Oulougbek Babakoulov Ulugbek Babakulov Journaliste France Kirghizstan Asile OFPRA

Le journaliste kirghiz Oulougbek Babakoulov trouve refuge en France

Le journaliste kirghiz Oulougbek Babakoulov a obtenu le statut de réfugié en France, deux ans après avoir fui son pays natal. Il y était sous le coup d’une procédure judiciaire, après la publication d’une série d’articles dans lequel le journaliste dénonçait les violences inter-ethniques à l’œuvre dans le sud du pays.  

L’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) a délivré le statut de réfugié au journaliste Oulougbek Babakoulov et sa famille, a rapporté le média indépendant Fergananews le 25 février dernier. En juin 2017, le journaliste kirghiz a fui son pays natal après que les médias et certaines personnalités politiques l’aient accusé d’incitations à la haine.

Lire aussi sur Novastan : Le Kirghizstan rejoint la liste des pays menaçant les défenseurs des droits de l’Homme

« Les autorités de mon pays (…) ont engagé une affaire pénale contre moi et ont organisé une répression massive à mon encontre, à travers les médias contrôlés par l’Etat. Maintenant, les autorités françaises m’ont accordé, ainsi qu’à ma famille, l’asile et la protection« , a déclaré le journaliste à Fergananews.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Accusé d’incitation à la haine

Les allégations des autorités kirghizes font suite un article que le journaliste a publié en mai 2017 pour Ferghana news. Il y dénonçait la rhétorique ultra-nationaliste et violente de nationalistes kirghiz à l’encontre des minorités du pays, notamment la minorité ouzbèke. Pour avoir traité de ce sujet extrêmement sensible au Kirghizstan, le journaliste s’est vu lui-même accusé d’incitation à la haine et d’appel à la violence inter-ethnique.

Lire aussi sur Novastan : Kirghizstan : le militant des droits de l’Homme Askarov condamné à la prison à vie

La télévision nationale l’a rapidement accusé d’attiser les braises encore chaudes du conflit inter-ethnique de 2010, qui a causé la mort de centaines de personnes et a marqué profondément la vie politique kirghize. Certains députés ont demandé à ce que sa citoyenneté lui soit retirée.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Procédure pénale

Face à la pression médiatique et gouvernementale, et craignant pour sa sécurité, Oulougbek Babakoulov a décidé de quitter le Kirghizstan en juin 2017. Quelques jours seulement après son départ, les autorités du pays ont engagé une procédure pénale à son encontre, sur fond de ces allégations d’incitations à la haine. Comme le décrit le site d’informations kirghiz Kaktus, sa famille et lui ont vécu en Géorgie pendant un an, avant de rejoindre la France où il a vécu en centre d’accueil jusqu’à l’obtention du statut de réfugié.

Lire aussi sur Novastan : Droits de l’Homme : Human Rights Watch continue de s’inquiéter en Asie centrale

Ce statut lui permet théoriquement de recevoir une carte de résident en France valable dix ans. En contrepartie, il lui est dorénavant impossible de demander assistance aux missions diplomatiques du Kirghizstan en Europe, sous peine de perdre son statut de réfugié. Le journaliste et sa famille ne pourront ainsi pas retourner avant dix ans dans leur Kirghizstan natal.

Antoine Lacome 
Rédacteur pour Novastan à Bichkek

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Oulougbek Babakoulov, journaliste de l’agence de presse Fergana news s’est vu accorder l’asile en France.
Kaktus.media
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *