Roman Vassilenko Jean-Baptiste Lemoyne France Kazakhstan Diplomatie Rencontre

[Newsletter] Emmanuel Macron pourrait se rendre au Kazakhstan « dans un futur proche »

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 7 octobre 2019, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à info@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Une visite d’Emmanuel Macron au Kazakhstan à venir ? Durant une rencontre entre les diplomaties française et kazakhe après les funérailles de Jacques Chirac, la possible visite du président français a été abordée. Nur-Sultan pousse pour une visite officielle depuis plusieurs mois.

L’Ouzbékistan prépare son entrée dans l’Union économique eurasiatique. La présidente du Conseil de la Fédération de Russie a déclaré que le président ouzbek Chavkat Mirzioïev avait pris la décision d’engager la procédure d’entrée de son pays dans l’Union économique eurasiatique. Jusqu’alors, l’Ouzbékistan s’était toujours refusé à rejoindre l’union douanière dominée par la Russie.

Un rassemblement féministe autorisé pour la première fois au Kazakhstan. Le 28 septembre dernier, une centaine de manifestant-e-s se sont réunis dans un quartier excentré d’Almaty pour dénoncer, notamment, les violences faites aux femmes. Novastan y était.

Le décryptage de Novastan

L’énergie solaire en plein boom en Asie centrale

Alors que le secteur des énergies renouvelables, et plus particulièrement du solaire, était moribond en Asie centrale, souvent vue comme une région d’hydrocarbures, l’ouverture en cours en Ouzbékistan pourrait bien changer la donne. Avec sa première enchère publique le 4 octobre dernier, le pays le plus peuplé de la région a enclenché un mouvement et pourrait s’engouffrer dans la brèche ouverte par le Kazakhstan pour faire des énergies renouvelables le nouveau secteur d’attractivité pour les investisseurs étrangers en Asie centrale. Même si le Kazakhstan est clairement le leader sur ce secteur, l’Ouzbékistan pourrait bien faire basculer définitivement la région entière dans une course à la construction de centrales solaires.

Décryptage d’une tendance lourde qui va permettre d’ouvrir un peu plus les économies centrasiatiques aux investissements étrangers, sur des bases plus favorables que les traditionnels investissements dans les énergies fossiles qui ont prédominé depuis les indépendances.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos membres, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez devenir membre de Novastan à partir de 2 euros par mois ou en adhérant à notre association. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org.

Nos décryptages des semaines précédentes : 

Cryptomonnaies : le Far west des mineurs en Asie centrale

Pourquoi Tadjiks et Kirghiz s’entretuent dans la vallée du Ferghana ?

La guerre commerciale Etats-Unis / Chine ouvre le marché chinois à l’Ouzbékistan

Notre photo de la semaine

La sculpture du bois est l’un des arts appliqués les plus anciens d’Ouzbékistan. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

La frontière entre Tadjikistan et Kirghizstan s’apaise. Après des semaines particulièrement meurtrières à différents endroits de la frontière, les autorités des deux pays semblent prendre des mesures pour apaiser la situation. Tour d’horizon des derniers développements.

La pollution de l’air à Almaty a atteint celle de Delhi. Le laboratoire d’Ecologie de la biosphère du Kazakhstan s’inquiète de ce seuil, atteint pour 2 millions d’habitants alors que Delhi en compte 20 millions. Une situation qui se retrouve un peu partout dans le pays.

Le ministre de l’Intérieur turkmène limogé pour corruption. Après 10 années passées à ce poste, Isgender Moulikov a été renvoyé par le président turkmène sous l’œil des caméras. Ce limogeage prend les formes d’une lutte contre la corruption sur fond de lutte de pouvoir et d’argent dans la capitale turkmène.

Un avocat kirghiz récompensé par l’ONU pour son combat contre l’apatridie. Azizbek Achourov, directeur d’Avocats sans frontières de la Vallée de la Ferghana, a obtenu le prix Nansen 2019. Depuis plus de dix ans, il a permis à plusieurs milliers de personnes de retrouver une nationalité.

Avec Wikistan, la recherche sur l’Eurasie centrale veut se renforcer. Lancée depuis novembre 2018, la plateforme Wikistan vise à rassembler tous les chercheurs travaillant sur l’Eurasie centrale dans le monde. Une initiative unique en son genre.

Derrière les destructions d’habitations en Ouzbékistan, le difficile contrôle des élites locales. Les problèmes de destructions d’habitations par les autorités ouzbèkes pourraient menacer à terme la stabilité du pays en provoquant un large mécontentement populaire. De Ferghana à Tachkent, retour sur les ruines des conflits entre mandarins ouzbeks.

Ak Welsapar, écrivain turkmène en exil. Dans cette interview que nous reprenons des éditions Jentayu, l’écrivain raconte comment il est passé d’un auteur respecté au Turkménistan à celui de paria. Aujourd’hui exilé en Suède, il continue d’être lié à son pays natal à travers ses ouvrages en turkmène, en russe et en suédois.

En Ouzbékistan, les lacs d’Ouroungach sont en passe d’être détruits par le tourisme. L’arrivée en masse des visiteurs, le développement des balades en barque et l’afflux des voitures dénaturent progressivement le lieu. Les autorités chargées de la préservation du site n’ont pas pris en compte l’ampleur du phénomène.

…chez Novastan France

Novastan est le seul média en français et en allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir en devenant membre de notre communauté à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails pour devenir membre se trouvent ici.

Nous avons le plaisir de vous proposer des prix préférentiels pour les photos d’Antoine Béguier, un photographe français parti au Kirghizstan. Pour chaque photo achetée, vous pourrez soutenir à la fois un photographe et un média indépendant : tout est expliqué ici.

Nous avons tenté de clarifier qui nous étions et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale. Découvrez notre nouvelle page projet par ici !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs, des éditeurs ainsi qu’un-e community manager. Notre association en France cherche également à organiser plus d’évènements. Envie d’aider ? Tous les moyens de contribuer à notre projet côté rédaction sont expliqués par ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram ou Telegram.

Le vice-ministre des Affaires étrangères kazakh Roman Vassilenko (à gauche) s’est entretenu avec le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne.
Kazinform
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *