Argent Prétexte Asie Centrale

Les dettes des États d’Asie centrale toujours très importantes

On les dit économiquement fragiles ou dépendants. Les pays d’Asie centrale sont plombés par des dettes extérieures toujours très importantes. Pourtant les situations varient d’un État à l’autre… quand les statistiques sont publiques.

Novastan reprend et traduit un article publié sur le média centrasiatique en ligne Kaktakto.

Depuis 1979, le Forum économique mondial dresse un classement des pays en fonction de leur compétitivité. L’un des critères de cette liste concerne les dettes extérieures de ces États et leur rapport avec le produit intérieur brut. Qu’en est-il des dettes des États d’Asie centrale, de leurs créanciers et de leurs montants?

Kirghizstan

La dette extérieure du Kirghizstan s’élevait au premier octobre 2018 à 3,764 milliards de dollars. Le principal créancier du pays est la Banque d’exportation et d’importation de Chine (1,7 milliards de dollars).

Lire aussi sur Novastan : Kirghizstan : les dossiers qui attendent le nouveau président

La seconde place est occupée par le Japon (237 millions de dollars), la troisième par l’Allemagne (83 millions de dollars).

Kazakhstan

Au premier octobre 2018, la dette extérieure du Kazakhstan s’élevait à 161,5 milliards de dollars. Les principaux créanciers du pays sont les Pays-Bas (48,9 milliards de dollars), le Royaume-Uni (21,3 milliards de dollars) et les États-Unis (12,3 milliards de dollars).

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Viennent ensuite la Chine (11,9 milliards de dollars), la France (11,7 milliards de dollars) et la Russie (10 milliards de dollars).

Ouzbékistan

Le premier octobre 2018, la dette extérieure ouzbèke atteignait 14,7 milliards de dollars. Les créanciers de la république ne sont toutefois pas précisés.

Tadjikistan

La dette extérieure totale du Tadjikistan s’élevait à 2,8 milliards de dollars en octobre 2018. Ses principaux créanciers sont le FMI (62,2 millions de dollars), la Chine (3,5 millions de dollars) et la Banque islamique de Développement (812 millions de dollars).

Lire aussi sur Novastan : L’économie du Tadjikistan toujours très dépendante, juge une agence de notation

La Banque mondiale occupe la quatrième place (315 millions de dollars), la Banque asiatique de Développement la cinquième (278 millions de dollars).

Turkménistan

En fonction des données, la dette extérieure du Turkménistan atteint entre 9 et 11,16 milliards de dollars. Les identités des créanciers et les sommes en jeu n’ont toutefois pas été précisées par les autorités du pays.

Traduit du russe par Pierre-François Hubert

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Les dettes extérieures sont l’un des critères de compétitivité selon le Forum économique mondial
Flickr Vilson Frangaj
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *