Ouzbékistan France Corruption Justice Criminel Argent

[Newsletter] La France restitue 10 millions de dollars à l’Ouzbékistan

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 25 mai 2020, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

La France a rendu une partie du patrimoine de Goulnara Karimova, la fille de l’ancien président ouzbek. Depuis sa condamnation en 2015 pour détournements de fonds, les autorités de différents pays étrangers dont la France œuvrent pour restituer les avoirs gelés de l’héritière à l’Ouzbékistan. Il s’agit d’une première pour la France.

L’exposition d’objets tadjiks au musée Guimet à nouveau reportée. L’évènement culturel majeur entre Tadjikistan et France, qui devait avoir lieu à l’automne, a été reporté à l’été 2021. Comme l’a expliqué à Novastan Yasmine Gouédard, ambassadrice de France au Tadjikistan, cet évènement doit permettre aux Tadjiks « de retrouver une certaine fierté pour leur pays ».

Le Tadjikistan, pays avec le plus de décès liés au coronavirus en Asie centrale. Après avoir annoncé ses premiers cas un mois et demi après ses homologues centrasiatiques, le Tadjikistan est aujourd’hui en mauvaise posture, tant sanitaire que politique.

Le décryptage de Novastan

Le Kazakhstan critique “l’évolution inappropriée” de l’intégration eurasiatique : le début de la fin de l’UEE ?

Alors que l’Ouzbékistan se rapproche inexorablement de l’Union économique eurasiatique (UEE) en devenant prochainement un membre observateur, le dernier conseil des chefs d’États de l’organisation douanière a signé un désaccord sans précédent. Durant la réunion, les États membres ont refusé d’adopter la stratégie pour 2025 de l’organisation supranationale qui vise à intégrer l’ancien espace soviétique et au-delà. Le plus surprenant est que la critique n’est pas venue uniquement de ceux, comme l’Arménie et le Bélarus, qui souhaitent une diminution du prix du gaz russe, mais par le Kazakhstan, pays fondateur qui s’est fait le chantre de l’intégration eurasiatique.

Le président du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokaïev, a ainsi déclaré lors d’une réunion en ligne du Conseil économique eurasiatique le 19 mai dernier qu’il n’était pas prêt à adopter la nouvelle stratégie jusqu’à 2025 de l’UEE, car celle-ci était une « évolution inappropriée » en l’état et qu’il faudrait encore négocier et discuter en personne entre chefs d’État avant de l’adopter.  Selon plusieurs politologues, ce sommet et ces critiques pourraient bien signer la fin de l’intégration eurasiatique, bien que toutes les portes ne soient pas encore fermées, notamment à Nur-Sultan. Novastan tente de décrypter ce sommet en ligne qui a fait trembler l’Union eurasiatique dans ses fondements.

—————————-

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos soutiens, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org

Nos décryptages des semaines précédentes : 

Réchauffement climatique : l’Asie centrale touchée par des pluies et vents violents

La catastrophe de Sardoba pourrait-elle menacer l’ouverture ouzbèke ?

Le statut de membre observateur de l’Union économique eurasiatique sème la discorde en Ouzbékistan 

Notre photo de la semaine

Bazar Tchorsu Chorsou Tachkent Ouzbékistan Tanya Zavkieva

Une femme va au café du bazar Chorsou, à Tachkent, où on trouve des plats traditionnels ouzbeks. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

En plus du coronavirus, la pauvreté menace les travailleurs migrants centrasiatiques. Alors que les mesures de confinement sont progressivement levées en Russie, des milliers de travailleurs migrants centrasiatiques ne peuvent reprendre le travail, mettant à mal la survie des communautés restées au pays.

Pour la première fois depuis 1991, une manifestation a été organisée au Turkménistan contre le gouvernement.  Dénonçant des situations sanitaires et sociales insoutenables après la catastrophe naturelle ayant dévasté Lebap, les manifestants ont réclamé des prises de décision de la part de l’État, voire parfois des destitutions. 

Le désert ouzbek de Yazyavan, menacé de destruction par l’extraction de sable, devrait être sauvé. Après une forte mobilisation des internautes, les autorités ouzbèkes ont annoncé le 16 mai la suspension de l’extraction de sable dans le désert, trois semaines après avoir autorisé le début des travaux. Le désert est un écosystème unique au monde, qui abrite plusieurs espèces protégées.

Le Turkménistan, en besoin urgent de devises, augmente lourdement les taxes de ses entreprises exportatrices. Achgabat va obliger les entreprises locales à reverser la totalité de leurs recettes d’exportation en devises au fonds de stabilité souverain du pays, contre 50 % auparavant. De quoi tuer tout business indépendant de l’État et de créer encore plus de corruption à tous les niveaux.

Les relations franco-ouzbèkes relancées par un appel entre les deux gouvernements. La visioconférence visait à développer l’investissement, les échanges et la coopération économique entre les deux pays. Les deux gouvernements ont notamment évoqué le projet de centrale solaire de Total Eren, qui a reçu l’approbation présidentielle deux jours plus tard.

Avec le coronavirus, l’état de la liberté de la presse au Tadjikistan apparaît au grand jour. Difficulté d’accès à des informations fiables, menaces aux journalistes et critiques entre collègues : le coronavirus a fait office de révélateur d’une situation passablement compliquée.

Des voitures chinoises bientôt produites en Ouzbékistan. Une co-entreprise ouzbéko-autrichienne est en train de construire une usine capable de produire 30 000 véhicules de la marque Oshan. Un nouveau signe de l’ouverture progressive du secteur.

L’art ouzbek disponible gratuitement sur Google. Trois nouvelles expositions dédiées à l’histoire et à la culture ouzbèke ont été ajoutées sur la plateforme en ligne. À travers la numérisation d’une partie de son patrimoine, l’Ouzbékistan promeut ainsi sa richesse culturelle et l’inscrit dans le grand patrimoine artistique mondial.

Le cannabis a été consommé en Asie centrale il y a 2 500 ans, une première au monde. C’est ce que révèle une étude publiée par des chercheurs en archéologie et en anthropologie. Le cannabis aurait été utilisé pour des motifs rituels.

Le projet de ligne ferroviaire entre l’Ouzbékistan, le Kirghizstan et la Chine relancé. Lancé il y a plus de 20 ans, ce projet de chemin de fer renaît alors que le transport ferroviaire apparaît plus simple que celui routier avec le coronavirus. Reste le problème du financement, impossible à trouver côté kirghiz.

L’ancien président kirghiz Almazbek Atambaïev accusé d’avoir tué un membre des forces spéciales venu l’arrêter en août 2019. Une affirmation mensongère selon son avocat, qui a publié d’importants témoignages venant mettre en doute la version du procureur général. 

La quatrième édition des Jeux mondiaux nomades reportée à 2021. Après trois éditions organisées par le Kirghizstan, l’évènement, dont le succès est grandissant, doit se tenir pour la première fois en Turquie.

L’irrigation promue tous azimuts dans la région de Jambyl, au Kazakhstan. 24,7 milliards de tengués (environ 54 millions d’euros) vont être investis afin d’améliorer le système d’irrigation de la région du sud du pays. Objectif : améliorer les conditions de vie des agriculteurs et produire davantage.

Charov Rachidov, figure de la diplomatie soviétique auprès des pays du tiers-monde. Le Premier secrétaire du parti communiste ouzbek pendant une vingtaine d’années a été aussi un diplomate soviétique brillant qui a connu de nombreux succès auprès des pays du tiers-monde. Portrait.

…chez Novastan France

Novastan lance son projet de refonte de son site Web. Au programme : un site plus rapide, plus clair, plus sécurisé. Pour y parvenir, nous avons besoin de votre soutien ! Les détails du projet se trouvent par ici.

Novastan officiellement reconnu comme média en France. Durant sa séance de mars 2020, la Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) a reconnu Novastan France comme un service de presse en ligne, au titre de l’information politique et générale. Une nouvelle étape pour notre projet !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs et des éditeurs. Tous les moyens de contribuer à notre projet côté rédaction sont expliqués par ici. Si vous souhaitez nous aider sur le côté associatif, nous essayons d’organiser des évènements, festifs ou non. Les détails par ici.

Novastan est le seul média franco-allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails se trouvent ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

La France a restitué une partie des biens acquis de manière criminelle par Goulnara Karimova. (illustration)
World Economic Forum via Visual Hunt
Une femme va au café du bazar Chorsou, à Tachkent, où on trouve des plats traditionnels ouzbeks. Ce bazar est l’un des plus anciens d’Asie centrale.
Tanya Zavkieva
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *