Asie centrale Ouzbékistan Kazakhstan Tadjikistan Turkménistan Invasion Criquets Agriculture Environnement

[Newsletter] L’Asie centrale face à l’une des pires invasions de criquets de ces dernières décennies

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 8 juin 2020, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

L’Asie centrale touchée par l’une des pires invasions de criquets de son histoire récente. En Ouzbékistan, au Kazakhstan et au Turkménistan, où plusieurs centaines de milliers d’hectares ont déjà été infestés, les autorités ont pris des mesures pour lutter contre ce phénomène. En revanche, les agriculteurs du sud-ouest du Tadjikistan sont pour l’instant livrés à eux-mêmes et réclament l’aide du gouvernement.

La France apporte officiellement son soutien au Kirghizstan. Le 29 avril dernier, deux représentants des ministères des Affaires étrangères français et kirghiz se sont entretenus par visioconférence. L’occasion de maintenir un dialogue constructif sur la coopération bilatérale franco-kirghize et de reporter une visite présidentielle kirghize en France.

Le coronavirus pourrait faire basculer 2,5 millions de Centrasiatique dans la pauvreté. C’est la crainte de la Banque mondiale, qui explique sa prévision par le ralentissement économique du secteur agro-alimentaire dans tous les pays de la région, dont la population est encore très dépendante.

Le décryptage de Novastan

Le Kazakhstan dénonce la corruption au Kirghizstan pour expliquer leur conflit commercial

Le Kirghizstan accuse de nouveau son voisin kazakh de créer des barrières au passage de la frontière commune pour les marchandises. En pleine épidémie et avec des restrictions supplémentaires, des centaines de camions sont bloqués à la frontière, mais il semblerait que les contrôlé lié à l’épidémie ne soient pas au cœur du problème. Interrogées, les autorités kazakhes répondent sans détour que ces contrôles existent du fait des business douteux lié aux frontières côté kirghiz, entre réexportation des produits chinois pour éviter les taxes kazakhes à de la corruption.

Les frontières kirghizes, entre conflits violents, corruption et business, sont au cœur des pressions politiques internes, en amont des élections parlementaires prévues à l’automne prochain. Elles en viennent à créer des tensions internationales avec le Kazakhstan, qui ne compte pas être le dindon de la farce en laissant le commerce des élites corrompues du Kirghizstan avec la Chine compromettre les prix de son propre marché. Tentative de décryptage du conflit « commercial » à la frontière kirghizo-kazakhe. 

—————————-

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos soutiens, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org

Nos décryptages des semaines précédentes : 

Uranium : la suspension du développement des nouveaux gisements au Kazakhstan, un risque pour la France ?

Le Kazakhstan critique “l’évolution inappropriée” de l’intégration eurasiatique : le début de la fin de l’UEE ? 

Réchauffement climatique : l’Asie centrale touchée par des pluies et vents violents

Novastan Asie centrale média Publicité Marketing Newsletter

Notre photo de la semaine

Les plaisirs de Noursultan

A l’entrée d’un grand centre commercial de Nur-Sultan, la capitale du Kazakhstan, une vendeuse de glaces s’ennuie. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

De nouveaux affrontements à la frontière entre Kirghizstan et Ouzbékistan font des dizaines de blessés. Plusieurs maisons ont également été brûlées le 31 mai dernier dans une zone non délimitée de la frontière. Le conflit trouve son origine dans une dispute pour l’accès à une source d’eau.

Excédé, le gouverneur de la région ouzbèke de Ferghana a attaqué les habitants impliqué dans l’affrontement, mais les articles rapportant ses propos ont été censurés. Choukhrat Ganiev, brutal et impopulaire, a plusieurs fois été publiquement désapprouvé par le président ouzbek Chavkat Mirzioïev, qui l’a néanmoins reconduit à son poste en janvier dernier.

Une pétition pour améliorer la qualité de l’air à Almaty prend de l’ampleur. Une pétition en ligne lancée par l’activiste Asiya Toulesova veut alerter la mairie de la capitale économique kazakhe sur la mauvaise qualité de l’air dans la ville, un sujet récurrent depuis une dizaine d’années. Sans réponse pour le moment.

Les autorités ouzbèkes arrêtent des membres supposés de l’organisation islamiste Hizb ut-Tahrir. Ce mouvement est interdit par les autorités ouzbèkes, qui mènent des campagnes de répression à l’encontre des groupes islamistes depuis plus de vingt ans. Toutefois, le gouvernement est accusé d’utiliser la menace de l’extrémisme islamiste pour cibler et arrêter les opposants au régime.

Un accident dans une usine pétrochimique tue quatre personnes au Kazakhstan. L’usine, située dans la région d’Aktobe, a connu un dysfonctionnement technique dont l’origine reste encore incertaine. Trois responsables de l’usine ont d’ores et déjà été arrêtés et mis en garde à vue pour violation des règles de protection du travail.

L’Ouzbékistan a battu des records de chaleur pour un mois de mai. Le 26 mai dernier, dans les régions du Karakalpakistan, Khorezm, Boukhara et Navoï, la chaleur pendant la journée a atteint de 40 °C à 42 °C, et dans certaines localités désertiques jusqu’à 44 °C. Le réchauffement climatique continue de se faire sentir en Asie centrale.

La Route, un road movie féminin au Tadjikistan. Le nouveau film du réalisateur tadjik Nossir Saïdov retrace l’histoire de trois femmes qui sortent de prison. À travers les péripéties de ses héroïnes, La Route dresse le portrait d’une société tadjike face à l’affranchissement par les femmes des normes sociales.

Comment l’art et le patrimoine ouzbeks disparaissent. Faute d’un catalogue officiel accessible en ligne, certaines œuvres d’art les plus emblématiques sont copiées par les musées avant de revendre les originaux dans les pays occidentaux. En parallèle, le patrimoine culturel de Samarcande est remplacé par des constructions sans âme, vouées à attirer le touriste. Des chercheurs spécialisés sur le patrimoine ouzbek tirent la sonnette d’alarme.

Un documentaire sur la musique rituelle tadjike en préparation à Londres. Anissa Sabiri travaille sur un nouveau documentaire sur le thème de la musique rituelle du Tadjikistan et intitulé Rythmes du temps perdu. Actuellement étudiante à la London film school, la jeune réalisatrice tadjike apporte une touche finale à ce film dans le cadre de ses études.

Pourquoi le Kazakhstan ne réussit pas comme le Bélarus dans la tech. World of Tanks, EPAM, Oxagile…avec leur croissance sans comparaison, les start-ups biélorusses font irruption dans le monde de la tech. Un succès qui donne envie au Kazakhstan, même si les résultats ne sont pas au rendez-vous.

Le Tadjikistan lance la construction d’une mine de charbon. Le gouvernement tadjik a attribué 316 hectares de terres agricoles à une usine métallurgique. Problèmes : cette décision va à l’encontre de l’accord de Paris de 2015 et offre des terres à une entreprise dont la liquidation a pourtant été annoncée l’an dernier. 

L’Ouzbékistan accélère la libéralisation de son économie. Le président ouzbek Chavkat Mirzioïev a décidé de privatiser certains actifs d’État, tout en imposant une restriction accrue des monopoles sur le marché intérieur. L’objectif : instaurer un régime de concurrence, considéré comme l’une des clés essentielles au développement économique du pays.

L’Ouzbékistan publie la liste de ses investisseurs étrangers, une première en Asie centrale. Avec ce projet, Tachkent espère contrôler l’évasion fiscale, valoriser les capitaux ouzbeks et favoriser les investissements étrangers. En creux, l’Ouzbékistan joue franc jeu après des scandales de corruption.

…chez Novastan France

Novastan lance son projet de refonte de son site Web. Au programme : un site plus rapide, plus clair, plus sécurisé. Pour y parvenir, nous avons besoin de votre soutien ! Les détails du projet se trouvent par ici.

Novastan officiellement reconnu comme média en France. Durant sa séance de mars 2020, la Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) a reconnu Novastan France comme un service de presse en ligne, au titre de l’information politique et générale. Une nouvelle étape pour notre projet !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs et des éditeurs. Tous les moyens de contribuer à notre projet côté rédaction sont expliqués par ici. Si vous souhaitez nous aider sur le côté associatif, nous essayons d’organiser des évènements, festifs ou non. Les détails par ici.

Novastan est le seul média franco-allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails se trouvent ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Depuis la mi-mai, les criquets ont envahi des centaines de milliers d’hectares en Asie centrale, mettant en péril une partie des récoltes (illustration).
Yasuyoshi Chiba/FAO
Novastan a plusieurs offres de publicité pour sa newsletter hebdomadaire
Novastan
A l’entrée d’un grand centre commercial, une vendeuse de glaces s’ennuie. Les loisirs de la nouvelle capitale du Kazakhstan Noursultan se révèlent plutôt artificiels : shopping et promenade dans de grands ensembles climatisés en tête. La jeunesse kazakh lui préfère souvent sa rivale historique, Almaty, jugée plus authentique.
Antoine Béguier
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *