Le glacier Davydov recouvrant les bâtiments de Koumtor, l entreprise qui exploite la mine d or. Crédit : propre source

L’activité de Koumtor provoque la destruction d’un glacier

La fonte des glaciers, les problèmes liés à l'eau potable et aux réserves stratégiques en eau de la région inquiètent les scientifiques. Experts et écologistes ont récemment sonné l'alarme après que les effets de la fonte d’un des glaciers soient apparus. Il s'avère que le gouvernement et les autorités locaux ont fermé les yeux pendant des années sur un certain nombre de problèmes.

Les dégats du glacier

Le glacier Davydov,  situé sur le territoire de « Koumtor » a servi d'aire de stockage à l’entreprise minière  pour les déchets rocheux issus de l'exploitation minière aurifère. Depuis le début de l'activité minière, le glacier sert de surface de glissade.

Les dégats du glacier2

Quelques employés de  Koumtor ont commenté la situation, sous couvert d'anonymat.

« Les problèmes avec le glacier sont apparus il y a un an, mais le risque d'une catastrophe était connu depuis longtemps. Les préparatifs pour le déménagement et le transfert du matériel étaient en cours. Les bâtiments de Koumtor ont été sérieusement endommagés par la fonte du glacier. Surtout, c'est le coût du transfert des bâtiments et des structures qui sont menacés d’être détruits par les éboulements. La construction de nouvelles routes de contournement et de nouvelles lignes électriques, de même que la réorganisation de l'infrastructure et la construction des nouveaux bâtiments sont en cours. La nature des dommages n'a pas encore été évalué, mais la moraine, amas de débris rocheux, a envahi la vallée et continue sa descente. Elle devrait bientôt rejoindre la vallée principale et s'arrêter en terrain plat . Il n'y a aucun risque ni menace particulière. Les problèmes techniques ont été résolus ».

« Les problèmes associés à la fonte du glacier étaient prévisibles, mais ils n’ont pas été mentionnés aux ouvriers. Beaucoup d'entre nous les ignoraient jusqu'à ce que la roche frappe les bâtiments. Je n'ai pas de contact direct avec la partie de la mine où se trouvaient les entrepôts. J'ai été étonné que l'on m'envoie là-bas pour transporter les constructions. Ce qui était avant une belle neige blanche est tombée sur les entrepôts comme une masse de terre sale, détruisant lentement tout sur son passage. L'entreprise s'active seulement maintenant à transférer les bâtiments et les équipements. Il semble bien que la direction s'était prêparée à déménager  depuis longtemps. Pour le moment, le mouvement de la roche a légèrement diminué parce que nos installations entravent le passage, mais la moraine va bientôt passer ce barrage. Elle va continuer à glisser plus loin. Je ne pense pas que cela va causer de sérieux dégâts environnementaux ».

Une étude menée en 2003 contredit les affirmations des employés de l'entreprise, et reconnaît le danger qui menace l'environnement:

« En 2003, deux ans après que Koumtor ait commencé ses activités minières, malgré toutes les mesures prises pour prévenir le développement des processus exogènes géologiques dangereux (16 ont été révélé à Koumtor) et  réduire la menace et atténuer les effets de catastrophes naturelles potentielles, des premiers signes de processus naturels et anthropiques défavorables ont pu être observés ».

Selon les chercheurs, l'entreposage des haldes serait à l'origine d'une vaste série de problèmes : dégradation du permafrost  (zone gelée en permanence),  détérioration des processus connexes de filtrage de l'eau, érosion thermique dans la zone d'influence du canal de dérivation de la rivière Arabelle, et disparition des glaciers Davydov et Lysiy.

Depuis la construction et l'exploitation de la mine Koumtor, environ 260 milliones de tonnes de roches ont été extraites de la carrière et entreposées dans les haldes, soit environ 18 millions de tonnes de minerai, et plus de 10 millions de mètres cubes de glace.

Une partie des déchets rocheux et des masses de glace est déposée directement sur les glaciers Davydov et Lysiy. Ce type de stockage sur glacier est unique au monde.

Le glacier Davydov. Crédit : Roman Logatchev

L'utilisation du glacier Davydov pour le stockage des déchets a conduit à sa quasi-disparition et pose de nouvelles questions . Selon l'expert de la Commission d'Etat sur Koumtor, membre de l'Académie nationale des sciences du Kirghizstan, Isakbek Torgoev, la destruction du glacier Davydov a fait perdre au Kirghizistan l'équivalent de 5 milliards de dollars. « Le volume du glacier Davydov était de 780 millions de mètres cubes, ce qui représente des milliards de litres d'eau potable. Selon les chiffres officiels, qui aussi sont ceux de l'entreprise, la « Kumtor Operating Company » a détruit 100 millions de mètres cubes de glace. En fait, le glacier est presque complètement détruit. Le manque à gagner pour le Kirghizistan sur la vente des réserves d'eau du glacier s'élève à 5 milliards de dollars » – explique Torgoev. Il remarque qu’au Kirghizistan, aucune méthode ne permet une estimation des dommages causés aux glaciers. Il n'y a donc aucune possibilité d'intenter une action contre la SARL « Kumtor Operating Company » pour recouvrer le montant des dommages et intérêts.

Crédit : Roman Logatchev

Selon l'Inspection nationale pour la sécurité environnementale et technique du Gouvernement de la République Kirghize, 50 millions de dollars sont nécessaires pour pomper l'eau du glacier Davydov, fondue en raison des activités de « Kumtor Operating Company ».

L'incident du glacier Davydov est  un exemple frappant de la complaisance du gouvernement vis-à-vis de la direction de l'entreprise. Le problème, ignoré depuis 2001, est susceptible d'entraîner une série de désastres environnementaux. Tout cela se déroule dans un contexte global de pénurie d'eau potable, où il est important d'économiser chaque goutte.

Nadezhda Volkova
Journaliste pour Francekoul.com à Bichkek

Traduit par Madina Bikulova

Relu par Isabelle Klopstein

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *