Les Jeux nomades vont aggraver le déficit du Kirghizstan

Le Kirghizstan se prépare à accueillir les troisièmes Jeux nomades en septembre prochain. La question du coût lié à l’organisation d’un tel événement se pose, alors que l’économie kirghize reste fragile.

Novastan reprend et traduit un article initialement paru sur 24.kg.

En septembre prochain, après avoir accueilli les deux premières éditions en 2014 et 2016, le Kirghizstan organise ses Jeux mondiaux nomades pour la troisième fois à Tcholpon-Ata, sur la rive nord du lac Issyk-Koul. L’événement est conçu pour faire revivre et préserver la culture de la civilisation nomade, mais c’est aussi une affaire coûteuse.

Lire aussi sur Novastan : Succès des deuxièmes Jeux nomades : et après ?

« En prenant en compte la tenue des Jeux mondiaux nomades en 2018, il convient de s’attendre à la formation d’un déficit dans le budget de l’État à partir de la seconde moitié de l’année », peut-on ainsi lire dans le panorama économique mensuel de la Banque eurasiatique de développement publié en juin dernier.

Selon le comité d’organisation des Jeux nomades, le budget de l’événement s’élèverait à 4,5 millions de dollars, ce qui correspondrait aux dépenses annuelles prévues habituellement pour les projets culturels kirghiz. Le comité a d’ailleurs nié que les Jeux mondiaux nomades auraient un impact négatif sur le budget du Kirghizstan.

Une situation économique fragile

Il a été noté que la faiblesse de la croissance économique au Kirghizstan est due notamment au ralentissement de la production d’or. Dans le même temps, la faiblesse des prix sur les marchés mondiaux de la viande et du sucre ainsi que sur le marché régional des céréales encouragent la déflation sur le marché national agro-alimentaire kirghiz.

Selon plusieurs experts, en l’absence de réformes à moyen terme, l’inflation ne dépassera pas 5 à 7% d’ici la fin de l’année.

« Entre janvier et avril 2018, le budget de l’État a été voté en prévoyant un excédent de 1,2% du PIB. Durant cette période, les recettes augmenté de 11,6% et les dépenses ont diminué de 2,3%. », détaille le rapport de la Banque eurasiatique de développement.

Lire aussi sur Novastan : Jeux mondiaux nomades : corruption autour de l’hippodrome au Kirghizstan

Mais, conséquence des Jeux nomades, la Banque nationale du Kirghizstan prévoit que la croissance du PIB réel devrait être d’environ 3,2% pour 2018, alors qu’elle était de 5,5% en 2017, soit une baisse de 2,3 points.

Traduit du russe par Mathilde Uteza

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur TwitterFacebookTelegramLinkedin ou Instagram !
Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre 
newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

L’hippodrome qui a accueilli les Jeux nomades au Kirghizstan en 2016
Jérémy Lonjon
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *