régional du Nord du ministère des Urgences. De 2009 à 2010 il est chef du département du ministère des Urgences de la République kirghize pour la région de Tchouï, dans le nord du pays.

En 2010, il accède au poste de directeur du service d’intervention d’urgence, puis en 2011 à celui de chef adjoint du ministère des Situations d’urgence avant d’en devenir le ministre de 2011 à 2018. Le 20 avril 2018, il est finalement nommé premier vice-Premier ministre du Kirghizstan. De par son parcours, Koubatbek Boronov est qualifié de “centenaire politique”. Au cours de son ascension, il n’est tombé dans aucun scandale politique ou financier, décrit 24.kg

La continuité comme mot d’ordre

Selon Sputnik, le chef de la majorité parlementaire, Isa Omurkulov, estime que la candidature de Koubatbek Boronov a été choisie pour assurer la continuité du pouvoir et maintenir la stabilité du pays. Le gouvernement du nouveau Premier ministre restera presque identique à celui de son prédécesseur, rapporte AKIpress. Parmi les changements notables, le poste de chef du cabinet du gouvernement sera désormais tenu par Temiraliev Taalaibek, celui de premier vice-Premier ministre par l’ancien député Almazbek Baatyrbekov et celui de chef du Comité d’État pour la science et la technologie par Altynbek Ismailov, ancien président du High-Tech Park.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Cette nouvelle composition a été votée ce 17 juin par 105 députés, selon 24.kg. Seuls deux députés, Natalya Nikitenko et Janar Akaïev s’y sont opposés. Natalya Nikitenko a personnellement exprimé ses craintes au nouveau Premier ministre. “Je comprends que près de 99 % de la composition reste la même. Nous vous prions de ne pas poursuivre le chemin de l’ancien gouvernement vers l’inefficacité, le travail non coordonné des organes de l’État”, a-t-elle déclaré.

Koubatbek Boronov a admis que le gouvernement précédent avait des lacunes, mais qu’il y avait eu également des accomplissements dans son travail, rapporte 24.kg. “Je comprends votre inquiétude, peut-être que des décisions ont été prises tardivement sur certaines questions. Je pense qu’il y a eu des réalisations. Nous prendrons des décisions sur les questions qui concernent nos concitoyens. La tâche du gouvernement est de créer des conditions pour des élections équitables”, a-t-il répondu.

Une priorité économique déjà annoncée

La principale priorité du nouveau gouvernement est la réduction des pertes économiques provoquées par la pandémie de Covid-19, a annoncé Koubatbek Boronov lors de la dernière session plénière du Jogorkou Kenech, d’après le média kirghiz Kabar.kg.

Lire aussi sur Novastan : Coronavirus : l’Asie centrale face à une nouvelle accélération

“Avant l’aggravation de la situation épidémiologique, le gouvernement de la République kirghize a calculé tous les indicateurs de prévision économique, selon lesquels le volume du PIB diminuerait de 5,3 %. Selon les résultats des cinq premiers mois de 2020, le volume du PIB s’est élevé à 1 863 milliards de soms (environ 22 milliards d’euros), en baisse de 4,8 %. Hors gisement Koumtor (un gisement d’or exploité par la société canadienne Koumtor, principale richesse du pays, ndlr), cet indicateur a diminué de 6,4 %. Je veux le dire franchement – mon objectif est de restaurer l’économie du pays et de ne pas laisser le PIB tomber en dessous des 5,3 % prévus d’ici la fin de l’année”, a-t-il déclaré. 

Les prochains mois pourraient s’avérer décisifs pour le nouveau Premier ministre. Il s’agit désormais de protéger l’économie du pays et la santé de ses habitants tout en parvenant à reprendre un gouvernement largement associé à un ancien Premier ministre accusé de corruption. 

Tanguy Martignolles
Rédacteur pour Novastan

Relu par Anne Marvau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Koubatbek Boronov a été nommé Premier ministre du Kirghizstan le 16 juin dernier suite à la démission, la veille, de son prédécesseur Mouhammedkaly Abylgaziev.
Présidence de la République kirghize
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *