Coronavirus COVID-19 Kirghizstan Santé Cas Contamination

Le Kirghizstan confirme ses premiers cas de coronavirus

Au matin du 18 mars, les autorités ont déclaré que trois personnes qui rentraient d’un voyage en Arabie saoudite ont contracté le coronavirus Covid-19. Ce sont les premiers cas confirmés dans le pays.

Novastan reprend et traduit ici un article publié le 18 mars 2020 par notre version allemande.

Le 18 mars au matin, l’infection au coronavirus (Covid-19) a été confirmée chez trois citoyens kirghiz, rapporte le média kirghiz Kaktus. Ces trois hommes âgés entre 42 et 70 ans sont originaires de la province de Suzak dans le sud du pays et ont été transférés à l’hôpital régional de Jalal-Abad. Ils étaient rentrés au Kirghizstan le 12 mars après un voyage en Arabie saoudite à l’occasion d’une Oumra, un petit pèlerinage, et avaient atterri à Bichkek, la capitale kirghize.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

« [Après leur retour] ils étaient restés chez eux sous surveillance médicale. Le 16 mars, l’un d’entre eux a commencé à avoir de la fièvre. Les analyses ont montré une infection chez lui et chez deux autres personnes », a déclaré Kosmosbek Cholponbaïev, le ministre de la Santé, au cours d’une conférence de presse.

Lire aussi sur Novastan : L’Asie centrale ferme ses frontières pour lutter contre le coronavirus

Le ministre a également expliqué qu’à neuf heures (heure locale), 90 des 135 passagers de ce même vol avaient été placés en confinement. Les autorités seraient à la recherche des passagers restants ainsi que de personnes qui auraient été en contact avec les malades. L’état d’urgence a été déclaré dans la province de Suzak à la suite de ces annonces.

Mesures de prévention renforcées

Ce sont les premiers cas enregistrés au Kirghizstan, alors que plusieurs cas avaient déjà été confirmés au Kazakhstan et en Ouzbékistan, pays voisins du Kirghizstan et se trouvant actuellement en état d’urgence. Le 16 mars déjà, le Premier ministre Moukhammetkaly Abylgaziev avait prévenu que la survenue d’un cas au Kirghizstan était très probable.

Au début de la semaine, la fermeture temporaire des écoles, des universités et des restaurants avec une capacité supérieure à 50 personnes a été annoncée. Ces mesures valent aussi pour les discothèques, les salles de sport, les aires de restauration et les aires de jeux dans les centres commerciaux. A partir du 19 mars, les événements culturels publics et privés sont également interdits.

Près de 50 cas en Asie centrale

Depuis le 17 mars, la frontière du Kirghizstan est entièrement fermée aux ressortissants étrangers. Le même jour, l’autorité spirituelle des musulmans du Kirghizstan annonçait que toutes les prières collectives étaient suspendues, y compris les prières du vendredi.

Avec les nouveaux cas déclarés au Kirghizstan, le chiffre global des infections confirmées en Asie centrale s’élève à 49. Le Kazakhstan compte 35 cas déclarés au matin du 18 mars, l’Ouzbékistan onze. Le Tadjikistan et le Turkménistan ne comptent à ce jour aucun cas, selon les sources officielles.

La rédaction allemande de Novastan

Traduit de l’allemand par Amélia Boyart-Bienenfeld

Corrigé par Aline Simonneau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Le Kirghizstan a été le troisième pays centrasiatique à déclarer des cas de coronavirus.
Service de presse du gouvernement kirghiz
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *