Corruption révélation kirghizstan enquête

[Newsletter] 700 millions de dollars détournés au Kirghizstan

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 25 novembre 2019, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à info@novastan.org

 

Les 3 infos à ne pas manquer

Une enquête journalistique a mis au jour un scandale politique majeur au Kirghizstan. 700 millions de dollars auraient été blanchis en passant par les douanes kirghizes via un schéma de corruption complexe, permettant à la famille Matraïmov de devenir l’une des plus riches et puissantes du Kirghizstan. L’homme qui a fourni les documents de cette investigation a été assassiné à Istanbul le 10 novembre dernier. L’affaire fait scandale et pourrait être un tournant politique pour le pays.

Le maire de Tachkent menace de mort des journalistes. Djakhonghir Artykkhodjaïev a menacé de mort des journalistes du média indépendant Kun.uz. Alors que les autorités annoncent que tout est réglé, deux des journalistes en question ont démissionné de Kun.uz.

Le Kirghizstan travaille sur l’ouverture d’une représentation diplomatique à Paris. Le ministre des Affaires étrangères kirghiz, en visite dans la capitale française, a annoncé l’ouverture prochaine d’une ambassade. Jusqu’alors, c’est l’ambassade du Kirghizstan à Bruxelles qui représentait le pays en France. Le Kirghizstan est le seul des cinq pays d’Asie centrale à ne pas avoir d’ambassade à Paris.

Le décryptage de Novastan

L’Ouzbékistan bientôt dans le piège de l’endettement ?

En 10 jours, l’Ouzbékistan a reçu près d’un milliard de dollars de prêts de grandes institutions internationales. Banque mondiale, Banque européenne pour la reconstruction et le développement ou encore Banque asiatique de développement jouent des coudes pour aider tous azimuts le pays le plus peuplé d’Asie centrale. La Banque asiatique de développement a notamment promis jusqu’à 5 milliards de dollars d’aide d’ici à 2023. A cela s’ajoute les prêts des institutions financières bilatérales, au premier rang desquelles la Chine, souvent accusée de placer de nombreux pays dans des pièges à dette.

Cependant, les Chinois sont loin d’être les seuls à endetter l’Ouzbékistan et le reste de l’Asie centrale. Les taux d’endettement de l’Ouzbékistan rattrapent rapidement ceux de ses voisins, reste à savoir vers où se dirige Tachkent : vers le Kazakhstan dont la dette ne dépasse pas les 20 % du PIB et ne se met pas en situation de dépendance, ou vers le Kirghizstan et le Tadjikistan qui sont autour de 50 % du PIB et sont souvent pieds et poings liés à leurs créditeurs ? La croissance et l’ouverture de l’Ouzbékistan depuis trois ans se fait grâce à cette dette croissante. Il est ainsi probable que Tachkent poursuive un fort endettement, au risque de perdre l’indépendance chère au régime de l’ancien président Islam Karimov. Décryptage.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos membres, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez devenir membre de Novastan à partir de 2 euros par mois ou en adhérant à notre association. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org.

Nos décryptages des semaines précédentes : 

L’étonnante politique tadjike vis-à-vis des accusés d’islamisme

Voisin du plus grand producteur au monde, le Kirghizstan dit non à l’uranium

Compétition des grandes puissances pour l’Ouzbékistan

Notre photo de la semaine

Sarytach Kirghizstan Union Soviétique

A Sarytach, dans le sud du Kirghizstan près de la frontière tadjike, un radar militaire qui surveillait le voisin chinois du temps de l’Union soviétique. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

Le Turkménistan veut produire plus de coton. Le président turkmène a annoncé vouloir augmenter la production de coton au détriment de la production de blé d’ici à l’année prochaine. Le coton turkmène, très gourmand en eau et ramassé à l’aide de travail forcé, est pourtant interdit par la plupart des marques de vêtements occidentales.

Le Tchor Minor de Boukhara, la vie d’une médersa au XIXème siècle. Au petit matin, alors que le centre historique de Boukhara s’éveille et que les ruelles de la vieille ville s’animent, la place du Tchor Minor, située dans le nord-est de la vieille ville, est saisissante par le calme qui y règne. On peine à imaginer qu’au XIXème siècle ce lieu était une médersa animée.

…chez Novastan France

Les 16 et 17 novembre, nous avons organisé notre Congrès annuel entre l’association française et allemande de Novastan. 4 camarades allemands sont venus nous rejoindre pour discuter du projet, de comment nous améliorer et notre stratégie pour les mois à venir. Un weekend enrichissant et énergisant !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs, des éditeurs ainsi qu’un-e community manager. Envie d’aider ? Tous les moyens de contribuer à notre projet côté rédaction sont expliqués par ici. Si vous souhaitez nous aider sur le côté associatif, nous essayons d’organiser des évènements, festifs ou non. Les détails par ici.

Novastan est le seul média franco-allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir en devenant membre de notre communauté à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails pour devenir membre se trouvent ici.

Vous voulez en savoir plus sur notre projet et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale ? Tout est expliqué par ici !

Nous avons le plaisir de vous proposer des prix préférentiels pour les photos d’Antoine Béguier, un photographe français parti au Kirghizstan. Pour chaque photo achetée, vous pourrez soutenir à la fois un photographe et un média indépendant : tout est expliqué ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram ou Telegram.

Un scandale de corruption révélé par les journaliste de RFE/RL, Kloop et l’OCCRP secoue le Kirghizstan.
OCCRP (capture d'écran)
A Sarytach, dans le sud du Kirghizstan près de la frontière tadjike, un radar militaire qui surveillait le voisin chinois du temps de l’Union soviétique.
Grégoire Ader
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *