La mode kirghize, une mode séculaire

Mots-clefs

Crédit : Ralph Repo

Il suffit de sortir dans les rues de Bichkek pour comprendre. Les vêtements traditionnels kirghizs ont presque disparus de l’armoire de l’homme moderne. La ville vit sur les principes de la mode moderne. Beaucoup d’élégantes pouvaient feuilleter les revues pendant des heures, passer beaucoup de temps en faisant du shopping pour se conformer à l’image, inventée par les rédacteurs en chef de magazines de mode à des milliers de kilomètres du Kirghizstan. Mais si nous regardons plus attentivement, nous pouvons remarquer tout de suite toutes les particularités qui différencient le Kirghizstan d’autres pays. Par exemple des éléments de coloris, de formes, de symbole qui sont typiquement de tradition nationale.

Auparavant, les vêtements étaient cousus en tenant compte des conditions de la vie nomade. Ainsi, les vêtements étaient confortables pour faire de l’équitation, de large taille et surtout avec des bords croisés. Ils étaient tenus principalement par des ceintures de cuir. On utilisait seulement des matériaux naturels – le feutre, le cuir et la peau. Les vêtements féminins ont été complétés par des ornements, le plus souvent en argent et par des chapeaux à plumes d’oiseaux. Mais le temps a passé. La vie des nomades a changé tout autant que leurs vêtements, même si certaines traditions restent tenaces. Ainsi, jusqu’à présent beaucoup d’hommes portent toujours le kalpak, un couvre-chef traditionnel, plutôt que les chapeaux modernes ou les casquettes. Le kalpak est fait de feutre et décoré d’ornements. Habituellement, il est absolument blanc ou avec des revers et des ornements noirs. Il est difficile de trouver les éléments traditionnels dans la garde-robe quotidienne des hommes kirghizs d’aujourd’hui. Cependant en ce qui concerne les femmes, elles portent plus d’éléments du costume national. Jusqu’à nos jours les bijoux restent l’élément le plus populaire de celui-ci.

Traditionnellement, les boucles d’oreilles, les bracelets, les  bagues, les colliers sont faits d’argent et sont ornés de pierres précieuses. Les orfèvres travaillaient très soigneusement sur les bijoux des femmes – de petits éléments de décoration, des formes inhabituelles prennent beaucoup de temps et d’efforts. Actuellement au Kirghizstan, des entreprises fabriquent des produits «antiques». Ils sont très demandés, et ni l’âge ni la nationalité n’a d’importance. L’important est qu’ils soient beaux, et qu’ils ne se démodent pas. Il n’y pas longtemps, une femme dans la rue avait un collier inhabituel – comme des bijoux simples, mais il est juste fait de feutre – matériau traditionnel kirghiz par excellence. Au lieu de boulettes en plastique – ceux faites de feutre – légères, ont en outre une texture inhabituelle et fort plaisante. Et la barrette en forme de fleur provient aussi du matériel traditionnel, et surtout  naturel.

Les articles dans le style national sont en vogue. Pour la sixième année consécutive a lieu au Kirghizstan la Fashion Week, où dans la catégorie «Ethnies contemporaines» sont en concurrence les concepteurs qui travaillent dans un style traditionnel avec des matériaux traditionnels. La fantaisie du couturier n’a pas de limites. En effet il existe un grand nombre d’idées pour un costume. Lors de la semaine de la mode en automne, l’une des plus frappantes a été la collection «Les fleurs ne sont pas encore cueillies » par le designer Jeenbek kyzy Nurzat. Elle a créé des robes et des tuniques, alliant le feutre et la soie. Ses vêtements étaient très intéressants – de différentes couleurs, dans un style inhabituel, et bien sûr, en utilisant des tissus naturels. Typiquement, ces collections sont très demandées parmi les femmes élégantes – parce que ces choses sont uniques.

En outre, les dessins nationaux kirghizs sont extraordinairement beaux. Beaucoup de couturiers essayent de combiner des motifs traditionnels avec les tendances modernes, de sorte que n’importe qui puisse porter de tels vêtements, et qu’il soit sûr qu’il est habillé à la mode, de bon goût et en même temps il n’oublie pas les traditions de son peuple. Et malgré les nombreuses boutiques et des représentants de diverses entreprises et sociétés de la mode occidentale, l’esprit national prévaut encore. A Bichkek se trouvent beaucoup de magasins qui vendent des produits avec la couleur nationale. Alors observez plus attentivement  les citoyens de Bichkek – presque tout le monde que vous verrez porte un peu de produits ethniques. Cela peut être des foulards de soie et de feutre, de vestes décorées en revers par des ornements nationaux, des boucles d’oreilles, des bracelets, des sacs, etc. L’acquisition de vêtements modernes avec la couleur nationale va ajouter à votre image quelque chose d’inhabituel. Le monde entier, et surtout  la mode évolue à grande vitesse. Les vêtements de style traditionnel ne seront jamais démodés.

                                                                                                                   Elena POLIAKOVA

Journaliste pour Novastan.org (Francekoul.com)
Etudiante au département du journalisme international de l’Université Slave Kirghizo-Russe, Bichkek, Kirghizstan

Traduction du russe : Cristina MARTINS

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *