Frontière Tadjikistan Kirghizstan Maksat Football Incident

[Newsletter] Affrontements meurtriers à la frontière entre Tadjikistan et Kirghizstan

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 23 septembre 2019, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à info@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

4 militaires ont été tués après des affrontements sur la frontière tadjiko-kirghize. Après le début d’une construction non déclarée le 14 septembre dernier, des affrontements ont dégénéré en tirs qui ont causé la mort de quatre soldats le 16 septembre. Les gouvernements tadjik et kirghiz sont parvenus à trouver une solution temporaire pour rétablir l’ordre dans la région.

Le climat se réchauffe en Ouzbékistan deux fois plus vite que la moyenne mondiale. En un peu plus d’un siècle, Tachkent s’est réchauffée de près de 2°C. Une situation comparable a été constatée un peu partout dans le pays le plus peuplé d’Asie centrale.

Le bazar d’Ichkachim a rouvert. Marché emblématique entre Tadjikistan et Afghanistan, Ichkachim est resté fermé pendant plus de trois ans. Il a rouvert à la fin juillet.

Le décryptage de Novastan

Pourquoi Tadjiks et Kirghiz s’entretuent dans la vallée du Ferghana ?

Le 16 septembre dernier, les armées kirghizes et tadjikes se sont affrontées mortellement sur un bout de frontière contestée dans la vallée du Ferghana. Alors que les présidents des deux pays s’y étaient rencontrés fin juillet, pour annoncer la fin des problèmes frontaliers entre les deux pays : c’est bien l’inverse qui se passe. Avec 4 morts militaires après des tirs d’armes de guerre, de mortiers et de grenades, c’est une nouvelle étape franchie pour ce conflit qui jusqu’alors s’était cantonné à des affrontements entre voisins aux jets de pierres ou à l’arme de chasse.

Tentative de déstabilisation régionale ou intérieure ? Simple conflit entre voisins qui s’envenime devant l’inaction répétée des autorités qui ne veulent pas prendre les mesures pour régler le conflit ?

Tour d’horizon des experts locaux pour décrypter les raisons de ce conflit sans fin qui continue de déstabiliser le cœur de l’Asie centrale : la vallée du Ferghana.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos membres, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez devenir membre de Novastan à partir de 2 euros par mois ou en adhérant à notre association. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org.

Nos décryptages des semaines précédentes : 

La guerre commerciale Etats-Unis / Chine ouvre le marché chinois à l’Ouzbékistan

Compétition et blocage autour des voies ferrées trans-centrasiatiques

Toujours plus de charbon en Ouzbékistan malgré la signature de l’accord de Paris sur le climat 

Notre photo de la semaine

Arrêt de bus Pandj Tadjikistan ARchitecture soviétique

Sur la route le long du Pandj (sur la rive tadjike), un arrêt très peu fréquenté. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

Investissements étrangers en Asie centrale : le bras de fer entre Tachkent et Astana. Alors que l’Ouzbékistan s’ouvre largement aux investisseurs, le Kazakhstan voit son leadership économique de la région être défié.

Le Kirghizstan s’inquiète de la présence de combattants radicalisés à la frontière tadjike. Alors que près de 16 000 combattants se trouvent à la frontière entre Afghanistan et Tadjikistan, les haut gradés kirghiz commencent à anticiper un risque plus important que prévu.

La politique kazakhe pour l’enseignement supérieur, une stratégie suicidaire ? Pour Andrew Wachtel, recteur de l’université Narxoz à Almaty, le système de distribution des bourses conduit à une détérioration de l’enseignement dans les universités du Kazakhstan et à la fuite des candidats à l’étranger.

Malgré les réformes, le travail des journalistes reste difficile en Ouzbékistan. Près de trois ans après l’arrivée d’un nouveau pouvoir en Ouzbékistan, la liberté de la presse progresse peu à peu dans le pays le plus peuplé d’Asie centrale. Pour autant, les défis restent nombreux.

Première sélection à l’étranger pour une publicité kazakhe. Pour la première fois, une publicité kazakhe a été sélectionnée dans le plus célèbre des festivals de publicité, les Cannes Lions. Une reconnaissance internationale qui pourrait donner à cette industrie un vrai boost.

…chez Novastan France

Novastan est le seul média en français et en allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir en devenant membre de notre communauté à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails pour devenir membre se trouvent ici.

Nous avons le plaisir de vous proposer des prix préférentiels pour les photos d’Antoine Béguier, un photographe français parti au Kirghizstan. Pour chaque photo achetée, vous pourrez soutenir à la fois un photographe et un média indépendant : tout est expliqué ici.

Nous avons tenté de clarifier qui nous étions et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale. Découvrez notre toute nouvelle page projet par ici !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs, des éditeurs ainsi qu’un-e community manager. Notre association en France cherche également à organiser plus d’évènements. Envie d’aider ? Tous les moyens de contribuer à notre projet sont expliqués par ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram ou Telegram.

Le petit village kirghiz de Maksat a été le témoin d’affrontements entre Kirghiz et Tadjiks.
Capture d'écran Google Maps
Sur la route le long du Pandj (sur la rive tadjike), un arrêt très peu fréquenté… A quelques mètres, de l’autre côté du fleuve, c’est déjà l’Afghanistan.
Grégoire Ader
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *