Mohammedkaly Abylgaziev Kirghizstan Politique Démission Premier ministre

Le Premier ministre du Kirghizstan a démissionné

Moukhammedkaly Abylgaziev a déclaré que sa démission est liée au scandale de la vente des fréquences radio, tout en niant son implication dans cette affaire.

C’est un choc dans le monde politique kirghiz. Mouhammedkaly Abylgaziev, nommé Premier ministre en avril 2018, a démissionné de son poste le 15 juin dernier. Sa déclaration a été publiée sur le site web du gouvernement kirghiz, mettant fin à l’un des mandats les plus longs en tant que Premier ministre du Kirghizstan.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Dans sa déclaration, Mouhammedkaly Abylgaziev admet que sa démission est liée au scandale de la vente de fréquences radio. Il insiste cependant qu’il n’a pas participé à cette affaire.

Démission sur base de scandale de corruption

Le scandale a éclaté le 20 mai dernier, lorsque le député Janar Akaïev avait accusé le Premier ministre d’être impliqué dans la vente de fréquences radio à très bas prix comparés à ceux pratiqués sous les gouvernements précédents, rapporte le média russe Sputnik. Selon le député, qui a estimé à 5 milliards de soms kirghiz (près de 59 millions d’euros) les dommages causés par ces transactions, la vente ne pouvait pas être réalisée sans l’autorisation du Premier ministre. Les fréquences radio auraient été vendues illégalement à Sky Mobile, qui appartient à la société de télécommunications Beeline, d’après l’enquête de Radio Azzatyk, la branche kirghize du média américain Radio Free Europe.

Plus tard, le bureau du procureur général a annoncé que cinq personnes, dont des employés de l’Agence de communication de l’État et du Comité d’État pour la sécurité nationale, avaient été arrêtées.

Sur la base de ces allégations, Mouhammedkaly Abylgaziev  a pris un congé de deux semaines le 27 mai, afin de ne pas être soupçonné de faire pression sur les autorités chargées de l’enquête, explique Sputnik.

Pas de preuve d’implication du Premier ministre dans le scandale

Dans sa déclaration de démission, Moukhammedkaly Abylgaziev  souligne que pendant son congé de deux semaines, les autorités chargées de l’enquête ne lui ont posé aucune question. « Je suis convaincu que l’enquête permettra de tout mettre en place et d’identifier les véritables auteurs des violations de la loi », a-t-il déclaré.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Pour expliquer sa démission malgré l’absence d’accusations officielles en lien avec l’affaire de corruption, l’ex-Premier ministre  fait référence à la « menace du coronavirus et la lutte contre les conséquences pour l’économie », auxquelles le gouvernement doit faire face. Selon lui, l’enquête n’est pas encore terminée, il ne peut assumer pleinement ses fonctions et prendre la responsabilité de diriger le gouvernement dans un contexte de crise.

Un changement du gouvernement à prévoir

Ce mardi 16 juin, le président Sooronbaï Jeenbekov a accepté par décret la démission de son Premier ministre, communique l’agence de presse kirghize AKIpress. Le gouvernement de la République kirghize est également considéré comme démissionnaire. Selon le décret présidentiel, les personnes qui ont occupé les postes de Premier ministre, de premier vice-Premier ministre, de vice-Premier ministre et les membres du gouvernement continueront à exercer leurs fonctions jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement.

Le premier vice-Premier ministre Koubatbek Boronov est désormais chef du gouvernement par intérim, et serait un candidat probable pour le poste de Premier ministre, selon le média kirghiz Kloop.

Anna Chtorkh
Rédactrice pour Novastan

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Mohammedkaly Abylgaziev, au pouvoir depuis avril 2018, a démissionné le 15 juin 2020.
Gov.kg
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *