Assel Sartbaïeva Femmes Asie centrale Reconnues Histoire

Les grandes femmes en Asie centrale

Partager avec

L’histoire de l’Asie centrale est truffée de femmes qui, par leurs actes, sont passées à la postérité. Tsarines, scientifiques, chanteuses, médecins, professeures, toutes ont laissé une trace indélébile. Le magazine en ligne Kaktakto, dont Novastan reprend et traduit ici un article, revient sur ces grandes figures féminines qui ont fait ou font la fierté de toute une région.

Tomyris (VIe siècle avant notre ère)

Tomyris Massagètes

Tomyris, la reine du peuple scythe des Massagètes, ancêtres des Kazakhs pour certains experts ou des Turkmènes pour d’autres, est célèbre pour avoir tué l’empereur perse Cyrus le Grand au cours d’une bataille.

Bopaï (1690-1780)

Bopaï femme asie centrale

L’épouse du Khan Abulkhair jouissait d’un esprit aiguisé et peu féminin, d’une vraie force de caractère, d’une grande liberté de jugement et de gestes et d’un tact politique inné. Bopaï a longtemps utilisé le respect que lui accordaient les doyens kazakhs et a parfois pu déployer une grande influence sur le gouvernement de ses parents kazakhs en petite Jüz et en Jüz moyenne.

Nadira (1792-1842)

Ouzbékistan femme Nadira

Nadira a été poétesse du Khanat de Kokand, situé en Ouzbékistan actuel, fille du gouverneur de la province d’Andijan et épouse d’Oumar-khan, khan de Kokand et lui-même poète et protecteur des arts et des sciences. Nadira est considérée, avec Ouvaïssi et Makhzouna, comme la figure de proue de la poésie féminine ouzbèke.

Novastan est le seul site en français et en allemand sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Kurmanjan Datka (1811-1907)

Kirghizstan Kurmanjan Datka

Kurmanjan Datka est l’une des premières femmes orientales à devenir impératrice en 1862, à la mort de son mari. Son règne a été marqué par la question de l’avenir du peuple kirghiz. Elle n’a pas hésité à sacrifier son fils pour éviter des souffrances à son peuple et a sauvé ce dernier d’un génocide. Cet épisode est le plus dramatique et tragique de l’histoire du peuple kirghiz.

Lire aussi sur Novastan : Kurmanjan Datka, la reine sur grand écran

Kurmanjan Datka a laissé à la postérité non seulement ses actions politiques, en dirigeant son peuple durant plus d’un demi-siècle, mais également une œuvre lyrique, composée de remarquables poèmes sous le nom de plume de Zyïnat.

Nazipa Kouljanova (1887-1937)

Kazachstan femme Nazipa Kuljanova

Nazipa Kuljanova a été pédagogue et civilisatrice, ethnographe, traductrice et première femme journaliste d’origine kazakhe. Elle est l’auteure des ouvrages L’apprentissage préscolaire et La mère et ses enfants, publiés entre 1923 et 1927 et encore parfaitement d’actualité de nos jours.

Lire aussi sur Novastan: 16 portraits de femmes d’Och au Kirghizstan 

Saïra Kiizbaïeva (1917-1988)

Kirghizstan Saïra Kiizbaïeva

Artiste populaire de l’Union soviétique, cantatrice, personnalité publique, pédagogue et professeure, Saïra Kiizbaïeva est la première (et jusqu’à présent la meilleure) interprète d’opéras issus des répertoires national et international sur la scène kirghize. Elle a joué les rôles d’Ajar et de Tchynar dans le drame musical Altyn Kyz, d’Ai-Churek dans l’opéra éponyme, de Tatiana dans Eugène Onéguine, de Madame Butterfly dans l’opéra de Giuseppe Rossini et de Kanykeï dans Manas. Ses brillantes apparitions sur scène ont marqué l’âge d’or de l’opéra kirghiz.

Sofia Hakimova (1924-2015)

Tadjikistan Sofia Hakimova

Sofia Hakimova a été médecin et scientifique durant l’époque soviétique. À 33 ans, elle devient la première Tadjike à obtenir le titre de Docteur en Sciences médicales. Elle a également été membre correspondante de l’Académie des Sciences médicales d’URSS et de Russie et Maître émérite des Sciences de la République socialiste soviétique du Tadjikistan. Reconnue comme la meilleure spécialiste au monde en obstétrique et en gynécologie en son temps, elle fut la première en URSS à fonder un laboratoire de gynécologie dans la première maternité de Douchanbé.

Toktogone Altybassarova (1924-2015)

Kirghizstan femme Toktogone Altybassarova

Durant la Grande Guerre patriotique, Toktogone Altybassarova, qui avait seize ans à l’époque, est devenue la mère de 150 enfants de Leningrad, ville alors soumise au blocus de l’armée allemande.

Au début de la guerre, tous les hommes de son village ont été envoyés au front. En 1941, à seize ans à peine, la jeune Kirghize, membre du Komsomol, est nommée présidente de Selsoviet. Un an plus tard, 150 enfants sauvés du blocus de Leningrad lui sont confiés. Tous survivront et fêteront le Jour de la Victoire.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire par ici.

Baljan Boultrikova (1921-1998)

Kazachstan Baljan Boultrikova

Baljan Boultrikova est la première femme à occuper le poste de ministre des Affaires étrangères du Kazakhstan et la première femme diplomate kazakhe à monter à la tribune de l’ONU.

Kakich Ryskoulova (1918-2018)

Kirghizstan Kakich Ryskoulova

Kakich Ryskoulova est la première chirurgienne et académicienne d’Asie centrale. Elle est l’auteure de nombreux ouvrages et manuels et a mené des recherches de longue haleine pour mettre au point de nouvelles méthodes de suture et pour améliorer la chirurgie des nerfs et des vaisseaux sanguins. Les fruits de son travail sont encore d’une aide précieuse pour les médecins contemporains.

Lire aussi sur Novastan : Kirghizstan : 40 portraits de femmes incontournables

Khadija Souleymanova (1913-1965)

Ouzbékistan Khadija Souleymanova

Docteur en Sciences juridiques, ministre de la Justice et présidente de la Cour suprême de la République Socialiste Soviétique d’Ouzbékistan, Khadija Souleymanova est également l’auteure du premier manuel de droit pénal en langue ouzbèke.

Dilbar Abdourakhmonova (1936-2018)

Ouzbékistan cheffe d'orchestre Dilbar Abdourakhmonova

Première cheffe d’orchestre non seulement d’Ouzbékistan, mais de toute l’Asie centrale, son répertoire compte plus de 60 ballets et opéras, interprétés sur de nombreuses scènes dans le monde. Dilbar Abdourakhmonova a par ailleurs joué durant plus de cinquante ans au théâtre Navoï de Tachkent, la capitale ouzbèke.

Malika Sobirova (1942-1982)

Tadjikistan Malika Sobirova

Malika Sobirova est considérée comme l’une des ballerines les plus talentueuses du XXème siècle. Première ballerine du théâtre Aïni de 1961 à 1982, elle fut l’élève de Galina Oulanova. En 1969, elle acquiert une renommée mondiale après avoir remporté un concours international d’artistes de ballets à Moscou. Elle a donné au ballet tadjik ses lettres de noblesse et son parterre d’admirateurs se composait de Présidents et de Rois, de Premiers ministres et de Premiers secrétaires, de Lords et de Princes, de maires et de gouverneurs.

Assel Sartbaïeva (1986- )

Assel Sartbaïeva

Assel Sartbaïeva, originaire du Kirghizstan, est l’une des premières femmes scientifiques d’Asie centrale reconnue dans le monde entier. La scientifique a mis au point un procédé pour recouvrir les vaccins de silicium, ce qui permet de les conserver sans les refroidir. Cette découverte est une avancée importante, puisque la plupart des vaccins se détériorent ou deviennent toxiques s’ils ne sont pas conservés au froid.

Son travail contribue donc à sauver des millions de vies humaines et permet, en outre, de diminuer le prix des vaccins et de les rendre plus accessibles dans les pays en développement.

Aliona Postelniak
Rédactrice pour Kaktakto

Traduit du russe par Pierre-François Hubert

Edité par Anne-Chloé Joblin

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Assel Sartbaïeva est l’une des grandes femmes d’Asie centrale.
Kaktakto
Abulxair Xan et sa femme Bopaj Xonym
e-history.kz
Nadira
saviya.uz
Kurmanjan Datka
nlkg.kg
Nazipa Kulchanova
e-history.kz
Saïra Kiizbaïeva
Slovo Kirghizstana
Sofia Hakimova
Asia plus
Toktogone Altybassarova
Sputnik Kirghizstan
Baljan Boultrikova
Atameken Business Channel
Kakich Ryskoulova
Sputnik Kirghizstan
Khadija Souleymanova
peoplelife.ru
Dilbar Abdourakhmonova
TheMag.uz
Malika Sobirova
Youtube
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *