feutre tapis Kirghizistan At-Bashy

Les secrets de fabrication du feutre kirghiz

Le feutre est un élément de la tradition essentiel pour les familles kirghizes : il compose les habits, les sols et l’ensemble de la yourte. Isolant et résistant, il a permis aux peuples nomades de se protéger des dures saisons de la montagne pendant des années. Aujourd’hui, il reste important dans l’héritage kirghiz et inspire la mode contemporaine.

L’artisanat se perd peu à peu mais dans le village de Kochkor, dans le centre du Kirghizstan, le feutre fait vivre des centaines de femmes. Parmi elles, Fatima et sa sœur Lila, qui ont repris l’association fondée par leurs grand-mères à l’époque soviétique. Aujourd’hui, l’association réunit plus de 300 femmes de la région autour du feutre et de tout ce qu’on peut en faire – yourtes, tapis, chapeaux, chaussons, gilets et souvenirs.

« Beaucoup de femmes âgées n’ont que peu de ressources, alors pendant la saison touristique nous essayons de mettre de l’argent de côté des ventes d’objets en feutre et de démonstrations pour pouvoir les aider pendant l’hiver », explique Lila à Novastan. Elle habite en France avec son mari depuis une dizaine d’années, mais elle revient au Kirghizstan tous les étés pour aider l’association.

Lire aussi sur Novastan : Mode : Le nomade contemporain

« Avant, toutes les femmes kirghizes savaient fabriquer un chydrak (le tapis traditionnel kirghiz, ndlr). Cela faisait partie de la dot léguée par les parents de la fiancée, une jeune fille ne pouvait pas se marier si elle n’apportait pas de chydrak, » précise-t-elle.

femme tapis dessin feutre Kirghizistan

Le chydrak devait garantir le bonheur des jeunes mariés. Chaque couleur a une signification : le bleu représente le ciel, le rouge la longue vie et le vert l’herbe et la nature. Les motifs sont ceux hérités des tribus kirghizes : la yourte, la famille, le Marco Polo ou encore le Commencement.

Un travail très physique

Le travail avec le feutre est très long et exigeant : il fallait presque un an à une femme seule (et non-professionnelle) pour finir le chydrak de la dot. Souvent, les femmes kirghizes fabriquent les tapis en groupe, notamment ceux de la yourte qui sont simplement trop grands et lourds pour une seule personne.

Lire aussi sur Novastan : Tach Rabat, caravansérail aujourd’hui jailoo

Dans le détail, le feutre est fabriqué à partir de laine de mouton. Il faut d’abord l’alléger et la nettoyer en la découpant et la battant. On l’étale ensuite sur un tapis de paille, lui aussi difficile à fabriquer au Kirghizstan puisqu’il faut partir loin en montagne pour arracher ces longues tiges. Chaque couche de laine doit être déposée à l’inverse l’une sur l’autre. Il en faut deux minimum pour obtenir un tapis, et six pour une yourte.

Une fois la base prête, on la décore avec de la laine fine et colorée. Les Kirghiz n’utilisent que des colorants naturels, par exemple l’oignon donne une couleur orangée. On roule ensuite l’ensemble dans le tapis de paille, on verse dessus de l’eau bouillante et on l’aplatit en dansant dessus pendant plusieurs heures.

Avant de dérouler le tapis et de voir le résultat, il faut, par tradition, offrir une chanson en échange. On finit par laver le tapis au savon et l’essorer, puis le faire sécher plusieurs jours au soleil.

Le chydrak demande encore plus de temps à sa fabrication, puisqu’il faut coudre plusieurs couches de feutre ensemble. Pour en faire la promotion, le Kirghizstan organise depuis cinq ans un festival annuel du chydrak dans le village d’At-Bashy, dans le centre du pays.

Marion Biremon
Rédactrice pour Novastan à Bichkek

Edité par Anne-Chloé Joblin

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Des shydraks kirghiz exposés lors d’un festival à At-Bashy
Marion Biremon
Fatima dessine les motifs pour son shydrak
Ludovic Feret
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *