blessé conflit frontière ouzbékistan kirghizstan vallée ferghana

Un blessé dans des tirs à la frontière entre Ouzbékistan et Kirghizstan

Un Ouzbek a été blessé par balle à la frontière entre Ouzbékistan et Kirghizstan le 31 mai dernier. La vallée du Ferghana continue d’être le théâtre de conflits violents dans ses zones frontières, malgré les efforts de délimitation de frontières entre les trois pays qui se la partage.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié par le média kirghiz Kloop.kg.

C’est une interpellation qui tourne mal. Le service de presse du Service national des frontières kirghizes a annoncé le 31 mai dernier que des gardes-frontières kirghiz avaient arrêté un Ouzbek dans le district d’Aravan, dans la région d’Och, dans le sud du Kirghizstan. Pendant l’arrestation, l’armée a utilisé des armes et un homme a été blessé.

Lire aussi sur Novastan : L’Ouzbékistan et le Kirghizstan parviennent à un accord sur mille kilomètres de frontière

Selon les informations officielles, les gardes-frontières du Kirghizstan ont tenté d’arrêter deux voitures qui passaient près de la frontière entre le Kirghizstan et l’Ouzbékistan. Cependant, les chauffeurs n’ont pas obéi à leurs ordres et ont continué à conduire. Les gardes-frontières ont tiré un coup de semonce en l’air, mais les chauffeurs ne se sont pas arrêtés.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

«Les garde-frontières du Kirghizstan ont été forcés d’utiliser des armes sur les roues de véhicules à moteur, à la suite de quoi un citoyen ouzbek a été blessé. Le blessé a été emmené à l’hôpital de district de Markhamat, en Ouzbékistan », indique le communiqué kirghiz.

Le chef du Service des frontières du Kirghizstan s’est entretenu avec le commandant des troupes du Service de sécurité de l’État d’Ouzbékistan. Ils ont convenu d’envoyer leurs représentants dans la zone de l’incident pour mener une enquête conjointe. Les autorités ouzbèkes n’ont pas commenté l’incident.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Les conflits armés aux frontières entre le Kirghizstan, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan se produisent très régulièrement. Ces derniers mois, plusieurs affrontements ont eu lieu entre les habitants du village kirghize d’Aksai et l’enclave tadjike de Vorukh.

Lire aussi sur Novastan : Nouveaux affrontements à la frontière tadjiko-kirghize

La raison des désaccords tient souvent au fait que les pays ne peuvent s’accorder sur la délimitation et la démarcation des frontières des États pendant plus de 20 ans.

Aïssymbat Tokaïeva pour Kloop.kg

Traduit du russe par la rédaction

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Un nouveau conflit dans la vallée du Ferghana entre Ouzbékistan et Kirghizstan a fait un blessé (carte en langue allemande).
Uwe Dedering via Wikimedia Commons
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *